16/10/2008

Séquence musicale intersidérale

A Vincent 1 er indefectible ami et compositeur de ses (ces) dames (quel métier...)
Singapour décembre 2009

Une chinoise et une japonaise sont sur scène vêtues de cuirs noirs (combo féminin asiatique) boite à rythme et farfisa façon manzarek voir ? mark and the mysterianshttp://fr.youtube.com/watch?v=IrTnaPa9BaA



La séquence démarre : poum tchak poum tchack

La chanson s'appelle New Deal et le refrain ça donne

Parmi la foule des zombies
je suis un Dieu, un héros
je suis le chiffre infini
le prêt à taux zéro....


Faites des crédits, ce sont vos enfants qui paieront...ou faites des enfants, c'est le credit qui vous les payera...
Refondation du capitalisme An 1

Nécronomiquement votre

17/07/2008

Necronomy Power

Confirmation des hypothèses nécronomiques sur la phase d'impact en décembre/janvier
Note du 4 7 2008 Dollar je t'aime à l'agonie.


Source AFP

L'inquiétude est également vive au sein de la banque centrale, qui vise une inflation "de base" de 2% maximum. Le président de la Réserve fédérale Ben Bernanke a jugé la situation inacceptable.

"L'inflation est trop élevée actuellement. Et c'est une priorité absolue pour la Réserve fédérale de mener une politique qui permettra de ramener l'inflation à un niveau acceptable et cohérent avec la stabilité des prix", a-t-il assuré lors d'une audition parlementaire.

En temps normal, un tel dérapage appellerait une hausse de taux. Mais l'économie américaine fait actuellement face à de multiples défis nés de la crise de l'immobilier, allant de la menace de récession aux turbulences sur les marchés financiers, et cela empêche de fait tout durcissement monétaire.

"L'économie stagne et l'inflation augmente. Il est clair qu'on est loin des niveaux des années 1970, mais la combinaison des deux crée un véritable problème pour la Fed", note l'économiste indépendant Joel Naroff.

C'est pourquoi la banque centrale va sans doute maintenir un certain temps encore son taux directeur à 2%, malgré les réticences des plus orthodoxes en son sein qui n'avaient pas hésité à voter contre les récents assouplissement monétaires.

"La Fed s'abstiendra sans doute de relever ses taux jusqu'à 2009", estime Kenneth Beauchemin du cabinet Global Insight.

"Et même l'hypothèse d'une baisse des taux reste sur la table, dans l'hypothèse improbable d'un désastre financier dans les mois à venir", ajoute-t-il.


Improbable ??? Vous êtes sûr...Alors pourquoi Bernie la Plante Bernanke n'augmente t-il pas les taux pour combattre l'inflation alors qu'il nous en parle depuis presqu'un an ???
A t'il réellement la capacité de soutenir sa monnaie sans détruire son économie ???
En mars 2007 lorsque j'ai démarré ce blog, la récession était improbable,
et il y a six mois la stagflation que nous avions annoncé l'était aussi...
Aujour'd hui tout est là, il ne manque plus que la Stagdéflation qui va arriver dés le deuxieme semestre de l'année prochaine..pour s'étendre pendant plusieurs années.
TGD (2008-20012)
We play together,we pay together...

Nécronomiquement votre les Amis...

28/07/2007

Crise immo, crise boursière

le Figaro de ce jour ainsi que le Monde évoquant pour la première fois la thèse que je soutiens dans le blog, a savoir une double explosion bourses et immobilier et par conséquent ne me sentant plus dans la peau de David Vincent , le seul a avoir vu les envahisseurs, je m'adresse un petit cocorico (on est jamais seul quand on est schizophrène...)

j'ajoute donc, au constat du Figaro et du Monde, que cette crise comparable à celle de 1929 générera de nouvelles habitudes de consommation, créant ainsi un nouveau rapport de force, unique moyen d'en finir avec l'arrogance des Marques durablement installées.

je vous invite donc à relire ma note du 2 juin "Apocalypse des Marques" et à faire un saut chez un autre nécronomiste dont j ai référencé le blog "j'aime le Krach".