17/03/2012

Fin de Moi(s)

 

Modigliani et Picasso se rencontrèrent une fois. Ce fut un authentique choc culturel.

A la question de Picasso « Pourquoi, les Montparnos peignaient ils des mansardes ?»

Modigliani lui fit remarquer que les peintres de la renaissance peignaient le faste car ils vivaient dans des palais tandis que les Montparnos dont il était la figure de proue vivaient dans des chambres de bonnes et par conséquent peignaient des mansardes...

 

Picasso qui venait de décloisonner la peinture en inventant le cubisme leva alors ses yeux au ciel et répliqua :

« ça, c'est un raisonnement de fin de mois...»


Ces raisonnements de fin de mois, c'est désormais un travailleur sur quatre qui va les vivre en Europe à l'image de ce qui se passe en Allemagne, en Grèce, en Espagne ou en Italie avec Monti nouvelle (Goldman saque...) icône de la Money Power et bientôt en France.

 

Nicolas Sarkozy l'a compris , raison pour laquelle il a déclaré la mort des syndicats responsables selon lui des blocage du marché du travail.

 

La vérité est hélas d’une simplicité biblique : il ne peut y avoir de sortie de crise avec un chômage massif sans libéralisation du Marché du travail en terme de salaire et de durée légale.

 

Sarkozy ne se propose pas d'inventer le cubisme économique, il a déjà essayé sans y parvenir de faire tournée une roue carré avec son fameux travailler plus pour gagner plus en temps de crise inventant par là le surréalisme économique.

 

Nous nous dirigeons donc tout droit vers l’avènement du travailleur pauvre à moins que d'ici là, le peuple ne signifie au Président sortant un raisonnement de faim de Moi et qu'un angoissé sorti de la foule se propose de renégocier ce qui semble satisfaire les dirigeants européens qui ont l'air de croire qu'on avance bien mieux avec le ventre creux.

Nécronomiquement votre

PS / L'Allemagne vient de faire un appel d'offre pour de la main d'oeuvre : 13 000 portugais ont répondu...Ils en ont pris 500...imaginez un peu les flux migratoires intra européens auxquels nous allons assister.

19/12/2010

Un dîner Européen presque parfait

default.jpg

Cinq dirigeants européens, dont le français Nicolas Sarkozy, l'allemande Angela Merkel et le britannique David Cameron, ont adressé samedi un courrier à la Commission européenne pour réclamer un gel du budget de l'UE au nom de l'austérité, a annoncé l'Elysée.

 

Maintenant qu’il est établi que l’amour du cuisinier devant son rôti surpasse celui de l’éleveur pour ses animaux. On peut en conclure qu’il existe autant de différence entre les gouvernants et la société civile européenne qu’entre une publicité pour le rôti et une chaîne d’abattage qui va laisser au bas mot (obama en Américain)) trente millions de gens sur le carreau en Europe.

 

Nécronomiquement votre

 

16/01/2008

Pas de pitié pour la croissance

Faisant suite à ma note d'hier "La charia du marché" et aux hypothèses soumises par Daniel dans ses commentaires :

a: inflation forte (hausse des actifs + des salaires-hé oui car sans les salaires ça ne marche pas!!!)
b: déflation (baisse du prix des actifs et monnaie refuge)


je me permets de signaler en tant que nécronomiste, qu' il existe une hypothèse médiane, celle dans laquelle nous nous trouvons en France bien que cela soit encore caché :
La stagflation (stagnation + inflation)


François Fillon a beau faire cocorico avec notre 1,9 % de croissance, qu'en serait-il réellement sans notre deficit budgétaire cette année de 48 milliards
(idem pour l'an prochain)
Quel serait notre taux de croissance sans ces 48 milliards de dépenses publiques et sociales qui soutiennent notre économie artificiellement ?
En vérité, nous serions déjà en récession alors que nous sommes au tout début du krach mondial et que nous n'avons pas encore effectué une seule réforme de fond prisonnier que nous sommes des différents corporatismes.
Tous pour un...Chacun pour soi...

Mon cher Daniel, toi qui vis en Allemagne dont le budget 2007 est équilibré (donc une vraie croissance), n'oublies pas que
Le théorème d'Helmut Schmidt, qui était chancelier social-démocrate d'Allemagne lorsqu'il le formula, est toujours vrai : les marges brutes d'aujourd'hui font les investissements de demain qui, à leur tour, font la croissance, le pouvoir d'achat et la consommation d'après-demain.
NB marge brute = Différence entre le prix de vente d’un produit et le coût de revient qui ne comporte que le coût de production ou d’acquisition.
(par extension marge avant paiement des salaires)

Contrairement, à ceux que disent les media et les hommes politiques de droite et de gauche confondus, la France des entreprises , ce n'est pas le CAC 40, ce sont les indépendants,les artisans et commerçants, et TPE et les PME, or depuis trente ans bien qu'étant la vache à lait du pays, nous avons toujours été maltraités et considérés comme des sous-merdes, et cela continue, écrasés que nous sommes par les charges, taxe professionnelle et autres rackets... car on ne fait pas la différence entre les gros et les petits...Pire que cela, on préfére nous voir rmiste qu'indépendant...Un rmiste , on le controle...il suffit de s'être rendu une fois dans un Ursaaf où l'on est limite traité comme un voyou pour s'en rendre compte (keskiveu cmec là, y va chercher à nous entuber...)

Concrétement, les marges brutes des entreprises françaises hors CAC 40 n'arrêtent pas de décroitre et deviennent bien inférieures à celles de nos voisins allemands.

Sans investissement, pas de croissance et sans croissance pas d'augmentation des salaires, c'est aussi con que cela...et le fameux paquet fiscal qui était censé générer de l'investissement et faire revenir les grosses fortunes en France n'a pas eu les résultats escomptés...c'est le moins que l'on puisse dire...

Je ferai aussi remarquer que la France est seul pays du monde où les 40 premières valeurs sont les mêmes depuis trente ans.
C'est pour cela que les sociétés changent de nom (Lyonnaise des eux devenue Veolia, Compagnie générale des eaux devenue Vivendi, France télécom devenue Orange etc...), afin de faire oublier que ce sont pour la plupart des ex monopoles et ajouter une touche de modernité.
Alors qu'au même moment aux USA, on vivait des bouleversements complets dans l'indice DOW JONES (principales valeurs américaines) avec l'émergence de société comme Microsoft, INTEL etc...

Une fois pour toute, Bill Gates, ce n'est pas possible dans un pays aussi structuré que la France, où ce sont toujours les mêmes qui rafflent tout et qui ne travaillent qu'entre eux...

Restes en Allemagne, tu es bien mieux...mon ami (d'ailleurs l'Allemagne avec ses excédents commerciaux finira par se lasser de traîner un boulet comme la France...et le ptit Nicolas a beau s'agiter et être un super vendeur, il n'a rien à vendre à part le nucléaire civil et les Airbus (franco-allemands).
Quoi d'étonnant dans un pays où les 2/3 tiers des députés de l'assemblée nationale (politiciens professionnels) ne savent pas lire un compte de résultat.
Dépenser un budget, ce n'est pas la même chose que gagner de l'argent...

Nécronomiquement tien
(ouh là, j'suis nrv aujourd'hui (lol) Heureusement qu'en France, nous avons la politique de civilisation qui va nous apprendre que le bonheur n'est pas qu'économique et que l'on peut vivre heureux sans argent...Quelle trouvaille...