13/04/2008

Calendrier des révélations et compte a rebours

6c290dd86c7ae69c3db4ddd13cace8ca.gif



Jour après jour, depuis plus d’an, l’histoire me donne raison…
En d’autres circonstances, j’aurai savouré ce moment, mais être le prophète et le chroniqueur d’une Très Grande Dépression associée à une perte de bonheur dans les démocraties de marché, n’apporte pas de jubilation (hors vos commentaires...).

Depuis plus an, alors qu’un bulletin météo mondial nous annonce un Tsunami
beaucoup de gens sont encore sur la plage, pratiquant le surf ou se laissant bronzer économiquement parlant, bercés par des médias qui s’auto-censurent, histoire de ne pas faire paniquer le chaland qui doit se rendre au centre commercial.

Ainsi fonctionnent les démocraties de Marché.

Jour après jour, pourtant, les nouvelles tombent comme la guillotine sur la tête du condamné
Je vous en laisse juge :

ça commence Vendredi avec le G7 qui aimerait que les banques accélérent le « calendrier des révélations » (voir ma note du 25 03)
WASHINGTON (AFP) - Les grands argentiers des pays les plus industrialisés ont jugé vendredi que les perspectives de l'économie mondiale s'étaient dégradées et ont laissé cent jours aux banques, par qui la crise est arrivée, pour faire toute la lumière sur leurs pertes potentielles.

Samedi, même endroit mais autre organisation mondiale le FMI
La hausse des prix alimentaires pourrait avoir de terribles conséquences pour la planète entière, allant jusqu'à la guerre, si rien n'est fait pour l'endiguer, a souligné samedi à Washington le directeur général du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn.

Ce qui passe avec les spéculations sur les matières premières ne signifie rien moins
Que les marchés financiers, dans leur délire autiste, ne rèvent que de survivre en anéantissant toutes les formes d’économies qui leur permettaient de vivre.

Autant que je vous le dise par avance, la semaine prochaine va être terrible, beaucoup de banques américaines doivent publier leur résultat.

Nécronomiquement votre

12/04/2008

Le coup du Double Dong…



da36e3b62d51fed5dfec515231c8c48a.jpeg


Donnez-nous des cercueils de bronzes pour les dieux de l'instant
Jean Néplin RIP


Sanctifié dans le monde entier, nommé jusque dans nos contrées : commandeur de la Légion d’honneur, Alan Greenspan l’ancien gouverneur de la Fed, celui qui disait avec humour devant des parterres de journalistes :
« si vous m’avez compris, c’est que je me suis mal exprimé »
Oui, Alan Greenspan, l’icône de la Money Power internationale va se retrouver brûler dans peu de temps , tant tout le monde lui incombera la responsabilité de la Très Grande Dépression ;
N’a t-il pas perdu son sang-froid après le 11 septembre en regardant Wall Street s’effondrer ?
Et n’a –il pas surestimé Les effets de l’attentat en laissant des taux d’intérêts trop bas et en laissant s’installer le crédit facile ?
Traduction : Ben Laden n’aurait-il pas réussi à détruire l’économie américaine
Avec la complicité involontaire d’un paniqueur ? ? ?

Oui, c’est vrai, Alan a perdu son sang-froid, il a pensé que nous étions dans un scénario de krach total et qu’il allait falloir aider l’économie américaine à se relancer…
D’autres diront également qu’il avait perdu la tête bien avant en laissant avec des taux bas se propager la bulle Internet et le Krach qui a suivit…

Peu importe, la dette des pauvres américains a été titrisée (crédit maison,voiture,carte de crédit) et répandue à travers le monde.
Quand on vous disait qu’ils avaient inventé le Marketing…

Nécronomiquement votre

02/04/2008

Rendez-nous l'épargne forcée...

d4b2976369a2dcab12c3e5de82477ac5.jpeg



L’Etat qui est toujours prévoyant avec notre argent, fixe les taux des prélèvements obligatoires.
En France, les plus hauts d’Europe…(La Suède vient de baisser les siens)
Ces prélèvements obligatoires sont constitués en partie d’épargne forcée tout comme les plans de participation que notre Président a permis de débloquer afin de stimuler la consommation.

Le montant de cette épargne forcée est considérable. Dans un pays comme la France où les prélèvements obligatoires représentent 45 % du PIB et 54 % du revenu des ménages, une moitié est faite de cette épargne forcée : plus d’un quart de ce que gagnent les Français.
Une partie de cet argent nous revient sous forme de redistribution et de prestations sociales : couverture de la maladie, du chômage et retraites, une partie est absorbée par les administrations et les cadeaux faits aux médecins.. Le coût des prestations sociales fournies par un monopole public est très supérieur à celui que demanderait un système privé concurrentiel, quant aux retraites, il faudra travailler inévitablement jusqu’à 70 ans, et d’ici là qui peut prédire que le système arrivera à surmonter le cap décisif de 2015.
Concernant le chômage, il sera devenu très difficile d'en percevoir les fruits, contraints que seront les gens d'accepter n'importe quel emploi sous peine de radiation.
Autrement dit, nous cotisons plus, que nous en bénéficions et que nous toucherons…
D’ici très peu de temps, on nous expliquera alors que nous vivons plus vieux grâce au travail car nous allons mourir guéri en plein emploi et appauvri.

C’est pourquoi, en pareille période, je propose que soit rendue l’épargne forcée aux Français
Qui le souhaitent et qui ont besoin de cash en ce moment .
1ere résolution de crise basée sur le Principe nécronomique que nous saurons mieux le géré individuellement que l’Etat le fait pour nous.
Lorsque l’Etat aura fini ses réformes et démontrer ses capacités à réduire son train de vie.
nous déciderons ou non de réintégrer le cours de l’épargne forcée si les prix sont concurrentiels.
Ce n'est plus à nous de payer les cotisations (y compris Ursaaf) et les retraites des médecins (ainsi que leur maison de campagne).

Résolution à mettre au vote au sein de Nécronomie Internationale
Vive l’épargne libre…

Nécronomiquement votre.