25/05/2019

Deux zombies ne font pas un bien portant...

J'en ai marre d'avoir raison, cette fois avec trois ans d'avance !

Au même moment, le FMI a qualifié la Deutsche Bank de «plus grande source de risque parmi les banques mondiales d'importance systémique». Depuis, on entend régulièrement des prévisions annonçant la faillite du plus grand établissement financier européen.

Et après?
L'un des scénarios à l'étude prévoyait la possibilité d'une fusion avec la Commerzbank, qui connaît elle aussi des problèmes. Mais en fin de compte les régulateurs allemands ont jugé cette opération inopportune puisque la fusion promettait des risques et des frais supplémentaires pour la deuxième banque d'appui de l'économie allemande.
«La fusion des deux banques-zombies ne créerait pas un «champion national», mais un zombie bien plus grand», a commenté l'agence de presse Bloomberg.

source sputnik

https://fr.sputniknews.com/economie/201905131041104369-de...

 

 

Mon annonce du crash à la 41 minute et 20 secondes

https://akasharadiotv.fr/jean-pierre-crepin-necronomie-ac...

 

23/05/2019

Cocorico

Les économistes de la chronique Agora découvrent aujourd'hui avec 10 ans de retard sur nous la Japonification

La japonification du monde

Le terme japonification a un sens.

Il s'est imposé au fil des ans, ou plus exactement au fil des décennies !

La japonification, c'est l'état de stagnation économique très prolongé, de longue et très longue durée, produit par des politiques idiotes qui consistent non pas à traiter les problèmes, mais à les repousser dans le futur tout en faisant semblant de les traiter. Tout est résumé dans l'expression anglo-saxonne "extend and pretend", c'est-à-dire "étendre et prétendre".

La japonification, ce n'est bien sûr pas de l'économie ; c'est de la géopolitique, du politique, du social et du culturel. Dans la japonification, les élites dirigeantes font semblant de se préoccuper de l'intérêt général, de l'intérêt public mais en réalité elles mènent une politique de préservation d'un ordre social – plus précisément, de l'ordre social qui leur est favorable.

Les élites japonaises sont arc-boutées sur la préservation de l'ordre établi, lequel ordre est en même temps celui voulu par les Etats-Unis puisque le Japon est un protectorat américain et que ses partis politiques sont quasi-totalement inféodés aux Etats-Unis. Le Japon et la Corée du Sud sont les boucliers avancés des Etats-Unis pour contenir la Chine.

voir mon interview de 2010 à la sorte de Crise et Mutation

https://www.youtube.com/watch?v=MNd-TK_wM2Q

 

Et toujours en vente dans les bonnes pharmacies

https://www.amazon.fr/Crise-mutation-temps-séconomise-Nou...

18/05/2019

Etat Nation le striptease d'un eunuque

marc cohen.jpg

 

 

 

 

 

La révolte des Gilets Jaunes a permis entre autre de rappeler que dans le cabaret de la mondialisation, l’État se livre à un strip-tease au terme duquel il ne conserve que le minimum indispensable : sa force de répression. Sa base matérielle détruite, sa souveraineté et son indépendance annulées,  la classe politique rendue eunuque par la sortie de L’Économie du champ de ses compétences, l’État-nation devient un simple appareil de sécurité au service de la Money Power.

Certains pensent que la pauvreté est le symptôme de la maladie du libéralisme bien au contraire elle est le signe de sa bonne santé.

Avec le passage des sociétés industrielles aux sociétés de consommations le dilemme doit on travailler pour vivre a été remplacé par doit on consommer pour vivre ou vivre pour consommer ?

Le secret de la société actuelle réside dans le développement d’un sentiment d’insatisfaction artificiellement créé  puisque  ce qui menacerait le plus  les principes fondamentaux de cette société comme je le dis souvent serait que les gens se déclarent contents de ce qu’ils ont et ne souhaitent plus consommer plus.

 Le principe est que la satisfaction du consommateur doit être instantanée mais que cette satisfaction doit aussi prendre fin instantanément. Le temps nécessaire à la consommation du produit. Temps qui doit être évidemment réduit au minimum. 

Le pauvre et le riche doivent partager le même monde qui a été édifié pour le bénéfice de ceux qui ont de l’argent. Ce qui veut dire que les pauvres jouent dans un scénario qui n’est pas le leur. La pauvreté est aggravée par la croissance économique mais elle est aussi aggravée par la récession car si la récession signifie moins de ressource pour les pauvres, la croissance rend envahissante le spectacle des biens de consommation et accroit le désir de consommer.

Comment croire même juste un instant au grand foutage de gueule de ceux qui nous vendu du jetable et qui veulent maintenant nous vendre du durable dans un Marché basé sur le renouvellement des hommes et des produits.

 

Et toujours, merci aux iroquois qui ont signé et puisqu'il nous faut consommer notre vrai métier faisant en sorte, brisons les chaînes des maîtres du jeu la grande distrib...

https://www.change.org/p/bruno-le-maire-oui-au-pouvoir-d-...