03/04/2007

Chassé croisé virtuel/réel

medium_200px-BUSINESSWEEK_01MAY06_COVER.gif



Dans une note précédente, je relatais les attentats sur second life et la difficulté pour les marques à pénétrer les réseaux sociaux ou les mondes virtuels de manière non intrusive.
La semaine passée, nous a amené une approche de travail virtuel de la Marque intéressante :

Coldwell Banker, réseau de franchise mondial dans l’immobilier, présent dans 45 pays, n’a pas souhaité entré dans Second Life comme annonceur mais comme un acteur qui garantit des transactions avec des prix inférieurs au marché virtuel en cours sur Second Life. L'entreprise dispose ainsi d'un ensemble de 500 maisons, de différentes tailles et styles, vendues 20 dollars US. Survol des propriétés disponibles en hélicoptères …et transactions
virtuellement authentifiées...
Car les arnaques sont nombreuses sur Second Life et les transactions immobilières, une des principales sources de revenus de la sulfureuse et déjà mythique Anshe Chung, escort girl virtuelle devenue promotrice immobilière et première personne a avoir gagné 1 million de dollar (en ayant investi 10 dollars, trente mois auparavant ). Anshe compte aujourd’hui une dizaine de personnes qui travaille avec elle dans le monde réel pour soutenir ses participations virtuelles. Un fond d’investissement allemand bien réel vient d’ailleurs de prendre une participation dans sa société pour un montant non communiqué.

medium_470_anshe12.3.jpg

Anshe posant devant une de ses propriétés

C’est dans ce contexte que Coldwell Banker a décidé ce travail virtuel de sa marque "synonyme d'intégrité, de service à la clientèle, de performance et de standing"
En apportant sa crédibilité et sa légitimité Coldwell Banker consolide ainsi par ce marketing non intrusif accompagné d’un vrai service, ses activités du monde réel car les clients Second Life sont aussi amenés à poser des questions sur la Première vie.


Il est à noter que nous avons dans cette configuration, un acteur du monde réel qui vient travailler sa marque virtuellement sans espérer gagner réellement de l’argent dans le virtuel et d’autre part, nous avons un de ses challengers virtuels
(dans la réalité, ils ne font pas le même métier) qui travaille sa marque dans le monde réel autour de sa capacité à gagner de l’argent dans le virtuel.
Deux beaux exemples de combo marketing…
et une belle compétition inter Monde...

26/03/2007

Marketing hardcore, Marketing Social et vibro-boy

medium_150px-Wibrator.jpg


Un des pères fondateur du Combo Marketing, est, sans nul doute, Phil Harvey.
Le combo marketing résulte en une suite d’actions exécutées les unes après les autres sans lien apparent qui enchaînées par un timing très précis, crée une synergie pour peu que l’on ait réuni : Concept, Attitude, Vision.
Car c'est en unifiant cela que Phil Harvey a bâti, entre acte de foi et exorcisme, entre viagra et sida, Adam et Eve et DKT international la première Porn O.N.G.

Adam & Eve, qui produit ses propres films est la seule grande entreprise de l’industrie du divertissement pour adultes créée pour financer une ONG. Autour d’une idée forte et disruptive : s’affranchir des donateurs.

Devenue la plus grande entreprise mondiale de vente par correspondance d’accessoires sexuels (plus de 80 millions de dollars par an), mais Phil Harvey est resté fidèle à son objectif : “L’idée de vendre des gadgets sexuels à des Américains relativement riches et d’utiliser l’argent pour encourager la planification familiale dans des pays en voie de développement m’enchantait. Le côté Robin des bois de la chose m’a donné beaucoup de plaisir.”
En 2001, DKT International, l’ONG de Phil a vendu 350 millions de préservatifs (1 centime pièce en Ethiopie) et 20 millions de pilules contraceptives dans huit pays.
Les préservatifs DKT sont aujourd’hui leader sur le marché en Indonésie, en Ethiopie, aux Philippines et au Vietnam, et sont l’une des trois premières marques au Brésil.

Le Tsunami avait vu les Tours opérators et les économistes (après tout, n'est ce pas le même métier, dans une économie mondialisée !), se bousculer sur les chaînes de télévision pour nous inciter à retourner au plus vite dans les pays touchés.
Copuler au milieu des charniers devenait ainsi un acte de solidarité pour des centaines de milliers de touristes sexuels.
Le Combo Marketing de Phil qui consiste à ne pas mélanger la libido des riches et la libido des pauvres me semble, à tous les égards, plus porteur de sens et d’avenir.


Good vibrations

medium_180px-Vibration-is-life.jpg

Publicité de 1910 pour un vibro-masseur