16/11/2016

Prince des White Trash et migrant immobile

migrant.jpg

 

 

Avec Donald, les choses sont claires, on sait que la vie n’est pas ce qu’on pense mais ce qu’on dépense. Il n’y a pas Trumperie sur la marchandise. Etre protectionniste, c’est haïr les microbes de ses voisins.

Les White Trash préfèrent le Jack Daniels au libéralisme. C'est heureux...L'imagerie du vécu dépasse n'importe quelle logique fondé sur un raisonnement économique.

Jack Daniels n'est il pas mort de la gangrène suite à un coup de pied donné dans son coffre fort qu'il n'arrivait pas à ouvrir ?

Les white trash ont compris qu'en se plaignant du peu qu’on a, on ne l’augmente pas,  on le perd et qu'au poker lorsqu'on a pas une bonne main, il existe toujours une solution : casser la table...C'est ce qui est en train de se produire dans beaucoup de pays.

Prochain RV le référendum en Italie

En attendant les amis, je dois aller voir le Kiné à la CPAM de Stalingrad. A cette occasion, il n'est pas inutile de rappeler à la mémoire des hommes, encore que ce fait soit connu du monde entier, que c'est là à Paris, que les migrants ont coutume de dormir ou pour mieux dire de coucher à même le sol

Nécronomiquement votre

JPC prince en exil et travailleur délocalisé dans son propre pays, migrant immobile.

Mes amitiés à Jean Pierre pernotamment, meilleur économiste de France, apôtre du localisme VS mondialisation.

 

 

 

 

 

04/06/2012

Mutation et bulle verte

Le cercueil en carton :

 

 

 

Écologique

Bio dégradable compatible bulle verte

Très bon marché

Résout le problème de l'obésité.

 


 

patrick-favot-deplie-un-cercueil-en-carton-(photo-arnaud-castagne).jpg

 

Après avoir abandonné son métier de conseiller au pôle emploi qui le rendait dépressif car il n'y avait plus de travail, il décida de travailler bénévolement dans une banque. Il ne gagnait pas d'argent mais le fait d'en avoir sous la main lui procurait un sentiment dé sécurité. A terme, et contraint de migrer comme ses compatriotes,il investirait dans un cercueil en carton et prendrait une convention obsèques chez suicid'Air pour rapatrier ses propres restes. Ou du moins ce qu'il en resterait...

Extrait de « Et les hippopotames ont bouillis vifs dans leurs baignoires....La suite....

de Jack Kerouac, William Burroughs et JPC

 

01/05/2008

Marketing migratoire

On a longtemps considéré en France, les cafés, hôtels restaurant, comme un électorat de droite.
Mais même à droite, on arrive à se rendre à l'évidence... Ainsi, interviewé sur RTL, le président de l’union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH), André Daguin, a appelé le gouvernement à régulariser au moins 100 000 travailleurs sans papier sous danger de mettre en péril des tas de restaurants et de tuer une partie du tourisme »
ce qui est à mettre en parallèle avec l'objectif chiffré du gouvernement de 25 000 expulsions (dont d'ailleurs la plupart dans les DOM-TOM)

Il serait donc bon d'en finir une fois pour toute avec l'hypocrisie, la plupart des maisons sont construites par des salariés sans papiers.
il suffit de se rendre porte de chatillon à Paris, le long du périph, pour voir la queue des travailleurs sans papiers que les camionnettes embarquent tous les matins pour des chantiers.

500 000 emplois sont aujourd'hui vacants dans la restauration et le bâtiment et même si le gouvernement dans ses fantasmes souhaite former des nouveaux candidats avec l'obligation pour les chômeurs d'accepter un emploi non voulu, seuls des gens échappant à la misère sont susceptibles d'être intéressé par ce type d'emploi à moins bien sûr l'on supprime le RMI pour laisser uniquement place au RSA.

Nécronomiquement votre

PS : Faut-il avoir peur de ceux qui font la cuisine, la plonge et qui construisent nos maisons ?
Le plongeur africain fait-il plus peur que le plombier polonais ???