20/11/2015

Sequence musicale du week

hi^ster.jpgthIP4F3UEB.jpg

Divertis contre convertis

Pasdamalgam contre cesgenslà

(Vince a raison celui qui méprise la pensée Pascalienne est un idiot)

 

Vous l'avez remarqué la barbe est à la mode dans la rue, dans les medias, chez les artistes, chez les terroristes alors :

Comment reconnaître un Hipster d'un islamiste radical ?  ( surtout si les deux ont des tongues)

A leur façon de parler...

https://www.youtube.com/watch?v=bnrS4lFnGQk

Nécronomiquement votre

 

 

16/06/2010

Fin de l'Amour...et des Lumières...

 

33c0b631d892cad19c65683c402a02e8.jpg

Pendant que la réalité économisée s’emploie à ramasser avec zèle ses ultimes bénéfices, que les amis Fannie et Freddie qui soutiennent à coups de milliard l immobilier américain sont contraints de se retirer de la bourse car ils ne valent même plus 1 doll…

http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/06/17/fannie-...

Le déni de réalité s’estompe à vitesse grand V

La séquence qui a mené d’Antonioni à Thierry henry puis à Makelele se termine…

Lire la suite

20/12/2009

Religion versus Consommation

33c0b631d892cad19c65683c402a02e8.jpg

 

 

 

Puisque nous sommes dans le débat sur l’identité nationale qui tourne en débat sur l’Islam, il faut rappeler que la position de l’Islam dans la déroute actuelle du capitalisme est beaucoup moins problématique que celle du christianisme qui si l’on en croit Max Weber qui inspira un temps les vœux de notre Président (politique de civilisation) est la religion qui a donné naissance au Capitalisme, et qui s’est fondue dedans en tolérant l’usure (donc la dette et le crédit) contrairement à l’Islam.

Un Islam puritain qui tout au long du siècle dernier avait fonctionné comme une "troisième voie" contre le Communisme et le Capitalisme, et, qui depuis la chute des idéologies semblait être devenu l’unique ennemi sur lequel se concentraient ceux qui rêvaient d’un consommateur mondial uniformisé en goût et en couleur.

 

Le Tsunami médiatique exaltant la façon de vivre des occidentaux avait bousculé jusque dans les camps les plus retranchés d’Afghanistan les traditions de ceux qui souhaitaient juste rester eux-mêmes.

Le choc avait été mondial, on appelait d’ailleurs cela la mondialisation mais pourtant dans la myopie ambiante de nos contrées, nous en étions toujours à disserter sur l’identité nationale sans même s’apercevoir qu’un jeune de banlieue musulman ou pas qui parle en verlan avec une casquette à l’envers sur la tête, n’est probablement plus ni français ni musulman mais américain par sa culture des Marques et par ses goûts.

A la "foi", fils maudit des sciences du marketing les plus modernes et héritier sans crédit désormais d’un mode de vie érigé en tant que religion : la consommation….

Autrement dit : né virtuellement ruiné....

 

Les banques islamistes sont promises à un bel avenir.

 

 

Nécronomiquement votre