17/07/2020

Vive l'insécurité

thumbnail.jpgPersonnellement je n'irai pas manifester, je préfère vivre dans l'insécurité que voir mon loyer augmenter parce que les bobos arrivent...

Ainsi va la vie dans les ghettos du 93

 

24/01/2020

La zone

 

surf.pngArnaque
Les nuances politiques ne seront plus attribuées dans les communes de moins de 9.000 habitants, a décidé Castaner dans une circulaire qui a provoqué l'ire de l’opposition, indique Le Figaro. Celle-ci a dénoncé une «manipulation grossière» visant à «dissimuler l’absence totale d’ancrage total de LREM et leur défaite prochaine aux municipales».


Des zones qui ont été abandonnées économiquement (zone rurale de petits fermiers, ghetto de travailleurs immigrés et d’assistés sociaux seront graduellement éliminées de tout autre réseau contrôlé par le spectacle de l’état, y compris son interface finale, la Police.
Officiellement bien sûr cette ligne politique n’existera pas et l’état spectaculaire continuera de revendiquer sa juridiction et sa propriété sur ces zones — aucune autonomie politique ne sera permise, et des actes occasionnels de terreur seront diffusés largement dans le spectacle afin de fournir le vernis de la simulation du contrôle. Mais dans la réalité économique telle qu’elle est, ces zones auront été sacrifiées, comme des passagers jetés hors de la troïka de l’Histoire aux loups de la Mémoire. Vu que ce processus est déjà en cours, l’étude démographique fournit un indice pour le futur — où les classes partent-elles, où vont-elles ?. (Vu que la «culture» a un inconscient, elle déverse des signes magiques et des symboles — non la fumée d’offrandes immolées mais celle de voitures de flics en flammes.)
Elles quittent dès qu’elles le peuvent ces territoires de désolation.

Je crois que ce processus va s’accélérer jusqu’au point où, d’ici cinq à dix ans ce sera l’évidence même que des portions entières du pays ne se trouvent plus sur la carte. Elles ne produiront pas de «croissance», elles ne «consommeront» plus, et elles ne seront plus desservies par l’un quelconque de ces bureaux de «passe-passe» du spectacle — santé publique, armée/police, sécurité sociale, communication et éducation. Ces secteurs (économiques/sociaux/géographiques) cesseront d’exister pour tous les usages pratiques du contrôle. Les classes consommatrices quitteront ces secteurs et déménageront «ailleurs», soit socialement soit géographiquement soit les deux à la fois. Quant aux autres la gentrification les repoussera toujours plus loin. Ce qui en soit ne sera pas grave car on attendra plus d’eux aucune fonction productrice.

23/02/2018

Tramadoll for Traumadoll

 kate tempest,gentrification,l'europe est perdue,tramadoll pour traumadoll,banquiers centraux

 

 

Edito de surgissement désordonné

 

Quant à la reprise, nous nous flattons de démontrer qu'il n'y en a point qu'il s'agit uniquement dune tentative d'hypnose des gouvernements occidentaux sous l'égide des banquiers centraux et leurs injections morphiniques de cash.

Tout ce que j'avais évoqué dans Crise et Mutation a depuis empiré. Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Le médicament  le plus remboursé en France est le Seroplex (antidépresseur), cinquante mille personnes décèdent chaque année de l'alcoolisme et nous sommes champions du monde de la consommation de drogue douce. Tout ceci, n'est pas l'apanage unique de la France. Il en est de même dans toutes les Démocraties de Marché. Janet Yellen, l'ex-présidente de la FED,elle même, rappelait les dégâts des opiacés aux USA.

La vérité , c'est que les gens n'en peuvent plus de la compétitivité qui leur est imposée au profit de quelques uns.. La psychiatrisation de la société est en train de se sur-accélérer : l'explosion des troubles de l'attention chez les enfants, le nombre exponentiel de manifestations d'angoisse et de suicides, le burn out...Autant de problèmes niés par la pensée unidimensionnelle nécronomique dans laquelle nous survivons avant de finir fracassés par la vie avec pour seule compensation l'appauvrissement assisté par ordinateur et le mirage d'une fausse liberté acquise par le viol de notre vie privée pour obtenir une fausse liberté : celle de choisir entre des produits concurrents...Quelle avancée..

Comme le fait remarquer John Zerzan, l'anarcho-primitiviste, à juste titre

De nouvelles pathologies, résistantes à la médecine industrielle, se répandent à l’échelle planétaire, ainsi que le fondamentalisme religieux – symptôme de frustration et de profonde misère psychique...les innombrables variétés de thérapies parallèles se complaisent dans d’ineptes illusions. Prétendre que l’on peut être entier, éclairé et apaisé au sein de la folie actuelle revient à accepter cette folie.

J'ajouterai personnellement que comme l'avait vu Herbert Marcuse la pensée positive n'est rien d'autre que le triomphe de la pensée unidimensionnelle édictée par la Money Power et que notre salut au contraire ne peut reposer que dans la pensée négative. C'est ce que nous essayons de pratiquer depuis plus de dix ans sur ce blog.

Heureusement de temps en temps surgissent des talents qui donnent des coups de dagues dans le ciel des esprits et créent des brèches de l'espoir. Des coups qui laissent des traces et nous démontrent que nous ne sommes pas seuls.

C'est le cas de Kate Tempest, une jeune femme qui parlent de gentrification (un thème qui m'est cher), de la surconsommation et de la fin de l'Europe. Plus qu'une rappeuse ou une slameuse, une vraie poétesse reconnue pour le vertige de son écriture. Rien à voir avec ce que l'on l'entend ici.

Une Tempest même dans un verre d'eau, ça fait toujours plaisir...

https://www.youtube.com/watch?v=QSVyyykaEOo