24/11/2017

casquette et TVA dans le ghetto

 

 

 

casquette.pngFinalement dans le ghetto, ça se passe bien. En franchissant le périphérique, c'est déjà Marrakech, c'est déjà Bamako. D'après les estimations d'Euclide la déveine, on a gagné entre 30 et 50 % de pouvoir d'achat . Juste sur un glissement sémantique : le mot TVA a été remplacé par le mot BLED. On rajoute une lettre et on économise 50 %.

Dans le ghetto l'économie parallèle règne en maitresse tyrannique pour tous les produits. A part, pour l'alimentaire, où on va encore parfois chez ED sauf pour la viande car les boucheries Hallal sont beaucoup moins chères.

Quant à Marcel la feignasse, il a lui aussi trouvé ses repères. Il faut dire qu'avec sa tête de fou et sa carrure d'armoire normande, il risque pas les embrouilles. Il passe son temps devant la TV à regarder la série "Sur écoute" qui parle du ghetto de Baltimore. Il pense que cela va nous permettre de nous intégrer plus rapidement. L'autre jour, il a accosté un jeune pour lui demander où il avait acheté sa casquette avec la visière sur le coté en lui disant qu'il avait fait tous les magasins de la ville et il n'en avait trouvé qu'avec la visière sur le devant. Le jeune est resté éberlué comme si il voyait pour la première fois la folie, la vraie. Il a regardé Marcel et a bafouillé :

" En fait, faut la tourner, je le sais parce que j'ai eu le même problème que vous" On voyait qu'il faisait des efforts pour pas froisser Marcel.

Marcel l'a remercié et dix mètres plus loin m'a mis une grosse claque dans le dos et est parti d'un grand éclat de rire dont il a le secret.

" Je sens que je vais me plaire ici" a t il ajouté.

Nécronomiquement votre

22/11/2017

Marché scorpionesque Uber Alles

 

 

 

salon mort.pngOn dit d'un Marché qu'il est scorpionesque lorsque l 'on ne revoit jamais le consommateur.
Cela veux dire concrètement que des deux mamelles du marketing : conquérir et fidéliser , on va s'orienter de toutes ses forces vers la conquête .
C'est le cas du marché des palais des congrès et des congressistes puisque chaque année les congressistes changent de lieu ce qui implique que l' on ne revoit jamais le client ou pas avant 20 ans, c'est aussi le cas du marché des Pompes Funèbres ou par définition le client ne revient pas.
Les Pompes Funèbres sont, par ailleurs, le seul exemple de bizzness dans le monde physique où l'on ne soit pas forcé de faire une vente en regardant le client ou sa famille dans les yeux et où les négociations de prix sont quasi inexistantes.

Bref, nous étions dans le Je consomme, je meurs...

Depuis peu, nous assistons à une deuxième forme de Marché scorpionesque.

Uber en est la réalisation la plus remarquable.

Après avoir généré une valorisation record sur le fait que la société n'avait que peu de frais fixes puisque pas de salariés. UBER enclanche son modèle final à savoir les voitures autonomes.

http://www.futura-sciences.com/tech/actualites/technologie-...

En clair, le modèle sans salariés avec des indés c bien mais sans indé c mieux. Il y a peu encore sur BFM business, on louait les vertus d'UBER qui donnait du travail aux sauvageons des banlieues. Quel manque de lucidité de soi disant experts. On peut décider de faire monter les produits en gamme pour faire  face à la concurrence, pour les hommes, il n'en est pas de même. Cela prend une génération avec  un système éducatif adéquat.

Zéro emplois aidés Zéro emplois non quali531061842.jpgfiés (robot power)

= REVENU UNIVERSEL INELUCTABLE SINON EMEUTES CONSUMERISTES DE ZOMBIES EXCLUS DU SYSTEME ( Crise et Mutation)

11/11/2017

Transhumanisme

Mardi dernier, je me suis rendu à la mairie du deuxième à Paris avec un double objectif.

1 Voir le maire Jacques Boutault maire écolo, autrefois un ami lorsqu'il éditait le fanzine "La Riposte"

Jacques était venu à mes 40 ans ( il y a dix huit ans) pour me dire que j'étais un libertarien. J'ignorais le sens du mot à l'époque.

2 Assiter à la conf de Pièces et Main d'œuvre (lien sur la droite)

Bon, je n'ai pas vu Jacques, occupé qu'il était à remettre des médailles sous l'œil admiratif de vieilles groupies.

Pour le reste, la conf était intéressante. Je connais bien le discours de Pièce et Main d'œuvre, il bute sur deux points que je me suis permis de leur signaler dans mon intervention.

Premier point, l'objectif du transhumanisme étant la mort de la mort, ses promoteurs à l'université de la singularité Google et compagnie étant tous des libéraux voire des libertariens, si les tranhumanistes atteignent leur objectif, dans quel système allons nous vivre ? Le capitalisme étant par essence un système basé sur le renouvellement des hommes et des produits. Je consomme...Je meurs...Quelqu'un d'autre prend ma place.

Si nous ne mourrons plus que se passe t'il ?

Deuxième question qui a un peu scotché tout le monde (dés que l'on prononce le mot MUSULMAN tout le monde flippe...)

Pensez vous sérieusement que le monde musulman un milliard de personne, va rester inerte pendant que des libertariens américains expliqueront que l'âme n'existe pas, la conscience non plus donc que les religions sont un tissu de connerie générée par la peur de la mort. Le coran, les mille vierges et tout ça, rien n'existe donc rien n'est vrai et tout est permis...comme disait le vieux de la montagne maître des assassins...

Perso, je ne le pense pas...les caricatures sont un apéritif de ce que l'on peut s'attendre à vivre si les transhumanistes arrivent à leurs fins. Bref, ils devront vivre dans des blockhaus...

 paradis_pourri_.pdf