28/04/2012

Olé Matamore

2063796248.2.jpg

 

Toujours en vente sur le site de l'éditeur http://www.loriginel.com/livre/economie/crise/crise-mutation.html

  Prix attribué par moi même du meilleur marketing de la crise...

Pour en être convaincu relire ce que nous écrivions sur l'Espagne le 13 08 2007 Coup de semonce sur les marchés http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archive/2007/...

celle du 5 04 2008 le matamore et la corrida européenne et celle qui suit du 13 08 2008 http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/tag/crise+esp...

cela vous donnera une idée de ce qui nous attend ...Attendez vous à des flux migratoires....

14/04/2012

Devenez Market friendly

A Biloute

 

Devenir Market Friendly est assurément la voie royale vers l'optimisme, cela vous permettra de passer les épreuves en toute sérénité, le sourire aux lèvres en prime (cash) sans déprime.

Quelques notions de base à acquérir :

 

Un Market friendly (ami de la Money Power) croit en la Rilance, concept nécronomique inventée par Christine Hagarde qui permet de réconcilier l'inconciliable : Rigueur et relance.

 

Terminologie :

 

Baisse du chômage : un Market friendly ne raisonne pas en terme de hausse du chômage, il raisonne en terme de baisse de la hausse.

Sortie de crise : Un Market Friendly ne raisonne pas en terme de fin de crise mais de fin du début de la crise.

Ne pas oublier également la théorie de l'enfant hydrocéphale qui fait quelques pas et retombe parce que la tête (dette d'état) est trop lourde...

Le Market Friendly ne regarde pas la télé, c'est la télé qui le regarde...

Voilà, il ne reste plus qu'à vous entraîner....comme dit l'ami Biloute "Quelques fois, on croit que la route n'est pas droite mais c'est nous qui marchons de travers..."

 

Nécronomiquement votre

07/04/2012

Galvanisation et cash cash party

A Dimitris Chrisoula suicidé économique grec

"Je ne trouve pas d'autre solution pour en finir dignement avant de devoir commencer à faire les poubelles pour me nourrir",

Quelque soit le résultat des éléctions, la farce est jouée....Passé l'écheance électorale, la masse des plans sociaux bloqués par le gouvernement entrainera le pays dans la même situation que ses voisins d'Europe du sud.

On va laisser partir les gens en vacances tranquillement pour les assommer à la rentrée où nous nous dirigerons alors allègrement vers un chômage aux alentours de 13 % que l'on ne pourra plus masquer par des emplois aidés ou fictifs ou des formations bidons comme il en était l'usage. Désendettement oblige....

Doit on s'en étonner puisque dans un délire autiste, la Money Power a décidé qu'elle ne voulait plus ni de travailleurs ni de consommateurs. Par conséquent la marche forcée vers le modèle luthérien ou la production se substitue à la consommation et autres délires d'une compétivité retrouvée grâce au surtravail est déjà morte. Il faudra au moins dix ans pour sortir du marasme ou pour que la fameuse bulle verte puisse décoller. D'ici là, de déserrer l'étau fiscal en haut comme l'a fait notre Président qui souhaite maintenant le résserer an bas sur la cohorte des allocataires divers et variés ne sert à rien. L'italie Berlusconnienne avait autrefois été beaucoup plus loin dans ce modèle allant jusqu'à une mansuétide hors norme pour l'économie parallèle. Rien n'y fera...L'Europe devenu épicentre de la crise contaminera le reste du monde qui ne pourra plus y écouler massivement ses produits.

Qu'y a t'il de plus sûr que les dettes d'état ? Il ne reste plus qu'a imposer la rigueur partout et ainsi repousser la pauvreté au delà des seuils tolérables. Le chômage croissant faisant monter les taux d'intérêts.L'Espagne vient de le vivre en live mercredi dernier. Nous y sommes tous condamnés.

 Cash cash party = Jackpot...pour la Money Power...Poker, nuits merveilleuses du Loto, l'avenir de l'homme se joue sur Equidia et à la française des vieux pour le commun des mortels.

 Faut il le rappeler, ces dix dernières années, 40 % de la richesse créee de part le monde n'était ni reliée à la production ni à la consommation. Nous allons dépasser les 50 % sans que personne n'y retrouve à dire. Quelle folie...

L'hiroshima économique que nous vivons plongera notre pays dans la TGD car l'argent ne quitte plus le coffre fort des banques et par conséquent ne sert pas à l'economie réelle, celle ou les gens travaillent réellement. As t'on déjà connu plus de virtualité ?

Crédit à la consommation, crédits immobiliers,crédits aux entreprises sont en chute libre. Il est vrai par exemple qu'à Paris, on aura laisser des personnes s'endetter sur 20 parfois 30 ans dans une ville ou 4 couples sur 5 divorcent en moins de 5 ans...Il fallait le faire. Les banques seront les plus grands propriétaires dés 2013.

La stratégie "diviser pour mieux régner" en montant les travailleurs contre les chômeurs et les chômeurs contre les rsistes  promis désormais au joie du travail obligatoire (Où ça et pour qui ? ) n' a également aucune chance d'aboutir si personne (et c'est le cas) n'a le courage d'un affrontement direct avec le capitalisme financier. Il n'y a plus de négociation possible, les citoyens commencent à le sentir confusément. Cette année sera celle du carnage annoncé. Les classes administratives énarchie et avocats du barreau galactique ont toutes échoué. Les politiques ne manqueront pas de s'en renvoyer la responsabilité.

En route vers la libéralisation du marché du travail, la flexi-insécurité et la stagdéflation qui va avec...Nous sommes prêts...