15/01/2020

Le consommateur citoyen parfait dans les démocraties de Marché

Lydia LunchOIP.jpg

 

 

 

Comme le démontre Zygmunt Bauman

Le seul personnage digne d’attention aux yeux des experts, parce qu’on lui reconnaît le « maintien de l’économie sur la bonne trajectoire » et la lubrification des rouages de la croissance économique, est l’Homo oeconomicus – acteur économique solitaire, préoccupé par lui-même et égocentrique, en quête de la meilleure affaire, guidé par le « choix rationnel », soucieux de ne devenir la proie d’aucune émotion défiant le transfert en gains monétaires, et peuplant un univers rempli de personnages partageant ces mêmes vertus mais rien de plus.
Le seul personnage que les praticiens du marché sont aptes et disposés à reconnaître et recevoir, c’est l’Homo consumens – l’acheteur solitaire, préoccupé par lui-même et égocentrique, ayant adopté la recherche de la meilleure affaire comme traitement contre la solitude et n’en connaissant aucun autre ; un personnage pour qui la nuée des clients d’un centre commercial constitue la seule communauté connue et indispensable.
L’Homo oeconomicus et l’Homo consumens sont des hommes et des femmes individualistes sans liens sociaux ou tout au plus recroquevillés dans leur bulle familiale. Les résidents idéaux de l’économie de marché, de ceux qui rendent heureux les spécialistes du PNB.

Le miracle quotidien du sauvetage/résurrection de l’économie de Marché provient de son échec à suivre cette pulsion jusqu’à son terme. Il semblerait que les humains veulent garder un brin dhumanité.

Peut-être y arrivera t-on avec l’avènement du cyborg ou du transhumain que s’emploie à créer les cerveaux de la Silicon Valley.

Une petite chanson de Lydia Lunch Teenage Jesus and the jerks en conclusion


Richesse suburbaine et bien-être de la classe moyenne
Tout ce qu'ils ont fait, c'est me dépouiller de mes sentiments
Personnalité dans le drain
Après tout, qui a besoin d'un cerveau ?
Tirez moi une balle dans mes yeux.
Soufflez-les et voyez si je meurs

https://www.youtube.com/watch?v=wH_XenSk6Do

 

29/12/2017

Faits d'Hivers

De passage à St Etienne, au gré d'une errance dans les rues, je me suis retrouve au tribunal où étaient jugés en comparution immédiate deux prévenus.

La vraie vie de la France d'en bas, c'est encore mieux que les films de Depardon. Rien à voir avec les salons élyséens et la macronnerie.

Les deux prévenus avaient été arrêtés dans une fourgonnette chargée des outils d'un chantier en cours quelques kilomètres avant le lieu de leur arrestation. Un gendarme effectuant un contrôle de routine avait stoppé le véhicule étonné que la porte arrière de la fourgonnette ne soit pas fermée et claque au vent.

Morceaux choisis

 

Un des prévenu se lève immédiatement et proclame

" Monsieur le juge, je dois dire que je suis totalement étranger à l'affaire..."

"Ah bon" s'étonne le juge

"oui, je suis un auto-stoppeur"

Le juge

"Ah non, toutes les semaines, on nous fait le coup de l'auto-stoppeur..."

"Je n'y suis pour rien, Monsieur le juge, si on a supprimé tous les moyens de transports pour faire des économies"

Le juge :

Bon ok, je connais le discours par cœur puis s'adressant à l'autre prévenu

"Et vous, c'est bien votre véhicule, vous n'êtes pas un autostoppeur ? Vous allez sur un chantier à minuit ?"

Le prévenu : " en fait, Monsieur le juge, je suis tombé sur un portugais qui m'a proposé cent euros pour récupérer du matériel sur un chantier. Je ne me suis pas posé de questions. J'y suis allé.

Le juge

Je ne vous pose pas de questions sur votre "sudation excessive" pendant le contrôle ?

Le prévenu :

"Je sue toujours énormément, j'ai proposé au gendarme de sentir sous mon aisselle. Il n'a pas voulu."

L'autre prévenu, l'autostoppeur reconnaît que le contrôle lui a fait peur, raison pour laquelle il a transpiré.

L'avocat de la défense : 

"Monsieur le juge, j'attire votre attention sur le fait qu'un vol comme le dit la loi, c'est pour s'approprier le bien d'autrui pour soi même hors ici ce n'est pas le cas, le prévenu n'a pas agi pour lui."

Sentence du juge visiblement excédé

Relaxe pour l'autostoppeur (ou le complice)

Dix jours d'amende à quatre vint dix euros jours pour l'homme au portugais (dont on ne saura jamais si il existait)

Depuis Barroso qui voulait nous imposer la directive Bolkestein et n'allait pas tarder à rejoindre la Money Power et Goldmans Sachs, on avait appris à se méfier des portugais (on a pu le vérifier depuis en football). En voici une nouvelle micro-preuve. D'autres questions restent en suspens

Pourquoi le portugais voulait il piquer le matos des plombiers polonais ? Etait une compétition intra communautaire ?

Ne sommes nous pas soixante millions d'autostoppeurs dans un désert urbain mondialisé ?

Qui conduit et pour le compte de qui ?

 

 

 

 

 

01/11/2015

La vie négative et l'étau négatif

D’ici peu de temps, ce qui est mis en place pour les banques par les banquiers centraux le sera également pour les particuliers.

Ainsi, nous pourrons tous bénéficier de taux négatifs. Autrement dit, nous serons rémunérés pour emprunter de l’argent. Avec cet argent, nous pourrons acheter des maisons le plus cher possible.

Plus elles seront chères, plus nous emprunterons et plus nous serons rémunérés par les emprunts en taux négatifs.

Comme ces maisons auront été acquises avec ces taux, leur valeur diminuera de jour en jour. Il faudra donc nous payer également pour habiter dedans car qui voudrait habiter dans une maison que l’on ne peut pas transmettre après sa mort ?

Ce raisonnement s’appliquera également pour les voitures et tous les objets de consommation.

Finalement, nous ne payerons plus que pour pouvoir travailler et nous devrons nous acquitter d’un salaire à notre employeur.

Nous serons donc heureux uniquement que lorsque nous serons malheureux...

L'Etau négatif nécronomique