10/07/2008

Manifeste pour une récession

Republication du Manifeste pour une récession déjà paru le 21 01 2008
aujourd'hui, je me sens féniant comme dirait Dupain
http://www.dailymotion.com/relevance/search/dupain/video/x5epul_dupain-feniant_news






de8f44b31aa639828f1fcbcf1e448c28.jpg

spécial dédicace to Y de la part d'un défenseur ardent.


Rien ne change, mais l’économie, de doucereuse et banale devient belliqueuse et brutale. La récession approche.
Elle est apprivoisée par satellite et sur les écrans plasma des salles de rédaction, masquée d’un loup blême pour ne pas affoler le consommateur, muselée par la machinerie methodique des médias et des pouvoirs politiques qui refusent de la rencontrer.

Le lecteur de 60 millions de consommateurs se souvient il qu’il est mortel ?

La récession pourtant, est la mesure universelle. Elle tombe derrière la lumière d’un projecteur noir sur l’orchestre de l’économie mondiale: c’est la récession, qui bien inspirée défie, déchire, divise ou déflore le no man’s land de la fade éternité de la consommation.
Car privée de son projecteur noir, l’économie n’est plus que ce les medias en font : une nausée sans fin, balisée ça et là de quelques accidents.
Quelques millions d’américains, jetés à la rue pour avoir voulu aller au ciel de la consommation, des flux migratoires qu’il nous faut, à la fois, stopper et attirer sans contradictions.
De richissimes fonds souverains aux dollars nimbés d’essence secourant les grandes banques américaines,
est cela la récession ?

La récession est l’ultime rempart d’un monde vidé de sens où dans les grandes métropoles, on peut croiser des femmes voilées et des fillettes qui portent des wonderbras, moments uniques où la religion croise la consommation sans même reconnaître qu'elles réprésentent les facettes d'un même monde en dégénération..

C'est la récession qui redonnera du sens à la vie, en cela, elle n'a pas de prix et il faut refuser sa dévaluation.

Nécronomiquement votre

18/01/2008

Mourir guéri

C'est le credit immobilier,qui maintenant entrâine l'Espagne et l'Angleterre dans la récession inéluctablement : 45 000 saisies par mois au Royaume Uni,
quant à l'Espagne (ex locomotive de l'europe) , c'est simple : la moitié des agences immobilières espagnoles ont fermé en 2007, victime du net ralentissement des ventes, selon des données du conseil des Agences de propriété immobilière (API) publiés jeudi par le quotidien El Pais.
Quelques 40.000 petites agences immobilières ont fermé l'an dernier, sur un total de 80.000 dans tout le pays, selon l'API.
Ces seules fermetures auraient entraîné la perte de plus de 100.000 emplois, une estimation qui ne tient pas compte des réductions d'effectifs dans les réseaux d'agences immobilières qui restent en activité.

Aux USA, la crise du crédit s'est d'abord transmise aux crédits automobiles avant de contaminer maintenant l'ensemble des cartes de crédit puisque le volume des impayés sur les cartes de crédit a augmenté de 18 % entre octobre 2006 et octobre 2007.
c'est la raison pour laquelle le plan Bush avec ces 140 milliards de cadeaux fiscaux destinés à soutenir la consommation n'a pas semblé rassurer Wall street qui finit encore ce vendredi dans le rouge...

Krach immo...Krach boursier...Krach conso, nous allons mourir guéri et sans chômage dans l'appauvrissement généralisé.
(en 1929, il n'y avait que peu de chômage...)
D'ou le retour de la religion que Nicolas veut faire rentrer au conseil économique et social car il est difficile de vivre pauvre sans se révolter a moins bien sûr de la promesse d'une vie meilleure après la mort.