01/09/2015

Calcul d'airain nécronomique

formuleobscure.gif 

 

 

 

 

Un PDG qui prend 13 millions de bonus pour avoir licencier 10 000 personnes, cela ne fait jamais que l'équivalent d'un smic par personne licenciée. Si l'on considère que ces licenciements ont permis de sauver 30 000 emplois, alors cela fait l'équivalent d'un RSA par salarié sauvé.

En conséquence, il apparaît donc que si l'on considère les hommes pour ce qu'ils sont à savoir une variable d'ajustement que foutre des gens au chômage est clairement beaucoup plus rentable pour le PDG par intérim que de les sauver et que le travail n'est absolument pas encouragé. Il aurait été beaucoup plus logique de donner une prime équivalente à un smic par salarié sauvé et à un RSA par salarié licencié.

Quelque chose ne tourne pas rond au royaume du social libéralisme...

 

PS ça c'est du raisonnement....