12/07/2019

Homard m'a tué et Rugys cube

la grande deconnexion,le grand effondrement,ecologie,ecotaxe,planete,suicide,fin du monde,futur

 

 

À la destruction créatrice schumpetérienne, les nécronomistes opposent la création destructrice.
En ce moment le truc à la mode est l’ecotaxe sur les billets d’avion. En quelque sorte chaque passager paye une contribution à la pollution qu’il va générer. Pourquoi ne pas aller plus loin ?

Jusqu’à quel point est-ce que je désire un ordinateur ? Je ne peux imposer à des femmes Taïwanaises ou Mexicaines de faire des microplaquettes en silicone pour des salaires d’esclaves. Je ne peux polluer l’air d’autres personnes avec le scandale de quelque usine de plastique qui fabriquera des consoles. Je suis libre d’avoir un ordinateur, mais je dois «payer le prix» de la non-contrainte réciproque en tant que salaud d’occidental égoïste. D’un autre coté, si nous n’achetons plus d’ordi que vont devenir tous ces exploités ?

 

Petit test Nécro-Ecolo dit du Rugy's cube:

Ou êtes-vous ?

Superficiel On devrait prendre soin de notre planète, comme de tout instrument qui a de la valeur


Peu profond Nous sommes responsables de la protection des ressources de la Terre pour nos générations futures


A hauteur de genou La Terre tirerait bénéfice de changements dans l'activité humaine


A hauteur de cuisse La planète se sentirait plus à l'aise s'il y avait moins de gens dessus


Profond Tout endroit désert ou sauvage a le droit d'exister pour lui-même


Très profond La vie sauvage a plus le droit de vivre sur la Terre que les Humains


Profondément profond Les Humains sont une trop grande menace pour la vie sur Terre. L'espèce devrait disparaître


Radicalement profond Extinction humaine tout de suite sinon il n'y aura plus rien sur cette planète. Une extermination sans douleur est nécessaire.


Abyssalement profond Une rapide annihilation est encore trop bonne pour les Humains. Une maladie fatale et horrible venant de l'Espace est la seule chose loyale.

 

 

11/07/2019

Nous sommes tous des Vincent Lambert

 

 

 

La-grande-devalorisation.jpgDans les milliers de milliards qui constituent les transactions financières, moins d’1% provient des transactions de marchandises. Autrement dit, l’économie réelle est devenue un tout petit accessoire de l’industrie financière.
Comment est-ce possible ? La réponse est d’une simplicité biblique : en ramenant de la valeur futur sur le présent en anticipant des valeurs futures basées sur du travail non consommé. Preuve si il en est que le virtuel est devenu définitivement supérieur au réel et qu’il en sera ainsi jusqu’au Grand Effondrement.

Le capitalisme tel que nous le connaissons est donc sous perfusion car il n’est plus porté par des gains dans aucun secteur de l’économie privé.
Tout comme au rugby, les Etats ont envoyés le ballon explosif aux banquiers centraux. Ballon qui contient les dettes souveraines et les crédits pourris. Non content de cela les banquiers centraux proposent même aux banques des taux négatifs pour maintenir à flot la création de capital fictif,
Elles acceptent des titres de propriété qui ne trouvent plus preneur sur le marché comme garantie pour accorder des crédits, Par conséquent, il n’y a désormais plus d’autre possibilités pour éviter le Grand Effondrement que de mettre en place des Eurobonds ou que les Etats s’affranchissent totalement de la règle des 3% pour financer des grands travaux aue l’on baptisera Grand Travaux écologiques pour faire tendance. Comme je vous l’ai dit, il n’est plus impensable que tout cela soit accompagné d’un dividende monétaire versé chaque mois sur le compté des citoyens de la zone euro. Ce qui constituera l’ultime mesure avant la chute finale puisqu’après, il n’y aura plus la possibilité de revenir en arrière. Un faux cadeau pour réconcilier les gens avec l’Europe et éviter que les peuples s’adonne à la tentation dite populiste.

Débranchez-nous que l'on revienne dans le réel !

Pacte Faustien et serveurs sirènes (chérie je me suis licensié en faisant les courses...)

,Wall mart,pacte faustien,economie,gagner de la'rgent, PIB,licenciement marché scotpionesque,futur

 

Dans l'interview que j'ai donné aux Gilets Jaunes Constituants, je suis revenu sur l'exemple Wall Mart le numéro 1 mondial de la Grande Distribution pour illustrer le pacte faustien que l'on nous propose : ce que l'on gagne en tant que consommateur, on le perd en tant que producteur.

L’exemple Wall Mart me semble édifiant du pacte faustien consommateur/Travailleur.
Leurs serveurs sirènes sont désormais si puissants qu’ils sont capables d’aller recueillir les infos sur tous les concurrents mondiaux et combattre leur prix. Ainsi, on a pu s’apercevoir dans leur communication aux USA qu’ils baissaient systématiquement les prix par rapport à leurs concurrents. Cette nouvelle a bien été accueilli par le consommateur mais quelque temps après, on s’est également aperçu que Wall Mart licenciaient massivement. Autrement dit nous étions en quelque sorte en présence d’un marché scorpionesque puisque par leurs achats, certains clients ( qui étaient aussi des salariés de Wall Mart ou de sociétes distribuées par Wall Mar) organisaient de fait leur propre licenciement de la société pour laquelle ils travaillaient…Je consomme…Je meurs
Contrairement à ce que l’on essaye de nous vendre dans tous les medias avec le changement de calcul du PIB etc…Economiser de l’argent n’est pas la même chose que gagner de l’argent…