22/09/2019

L'étau négatif

 

 

 

salon mort.pngVoilà chers amis; le gouverneur de la Banque de France l'a dit la BCE aussi, donc la périodes des taux négatifs est durable. En période de consommation durable, tout est durable.

 

Autrement dit personne ne sait comment se sortir de cette situation sortir puisque personne ne l'a expérimentée, le modèle le plus proche étant le modèle japonais qui est dans la trappe dans les années 199O; Le grand spécialiste de cette fameuse trappe à liquidités est le Nobel d'Economie Paul Krugman. Il a étudié à fond le modèle japonais. Nul doute que ses analyses seront appréciés et que de nouveau on entende beaucoup parler de lui et pourquoi pas se voir convier une mission importante. Rappelons pour mémoire que le Japon est toujours dans la trappe malgré des milliards de yens investis par la banque centrale japonaise qui n'ont servi à rien si ce n'est à betonner le Japon.

Bref l'heure est d'écrire un manuel de survie en territoire moins que zéro car li va falloir apprendre à nous mouvoir de ce territoire moins que zéro. A qui ces taux négatifs vont profiter etc...

Je compte donc, cher amis sur votre créativité 

J'avais dans l'idée de commencer avec Monsieur moins que zéro, ce faisant je me suis aperçu qu'il fallait faire deux fois chaque personnage : un pour qui ca se passe bien et un pour qui ça se passe mal. Je vous donne une piste ceux qui ne peuvent pas s'endetter parce que même à taux négatifs, parce qu'ils ne sont pas dans une situation qui vous permet de de le faire ou ne le veulent pas (je suis dans cette situation) Ceux là vont être rayés de la carte et ne pourront regarder révoltés ou amusés ceux qui en profitent pour s'enrichir encore plus . ces gens. Avant tout, il faut s"assurer qu'ils ne manifestent pas. Donc le gouvernement va sponsoriser 1000 cafés. Eh oui vous ne rêvez pas...

http://www.leparisien.fr/societe/mille-cafes-bientot-ouve...

Autrement nous en sommes à la fameuse étape du tittytainment

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archive/2010/...

on imagine pas l'avenir des plus démunis sans cirrhose du foi.

Concernant les moins que zéro pour qui ça se passe bien. Le plan est le suivant semble t'il

1 ventes massive des actions maintenant avant que la marché s'écroule.

2 Conversion du cash avec lequel on achète des métaux précieux et des terres agricoles en jachère.

Nécronomiquement votre

PS au bal des perdants les employés de banques qui s'occupaient des crédits dorénavant remplacés par des logiciels de big data. Lorsqu'on perd de l'argent à octroyer un crédit à taux négatifs, on va pas garder en plus le personnel qui s'occupait de ça ! Résultat des courses, on parle de 20% de licenciement à la Société Générale.

07/09/2019

En route vers la déflation et la trappe à liquidités

 

 

 

deflation,fin partis politiques,recession mondiale,effondrement capitalisme,panique,bulle verte,ecologie,trappe a liquiditésDans une interview à la Croix, Bruno Le Maire semble se rendre compte de la situation

https://www.la-croix.com/Economie/France/Bruno-Le-Maire-L...

Dans le même temps, Le Maire vient d'annoncer sa plus grosse levée de fond : plus de 10 milliards d'Euro en une journée et en taux négatifs à quinze ans. Autrement dit, de grands investisseurs sont prêts à perdre de l’argent pour prêter à un horizon aussi lointain que 15 ans. 

Pour ceux qui doutaient de la crise et du grand effondrement, en voici la parfaite démonstration. C'est la panik dans l'hyperMarché mondial ! Dans ce contexte mieux vaut perdre un peu que tout perdre et prêter à un Etat reste ce qu'il y a de plus sûr.

En 2008 soit il y a onze ans, j'avais annoncé la prochaine bulle : la bulle verte

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archive/2008/...

En 2010, j"annonçai en simultané la destruction de la valeur d'échange, la vision critique du consumérisme qui allait se développer, le déclin des partis politiques, les émeutes et la mise en place de la supra bulle, j"annonçai également la stagnation puis la déflation et la trappe à liquidités

Sans faute pour JPC

La preuve

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archive/2010/...

 

Si c'est pas être visionnaire ça !

22/07/2019

La violence est un potentiel économique

 

hhh.jpgMobiliser tout le monde pour contrôler tout le monde et aller chercher le minable point de croissance indispensable à la survie du système, voilà bien la stratégie actuelle du gouvernement qui tourne autour du travail : job, horaires variables, flexibilité, mobilité, recyclage, formation permanente, auto-entreprenariat jusqu'au télé travail cybernétisé et livré à domicile qui présente l'immense avantage que l'on peut s'adresser aussi à vous aussi en tant que consommateur productif sur le même écran et en temps réel. Vous êtes désormais livrés algorithmiquement à la machine où vos goûts, vos relations et vos désirs sont enregistrés. Vous êtes markétés, mis sur étagères, la production fusionne avec la consommation. Dans ce planning reproductif l'apogée sera la bulle verte où tout le système productif va se recycler sur l'élimination de ses propres déchets. Une valse incessante où le mariage pollution et antipollution sont censées garantir une croissance sans fin. Voici le plan béni de la Money Power que l'on compte nous vendre.

Et puisque, vous le savez, chers Amis Nécronomistes, ma théorie qui n'a jamais varié depuis 2005, est que nous allons connaître le sort du Japon, à savoir la déflation et enfin la trappe à liquidités dont on ne sort jamais, laissez moi vous expliquer l'atmosphère qui peut régner en pareil cas. Ainsi, vous comprendrez pourquoi dans une mes dernières note, je commençais par une citation de Baader "La violence est un potentiel économique".

De même, tout tremblement de terre, ou explosion d'une centrale nucléaire peut d'un point de vue libéral être considéré comme une excellente nouvelle pour l'économie ou plus précisément pour les grandes sociétés qui contrôlent cette économie. Ainsi l'économiste japonais Takuji Ōkubo après le séisme de mars 2011 se réjouissait sans ambages de la reconstruction qui allait générer un surcroit d'activité avec le renouvellement des biens endommagés. Il n'hésitait d'ailleurs pas à rappeler qu'après le tremblement de terre de 1995, le PIB japonais avait crû de 1,9% en 1995 puis de 2,6% en 1996 du fait des secteurs du BTP, des télécoms et de la sidérurgie qui avaient bénéficier de l'activité post-séisme. La conclusion coulait de source : cette catastrophe était une très bonne nouvelle pour l'économie et particulièrement pour la consommation le maillon faible de l'économie japonaise puisque lorsqu'on on en est au stade déflationniste de la trappe à liquidités, les consommateurs ne consomment plus. Pourquoi acheter aujourd'hui ce qui sera moins cher demain ?

Croissance verte, finance verte sont juste des mots pour faire croire que l'on va concilier l'inconcliable. Polluer pour dépolluer et générer de la croissance, c'est un peu le

japon,japanification,japanisation,econie japon,deflation,trappe a liquidités,banzai,mort économique,suicide économique,recession européenne,futur

 

Taux négatifs pour l'apéritif, déclaration de guerre pour le déssert...(axiome nécronomique)

"La violence est un potentiel économique"

Nécronomiquement votre