06/05/2007

Sépulture d'entreprises et marketing du suicide

medium_tombe_2_.3.jpg


Comme une immense avancée sociale destinée à redonner le goût du travail aux français, la caisse primaire d'assurance maladie des Hauts-de-Seine vient de reconnaître le suicide comme accident du travail.
Il est à noter, cependant, que la reconnaissance n'a été attribuée qu'à l’ingénieur qui s'est défenestré de cinq étages au technocentre.
Le deuxième cas concernant Renault : suicide par noyade aux abords du lieu de travail n'a pas été validé comme accident du travail par les experts qui considèrent apparemment que le choix et le lieu de la mort sont déterminants en pareil cas.

Contrairement aux idées reçues, nous ne sommes donc pas tous égaux devant la mort.
Si donc, vous souhaitez vous suicider, ne vous éloignez pas de votre lieu de travail et optez pour une mort spectaculaire.

En cas de suicide du travail occasionné par l’absorption de médicaments, n'oubliez pas que la sécurité sociale pourra vous demander le remboursement des barbituriques.