12/04/2013

Tres Grande Dépression

Recession,dépression,crise mutation, la TGD et la perte du bonheur ou la révolution intérieure ?

Le retour aux années de plomb...Personne ne sortira d'ici vivant

 

http://rim951.fr/?p=2442

21/03/2013

Nuit de crise et de mutation


Crise et Mutation, Charles Antoni et J-Pierre Crépin invités à Radio  Ici et Maintenant le 5 avril
<http://www.loriginel.com/livre/metaphilosophie_litter... Radio  Ici et Maintenant, Emission de  Laurent Fendt <http://icietmaintenant.com/emissions.php?idNouvelle=1... .

Dans cette correspondance d’un  nouveau genre, Charles Antoni et Jean-Pierre Crépin, décloisonnant  philosophie et économie, dressent un constat sévère et amusé d’un monde  incapable de dessiner les contours d’une vraie politique de civilisation et  contraint de muter sous l’impact d’une crise sociétale sans  précédent.
 L’homo economicus est-il promis au bonheur ? Que peut-on  installer de durable entre la consommation et la religion dans ce monde où  la crainte des Dieux a été remplacée par la crainte du Marché  ?

 

Commander en  ligne <http://www.loriginel.com/livre/metaphilosophie_litter...
 Charles Antoni <http://www.loriginel.com/charles-antoni-m-10.html> , Directeur des éditions L’Originel <http://www.loriginel.com/> , est l’auteur de  nombreux ouvrages philosophiques.
 Jean-pierre Crépin, ex-associé du  Groupe de Marketing High Co, est un spécialiste de la mutation consommateur  citoyen. Il est également l’auteur du Blog culte Nécronomie <http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/>  sur lequel il chronique la crise après l’avoir  annoncée dès 2005.
 

09/03/2013

Einstein, Bibendum et la nécronomie non copernicienne…

 

 

L’idée centrale de la relativité générale est de considérer les phénomènes gravitationnels comme une simple conséquence du fait que l’espace-temps possède une courbure.

L’espace-temps de nos politiques en gravitation au-dessus des peuples possède aussi une courbure.

Le market friendly parle de "sortie de crise" pour signifier la fin du début de la crise, le gouvernement parle "d’inverser la courbe du chômage" pour signifier la fin de l’augmentation du chômage en ligne droite. La révolution copernicienne rencontre la géométrie sphérique de la mondialisation.

A quoi sert un homme juste si son sang se glace dans ses veines au moindre froid ??? A quoi sert un discours de justice sociale si l’on ne peut agir sur la réalité terrienne ???

Le ciel vu d’en haut est bien plus beau que la terre vue d’en bas…

Surtout quand le théâtre des opérations européen vient de subir un Hiroshima économique de trente millions de gens sur le carreau à ce jour et toujours personne en tôle où les premiers entrants seront finalement les ouvriers qui ne se dégonflent pas face au bibendum.

Fin de la séquence du pauvre  rêve français qui permettait d’acheter à crédit de vingt ans une maison en face de son usine.

Dans la France réindustrialisée et flexi-securisée de demain, si l’on veut que la consommation soit durable, il faut que le salarié soit jetable.

Faut être Einstein pour comprendre cela...

Nécronomiquement votre