05/04/2009

Baraque, Baraka et Barack...

Vous l'avez remarqué, c'est la première fois dans notre beau pays qu 'un président Americain est plus populaire qu'un president Français. Du jamais vu...
La stratégie de différenciation qui autrefois permettait à nos présidents de critiquer l'Amérique en faisant resurgir notre coté US GO HOME pour regagner des points de confiance dans l'opinion, est donc terminée.
Obama le nouveau Kennedy est la rock star annoncée car il en faut du charisme pour convaincre les citoyens des démocraties de Marché mondiales de continuer à croire en l'Amérique et ses dettes gigantesques.
A tel point que le pays en est à s'acheter ses propres dettes (300 milliards de US Bond récemment) pour rassurer les chinois qui en possédent 2000 milliards.
Ce montage d'un type nouveau comme le furent les titrisations en leur temps, masque les difficultés de tous les Etats à se financer (Angleterre, Allemagne etc..) autrement que par de la pure création monetaire.
Si les Américains en sont à racheter leur propre dette, c'est que plus personne ne veut l' acheter.
En conséquence si Baraka Obama, l'indicateur du monde meilleur, n'est pas le plus grand fundraiser de tous les temps.
la dernière bulle, celle des emprunts d'états explosera génerant un Krach obligataire et donc une remontée des taux d'intérêts car les prêteurs vont demander à gagner plus d'argent et par conséquent les endettés du moment en devoir plus.

Le sondage du weekendettement

A- Obama est un génie du Marketing et le messie, Il va trouver l'argent pour financer tous les pays du monde sans conflit.
B-L'argent va redevenir cher
C- Le Dollar va s'effondrer
D-La crise est finie, j'ai vu Berlusconi qui me l'a dit.
E-Baraque, c'est vraiment un prénom de subprime,bientôt on l'appellera Bicoque



Nécronomiquement votre

28/02/2009

Les temps changent...

973485698.2.jpg








Nouriel Roubini dans le figaro de ce jour, LEAP dans le Monde, Nécronomie internationale en une sur un portail d'information japonais et invité à un cycle de conférence auprès d'industriels..

Comme dit Dylan : Times they are changin...
http://www.dailymotion.com/search/dylan%252Btimes/video/x2lfz3_b...


Et si le suicide économique était l'unique voie vers l'immortalité....???

Nécronomiquement votre

03/12/2008

fin du monde ou fin d'un monde ???

A Sebastien Cyberdream, fidèle lecteur entrepreneur de Nécronomie, victime expiatoire comme des dizaines de milliers de TPE/PME du durcissement et des renégociations des conditions de crédit.
RIP Sebastien dans ta sépulture d'entreprise mais n'oublie pas «la fermeture, c'est l'ouverture»
Conseil nécronomiste : Tâche d'éviter la règle des 3D : Dépôt de bilan, Divorce, Dépression.

Vive Toulouse capitale de la France...



Au milieu des années 60, un inconnu fit don de son héritage de quelques milliers de dollars à General Motors, remerciant ainsi l'entreprise qui l'avait employé.
C'était l'époque ou GM était l'employeur numéro 1 du pays.
La démarche étant peu commune, les ressources humaines de GM firent des recherches sur ce bienfaiteur afin d'en faire un symbole.
Au bout de plusieurs mois de recherches, on s'aperçut que le seul élément qui restait de cet homme était son contrat d'embauche et ses fiches de payes.
On fut incapable de trouver la moindre personne ayant travaillé avec lui.
Mieux encore, on s'aperçut alors, que l'homme avait tout au long de ces années perçut le même salaire sans jamais avoir été augmenté hors les augmentations générales.
Des recherches approfondies eurent alors lieu révélant qu'en fait, l'homme n'avait travaillé qu' un seul mois pour GM, qu'il avait ensuite «disparu» sans que cela attire l'attention de quelqu'un.
Cet homme avait donc été authentiquement payé toute sa vie à ne rien faire.
Cette histoire fameuse démontre la grandeur passé de GM, l'employeur numéro 1 du pays.

Après avoir envisagé la faillite,Le constructeur automobile a indiqué mardi être prêt à sacrifier le tiers de ses salariés américains (31 000) et deux de ses marques pour obtenir du Congrès les aides indispensables à sa survie, qui pourraient atteindre 18 milliards de dollars. "Sans une telle aide, la société ne pourra pas régler ses échéances à la fin du terme tout proche, précipitant probablement une faillite totale de l'économie nationale",
Source AP
Calendriers des révélations faisant (voir notes du même titre)
Les USA ont mis 1 an avant de se rendre compte qu'ils étaient en récession,, il ne mettront pas si longtemps pour comprendre qu'ils entrent en phase de dépression ainsi que nous l'avions annoncé.
Les titres non équivoques Recession or depression des journaux américains de ce matin le démontrent.
En route vers la TGD


PS : Dans la TGD, tous les morts s'appellent Paulson.