09/05/2017

Revenu de base ou revenu de ba(i)se ?

necrotecnlogie,necronomie,mort liberalisme,chomage,production,consommation future,inégalités,gentrifiactionclick on picture

 

Malgré quatre décennies de conflits sociaux le libéralisme a réussi à contourner toute menace de changement grâce à l’assujettissement de la science et des technologies.  Territoires virtuels, Entreprise-Nation et prochainement entrée du capital dans le corps humain (nécro technologie) sont les étapes qui se profilent dans l’avenir immédiat.

La subordination de la technologie au capital, puis des services issus de cette subordination ont donné naissance à la production immatérielle et à la consommation immatérielle.

Dans ce cadre et fort logiquement le néo-libéralisme a décidé de s’affranchir du cadre salarial. C’est la fameuse Uberisation de la société avec le paiement à la tâche. Toutefois, pour accéder à cette Uberisation, faut-il encore être connecté ou signaler sa présence connectée d’où les débats actuels sur le droit à la déconnexion. Alors qu’en fait, on substitue un travail permanent, des arrêts maladies et des congés payés à une nécessité de connexion pavlovienne.

C’est précisément ce fait, et NKM adepte du revenu d’existence l’a bien compris, qui rend inéluctable l’établissement tôt ou tard d’un revenu d’existence que l’on nous présentera comme une immense avancée sociale. Il n’en est rien le revenu d’existence n’est rien d’autre qu’un plan de relance permanent du libéralisme puisque ce que l’on nous donne repart en consommation.

Nous payer pour une connexion à attendre du travail est somme toute plus logique que nous payer lorsqu’on est en congé pour les néo-libéraux. C’est d’ailleurs pour cela que certains n’emploie pas le terme de revenu d’existence mais d’impôt négatif. Milton Friedman son théoricien n’était pas un dangereux socialiste…Dans l'économie immatérielle, le revenu d'existence est la facturation du temps de cerveau disponible dans l'attente d'une mission.

07/05/2017

JPC gentrifié...

 

Nous avons courageusement tenu jusqu’à 10 000 euros le M2. Désormais, nous ne pouvons plus suivre, les chambres de bonnes à 750 euros par mois, c’est terminé…Les squats aussi

La jeunesse boboîsé startupé à la coke a tout gentrisé, nous sommes obligés de migrer vers les zones grises en attendant la bulle verte…

Revenons sur ce phénomène de la gentrisation concept « on ne peut plus libéral. »

Gentrification est un mot anglais utilisé pour la description de phénomènes urbains au Royaume-Uni dans les années 1960. Il a par la suite été repris, développé et approfondi au Royaume-Uni et aux Etats-Unis[4]. Ce n'est qu'au début des années 2000 que le terme « gentrification » apparait dans les milieux académiques français (en francisant la prononciation).

La gentrification (anglicisme créé à partir de gentry[1], « petite noblesse »[2]), ou embourgeoisement urbain, est un phénomène urbain par lequel des personnes plus aisées s'approprient un espace initialement occupé par des habitants ou usagers moins favorisés, transformant ainsi le profil économique et social du quartier au profit exclusif d'une couche sociale supérieure

Source Wikipedia

La jeunesse startupé à la coke a tout gentrisé, nous sommes obligés de migrer vers les zones grises en attendant la bulle verte…United colors of zones grises

folie imobiliere,paris,gentrisation,bulle immobiliere,loyer exorbitants,rebellion,consommation

24/04/2017

Necronomy Power

 

 

 

 

macron,divination,revelation,vision,economie,money powerIl y a un peu plus d'un an , j'annonçai déjà la victoire de Macron

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archive/2016/...

 

Necronomy Power....