05/06/2014

Le transperce neige

« Ceci n’est pas une élection c’est le kaos…. »

François H conducteur du Snowpiercer

http://www.youtube.com/watch?v=dTYz-jXdhJs

 

 

Renouant avec l’absolue élégance de ceux qui disposent de leur mort économique et peuvent donc affronter n’importe quel enjeu, les nécronomistes, figures de proues des damnés du wild side avançaient sciemment vers une austérité dont ils savaient depuis longtemps qu’elle ne payerait pas les loyers dans un pays de rentier.

Ce n’était pas un suicide pas même une scénarisation  facebookienne de leur vie, non juste le choix d’une mort active dans un pays ou le dernier bien immobilier sert à financer la maison surmédicalisée.

Dans un monde sous perfusion des banques centrales, la cravate se portait désormais autour du bras. La Belgique ne venait elle pas après l’euthanasie pour les mineurs reconnaitre la prostitution et le drogue comme créatrice de richesse dans le PIB.

Note de 2009

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archive/2009/...

Prisonniers d’un historique et incapables de concevoir une solution hors d’eux-mêmes les politiques qui comme un seul homme avaient déportés leurs responsabilités hors de la nation devenaient tour à tour eurosceptiques conscients désormais qu’ils étaient en première ligne.  (Concept nécronomique dont on allait beaucoup entendre parler dans les medias).

Si économies  il fallait réaliser elles étaient à aller chercher de leur côté ou l’argent continuait à circuler à flot (Bygmalion record).

Le grand toboggan menait au grand splaaaash  la piscine des ténèbres de l’économie. Nous y étions…

Un jeune matador espagnol remplaçant un matamore hongrois dans une trajectoire similaire allait il retrouver la foi pour espérer un miracle économique ??? L’icône d’un jour s’appelait Renzi  un spécialiste du Palio/ Passage du ola au olé puis au olala kes ke ça fait mal…

Dandy jusqu’au lit…

Donnez nous des cercueils en or pour les dieux de l’instant…

Nécronomiquement otre

 

PS ; Pour la BNP   règle nécronomlique de la Money Power : We play together we pay together...

04/05/2014

Bienvenue en Amnésia

benway.jpeg

Vous le savez, chers amis nécronomistes, j’ai coutume de dire que si les citoyens des démocraties de Marché étaient capables de vivre sans rêves et sans illusions, peut être finiraient ils par produire des politiques capables de les guérir.

Voici donc venir le temps du grand retournement (j te prends, j te retourne) économique annoncé par notre Président qui consite tout simplement à transférer l'impuissance des politiques sur les citoyens, tout en continuant à contrôler leur Bizzness.

Le diagnostic repose sur le pessimisme des français qui sont les seuls à douter d’eux-mêmes. Haro sur les pessimistes, les déclinologues et les nécronomistes de toutes sortes.  Ce n’est pas l’économie qui est malade, ce sont les français…

Par conséquent, je suis donc  allé voir mon ami le Docteur Benway le psychiatre des démocraties de Marchés.

Morceaux choisis :

«  Pour convaincre les citoyens  consommateurs chômeurs  et les transformer en citoyens producteurs entrepreneurs, il existe divers traitements  telle la psychanalyse obligatoire. Cette technique est particulièrement recommandée lorsque le facteur temps pour obtenir des résultats qui ne peuvent être atteints est d'une importance vitale. Chaque jour le sujet est soumis pendant une heure à une séance de pédagogie cognitive économique.

« Voyons fiston, faut pas être aussi négatif sinon Papa va appeler le vilain européen extrémiste Pense à ton crédit, pense à tes enfants.. »

L’affaire de l’agent économique  qui avait oublié sa personnalité d’origine et s’était identifié à sa fonction sociale  est l’exemple référant en Amnésia.  Tout agent économique étant entrainé à oublier sa propre personnalité, il suffit d’un brin de judo psychique pour le convaincre que sa fonction sociale patriotique  est la réalité. Grâce à cette technique, on peut transformer un socialiste en social démocrate puis en social libéral ou un chômeur en entrepreneur. Il suffit d’étayer son horreur des extrêmes qui est normalement latente en lui et simultanément le priver de perspectives européennes tout en le soumettant à une stimulation d’argent. Du coup son identité réelle sombre dans son inconscient et l’on peut l’enfouir plus encore avec un traitement à base d’hypnose médiatique et d’antidépresseurs. L’arrière cerveau des normauxpathes est alternativement stimulé et déprimé et la catatonie est suivie d'une période d’excitation et de suractivité. Chacun devient désormais responsable de son employabilité et de la croissance du  pays. La culpabilité est transférée sur le citoyen. Les politiques ne peuvent que le soigner (Théorie du pansement ,c’est maintenant).

 Les cas les plus difficiles passeront le reste de leur vie en formation. Ainsi, ils pourront mourir guéris. C’est aussi une sortie par le haut…

Bienvenue en Amnésia

13/04/2014

Data Yoyo (kesketasouston grand chapeau)

Dans le contexte très particulier que nous vivons, l’économie de marché biométrique, s’est mise en route devenant le garde-fou du consommateur citoyen.

Nous venions d’en avoir la démonstration avec Prisme qui constituait une violation absolue de la vie privée. Nous étions écoutés et épies. Yahoo, Google, Face Book ne fabriquaient pas seulement des profils de consommateurs, nous savons aujourd’hui que le FBI et la NSA se servaient également de ces données pour fabriquer des profils de terroristes potentiels ou imaginaires.

Quand Julian Assange, le fondateur de WIKILEAKS, disait, il y a quelques années que Face Book était la base arrière des renseignements généraux américains, tout le monde rigolait…Nous savons maintenant que c’était vrai.

Il faut avoir en tête en permanence que la valorisation de tous les géants de l’Internet est basée sur ce qu’on appelle le Big Data. Autrement dit l’extraction de données concernant chaque personne.

 Nous en sommes arrivés à ce que Hannah Arendt avait prédit : Un consumérisme totalisant et un décloisonnement total entre la sphère publique et la sphère privée. Nos amis, nos amours,  notre sexualité, notre travail, tout est désormais en ligne sans que personne n’y retrouve à dire.

 C’est, ce qui est le plus incroyable car tout est basé sur le déclaratif que font les gens spontanément : « Mon mari m’a quitté, ma machine à laver vient de tomber en panne, mon gamin rentre à telle école… »

 

Le phénomène est de l’ampleur d’une pandémie et nous sommes tous impactés. Certains rabbins avouent même attendre la fin du Shabbat, le doigt sur la souris. Nous sommes dans un mode intra et ultra connecté qui se développe de manière spectaculaire et tentaculaire. Prochainement les lunettes Google, les imprimantes en 3 D et le lot de tous les nouveaux appareils connectés rendront impossible une vie non connectée sauf à s’exclure de la société. Après chaque rendez-vous, nous sommes systématiquement googlés pour savoir qui nous sommes. Le marché de la réputation électronique est en plein essor car tout est gravé dans le marbre de l’internet. Le virtuel est devenu supérieur au réel, cela ne fait plus aucun doute. Nous le constatons dans la vie de tous les jours. Nous sommes dans l’ère du primat de la personnalité numérique dont nous ne sommes plus que des avatars.

A Suivre...

20:15 Publié dans Crise et Mutation | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : big data