23/07/2019

Energies fossiles pour les fossiles

MIEUX QUE GRETA, FERNAND LE GEEKth0Fgeek.jpg

 

 

Il a eu les illettrés puis les alcooliques, ceux qui n’étaient rien et récemment ceux qui fumaient des clopes et ceux qui roulaient au diesel.

Mon ami Fernand le Geek est dans toutes les cases et je ne l’échangerai jamais contre cent mille bobos macroniens

Comme disait Audiard un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche

https://tambour.agoraafricaine.info/2018/09/10/les-scient...

Salut à tous les fossiles sans energies. Au moins vous ne polluez pas et l'on devrait plus que vous rémunérer pour cela

 

 

 

Recession TV

 

recession info,recession tv,stagnation,recession,stagdeflation,deflation,fin capitalisme,revolte,guerre civile,pankal mishra futur

Les américains qui savent tout marketer viennent de monter une web TV sur la récession.
Voici ce qui s'y dit :

Première phase :
Le cycle économique faiblit, le crédit compense la manque de lliquidités des entreprises. Les écarts de crédit s’élargissent. Les flux de trésorerie glissent. Les actions chutent. La volatilité augmente. Nous entrons dans cette phase.

Deuxième phase Octobre/Novembre
Le cycle économique ralentit encore, le crédit augmente pour compenser les besoins de fond de roulement des entreprises. Les dettes grand triple B chutent et les obligations encore plus fortement.
Troisième phase :
Des actions sont déclassées et passent de triple B à Actions pourries.
Concernant L’UE, les banques ne peuvent supporter le stress du financement. BCE et gouvernements interviennent. Les écarts de crédits explosent. Les taux négatifs tuant le business des banques progressivement. De grandes entreprises sont poussées vers la faillite.
Tout dépend alors des banquiers centraux. L’affaire du fond Woodford au UK fait des émules.
Avant que n’éclate l’affaire H2O, qui nous concerne puisque c’est la boutique de gestion de Natixis.
http://theconversation.com/natixis-quatre-grandes-lecons-de-laffaire-h20-pour-les-investisseurs-119474
les investisseurs avaient été confrontés à un réel problème de liquidité sur un fonds de Neil Woodford, un gérant « star » britannique, qui avait dû geler temporairement les sorties de ses clients. Celui-ci vient d’annoncer début juillet que ce dispositif était reconduit.
Autrement dit cela sent le problème de liquidités à plein nez lorsque les investisseurs n’arrive pas à récupérer leur capital. Ce qui est particulièrement inquiétant quand on sait les montagnes de liquidités qui ont été déversés par las banquiers centraux et le quantitative easing. Où est passé l'argent ??? Magique….


Analyse nécronomique pour la suite
La Fed s'est trop resserrée (ont augmenté leur taux trop rapidement) et le système s'est cassé... maintenant ils vont couper, mais ce ne sera pas assez
Les droits de douane ont resserré la politique budgétaire au moment même où la politique monétaire était trop serrée...
La dernière série de guerres commerciales a augmenté la probabilité de récession encore plus ...
Matières premières, pétrole, sociétés de transport, constructeurs automobiles... tous en grande difficulté
Le consommateur américain est totalement exploité et surendetté
L'UE est dans une lutte pour la survie...


Bonne soirée

22/07/2019

La violence est un potentiel économique

 

hhh.jpgMobiliser tout le monde pour contrôler tout le monde et aller chercher le minable point de croissance indispensable à la survie du système, voilà bien la stratégie actuelle du gouvernement qui tourne autour du travail : job, horaires variables, flexibilité, mobilité, recyclage, formation permanente, auto-entreprenariat jusqu'au télé travail cybernétisé et livré à domicile qui présente l'immense avantage que l'on peut s'adresser aussi à vous aussi en tant que consommateur productif sur le même écran et en temps réel. Vous êtes désormais livrés algorithmiquement à la machine où vos goûts, vos relations et vos désirs sont enregistrés. Vous êtes markétés, mis sur étagères, la production fusionne avec la consommation. Dans ce planning reproductif l'apogée sera la bulle verte où tout le système productif va se recycler sur l'élimination de ses propres déchets. Une valse incessante où le mariage pollution et antipollution sont censées garantir une croissance sans fin. Voici le plan béni de la Money Power que l'on compte nous vendre.

Et puisque, vous le savez, chers Amis Nécronomistes, ma théorie qui n'a jamais varié depuis 2005, est que nous allons connaître le sort du Japon, à savoir la déflation et enfin la trappe à liquidités dont on ne sort jamais, laissez moi vous expliquer l'atmosphère qui peut régner en pareil cas. Ainsi, vous comprendrez pourquoi dans une mes dernières note, je commençais par une citation de Baader "La violence est un potentiel économique".

De même, tout tremblement de terre, ou explosion d'une centrale nucléaire peut d'un point de vue libéral être considéré comme une excellente nouvelle pour l'économie ou plus précisément pour les grandes sociétés qui contrôlent cette économie. Ainsi l'économiste japonais Takuji Ōkubo après le séisme de mars 2011 se réjouissait sans ambages de la reconstruction qui allait générer un surcroit d'activité avec le renouvellement des biens endommagés. Il n'hésitait d'ailleurs pas à rappeler qu'après le tremblement de terre de 1995, le PIB japonais avait crû de 1,9% en 1995 puis de 2,6% en 1996 du fait des secteurs du BTP, des télécoms et de la sidérurgie qui avaient bénéficier de l'activité post-séisme. La conclusion coulait de source : cette catastrophe était une très bonne nouvelle pour l'économie et particulièrement pour la consommation le maillon faible de l'économie japonaise puisque lorsqu'on on en est au stade déflationniste de la trappe à liquidités, les consommateurs ne consomment plus. Pourquoi acheter aujourd'hui ce qui sera moins cher demain ?

Croissance verte, finance verte sont juste des mots pour faire croire que l'on va concilier l'inconcliable. Polluer pour dépolluer et générer de la croissance, c'est un peu le

japon,japanification,japanisation,econie japon,deflation,trappe a liquidités,banzai,mort économique,suicide économique,recession européenne,futur

 

Taux négatifs pour l'apéritif, déclaration de guerre pour le déssert...(axiome nécronomique)

"La violence est un potentiel économique"

Nécronomiquement votre