26/12/2016

2017 / Année de la Disette

 année de la disette,fillon president,explosion systemique,ragnarok,crise sans fin,stagnation seculaire

Depuis 2008, début officiel de la crise, il semblerait que l’on n’ait pas assez compris la futilité des efforts de ceux qui recherchent la nécronomie aux sillons du banal.

Pour ceux d’entre nous qui se sont donnés du mal pour clarifier ce qui avait été laissé obscur, cela s’est avéré être une activité non profitable.

Pour d’autres qui en chevauchant sans complexe la fine frontière qui sépare l’avidité piquante de l’âcreté puante, ont luttés pour rétablir les non faits et les non-dits liés à leur inertie et à leur incompréhension de la situation, la crise s’est révélée comme un creux où jeter quantités d’ancres monétaires ou une montagne boursière aux nombreux fanions sans oublier une méga bulle immobilière crée par des taux historiquement bas.

Qui en fait étaient les bannis de l’épisode, sinon les champions de la clarté ? A savoir les nécronomistes…

Où étaient donc les témoins de la litanie économique qui fleurissent les plateaux TV quand leur forteresse de fécondité et de croissance fut dévastée par la bête subprimée, cet incube aux ovocytes congelés, aux bananes enflées ?

Et qui s’étonnerait alors que le basson des aliénés accompagne si stridemment les violons pourris des flatulents que la langue de bois, la narcolepsie et l’affectation répandent dans notre pays, tels des martinets de grande taille à moitié pourris mais soi-disant vertueux.

Se peut-il qu’un catéchisme Fillonesque aux blouses scolaires nous ait sournoisement menés à l’acceptation tacite des-il-faut-faire-des efforts Thatchérien ?

D’ici peu en invoquant Ragnarok, nous décerclerons la gelée qui brisent les rêves. De  celles qui démontent les illusions crées par l’étau négatif. De celles qui ayant anéanti les dinosaures cherche l’engloutissement de tout ce qui bouge.

 

Bonne Année à Tous, Chers Amis nécronomistes, la victoire est proche…

                                                JPC

 

23/12/2016

Séquence cinématographique

manchester.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Vu ce matin le film de l'année : Manchester by the sea.

Comme le dit son réalisateur " on fait toujours des films sur les gens qui réussissent jamais sur ceux qui ne réussissent pas" Et qui forment pourtant le gros des troupes...

Le résultat est un chef d'œuvre porté par l'interprétation tout simplement extraordinaire de Casey Affleck de loin le meilleur acteur de sa génération.

Casey Affleck que l'on avait déjà vu briller dans le rôle de Lou Ford le shérif psychopathe du "démon dans ma peau"" d'après l'oeuvre de Jim Thomson, crève une nouvelle fois l'écran par son talent à incarner un personnage fracassé par le vie.

A voir absolument

 

20/12/2016

on y tient...

 

 

 

 

 

securite sociale,macron president,non a fillon,futur,election,piege a conUne fois n'est pas coutume, une pétition mais pas n'importe laquelle :

https://www.change.org/p/pour-la-securite-sociale?recruit...