20/02/2012

Die großen Katastrophen

 Aux Icebergs qui dérivent,

 


"La situation est catastrophique mais c'est encore rien comparé à ce que cela aurait été si ça avait été pire...."


Coluche /Sarkozy


De Krugman à Soros qui vient de le confirmer hier dans Der Spiegel, nombreux sont ceux qui au fil des ans nous ont rejoint pour crédibiliser l'hypothèse inéluctable de la TGD.

Concrètement, non seulement la situation est catastrophique mais elle est, en fait, dans le cas d'une TGD encore pire que ce l'on veux encore nous faire croire.

Comme vient de le souligner une étude parue la semaine dernière, du National Institute of Economic and Social Research, , la situation en Angleterre est pire qu'un 1930, idem pour l'Italie, l’Espagne et bien sûr la France puisque lors de la précédente Très Grande Dépression, il n'y avait dans notre pays que 500 000 chômeurs contre 5 Millions aujourd'hui...

Ici bas, s'arrête le règne des magiciens magiciens de L'Excel Hans et Gretchen. Fossoyeurs du bon sens qui permettait aux gens de ne pas s'endetter en prenant des crédits qu'ils finiraient par ne jamais payer sur la simple projection d'une cellule informatique dont il il suffit de connaître la formule pour changer le résultat...


Le Pire(é) n'est jamais certain, mais ses habitants sont désormais plus près de la mer que des coquillages...Leur miracle économique fut aussi le notre...Leur sort le sera également...


En route pour la TGD...

PS : A titre désormais anecdotique, je ne peux que confirmer l'article exclusif de Libé de ce jour sur Borloo/Véolia...

Les rv ont bien eu lieu et Nécronomie Internationale vous livre en exclusivité le lieu du dernier RV...En l'occurrence le Georges V, vendredi dernier...(je les ai croisé).

Jeans louis y inaugurait en compagnie de Minc le nain diabolique, son nouveau Brushing... Preuve ultime s'il en fallait encore que la nouvelle donne, c'est demain mais que c'est aujourd'hui que les cartes se distribuent...Décevant (de la part de J-Louis) et écoeurant...Comme disait l'ami Egolf, il est temps de tuer le veau gras et d'armer les justes...

http://www.liberation.fr/politiques/01012391033-borloo-a-...


 

01/02/2012

La citation nécronomique du jour

« Il faut arrêter que n’importe qui dise n’importe quoi n’importe comment ».

Capitaine Courage Compétitivité  (les 3C) dans son allocution familiale télévisée

 

" Mais après tout, dit le requin, pourquoi critiquer avant de savoir ? Mon franc-parler ne m'empechêche pas d'avoir un coeur en or. Ce ne sera peut être pas pas si terrible, tout compte fait. Pendant que je vous avalerai, vous oublierez que vous êtes en train de vous noyer; la noyade vous empêchera de réfléchir au fait que je vous avale, et comme je devrai sans doute vous déchiqueter à belles dents, votre attention risque d'être à ce point sollicitée pas ses diverses réjouissances que vous n'aurez guère le temps d'éprouver la moindre souffrance physique."

HG Wells

(Mr Blettsworthy dans l'ile Rampole)

PS : Vivement les 3 D : Dépôt de bilan, Divorce, Dépression.

 

28/12/2011

Un petit résumé avant le grand splaaash

 

Une banque centrale qui prête aux banques qui en retour y redéposent leurs excédents ne trouvant nulle part où investir.  Il apparait  désormais à tous que l’argent est ce qui manque le moins.

Alors que se passe-t-il ?

Les investisseurs n’ont plus confiance dans les citoyens des pays :

" Les citoyens eux-mêmes n’ont plus confiance dans leur pays: la preuve : leur jeunesse se barre massivement (Irlande, Grèce Espagne,…Faudra en plus payer la retraites de leurs vieux qu’on rien foutu si ça continue…"

Les investisseurs n’ont plus confiance dans les consommateurs : 

« Salaud de pauvres…Sans dépenses publiques et sociales, ils n’y arriveront pas…Ils sont gros parce qu’ils mangent mal…Va falloir mettre le hamburger et les sodas à 100 Euros pour qu’ils comprennent l’incidence et le coût que cela a sur les dépenses de santé…et c’est comme ça sur tout puis qu’on leur a vendu que de l’inutile lucratif ces trentes dernières années. »

Les investisseurs n’ont plus confiance dans les travailleurs : 

« Ils ne sont pas assez flexibles,…Ils ne veulent pas assurer leur employabilité en se formant tout au long de leur vie, dans certains pays, il faut même les payer lorsqu’ils ne travaillent pas…Ils veulent que le travail soit aussi durable que la consommation qu’on veut leur vendre pour créer une bulle verte qui les sortirait de la crise et nous permettrait de faire un max de profit en vendant du Durable/Jetable/Consommable. Eh oui... Si c’était vraiment du durable, on ne le consommerait qu’une seule fois et nous serions alors sur un Marché scorpionesque où en consommant, on meurt en tant que client. C’est pour ça qu’on a inventé la croissance verte perpétuelle dans un monde aux ressources limitées. Mais bon, allez leur expliquer...C'est pourtant simple...»

 

Les investisseurs ne croient plus aux BRICS… 

« En Chine, leur bulle immobilière vient déjà d’exploser, c’est comme leurs produits, ça dure moins longtemps…En plus ça prend du temps de transformer des paysans en bobos, faut au moins attendre 2025 pour que leur consommation intérieure supplée leur exportation et que ça équilibre le reste du monde qui en est à vouloir se réindustrialiser pour avoir des travailleurs localisés dans leurs propres pays.... En Russie, ils en poutinent plus les ingrats… »

 Bref, vous l’avez compris, chers amis nécronomistes, nous venons de franchir allègrement l’étape dite de la dernière porte avant la cave et nous nous dirigeons en sur accéléré vers la dernière étape qui fera de cette magnifique récession, une Très Grande Dépression. A savoir la fameuse trappe nigaud à liquidités. Celle de laquelle le Japon n’est jamais sorti…Règle nécronomique « en période de crise même les billets font la planche…

Nous voilà dans les livres d’histoires

Nccronomiquement votre