04/06/2015

Assimilez-moi....

 

antonin artaud,crise eurir,grece

 

 

 

 

 

Grâce aux technologies psychiatriques, une avancée considérable avait été présentée à la convention des républicains.

Puisque les consommateurs s'inquiétaient de leur avenir de producteur et se remettaient à épargner pour combattre leur peur de vieillir et leur angoisse de la mort, il fallait trouver une solution.

Dans un contexte ou les salaires n'augmentaient pas et où les gains de productivité allaient aux seuls actionnaires, la créativité financière ne suffisait plus pour convaincre les gens de s'endetter même à des taux historiquement bas.

Heureusement, Nicolas Sarkozy avait une solution.

Tout le système nerveux de l'homme devait être réduit à une sorte de compendium de colonne vertébrale. La cerveau antérieur, moyen et postérieur subissant le même sort que les végétations, l'appendice et les dents de sagesse. L'homme producteur consommateur ne réagirait plus qu'à des stimuli monétaire comme travailler plus pour gagner plus et consommer plus lorsque les prix baissent pour les faire remonter.

Ne restait plus qu'un ennemi qu'il fallait combattre : L'Islam ce qui fût fait avec des participants secrets

(ce qui déjà en disait long sur leur courage- Vous imaginez des gens avec des teeshirts "je suis Morano") ?

Bref, il fût décider que l'Islam de France devait s'ouvrir aux désirs humains du terroir. L'assimilation commencerait par les cantines scolaires qui n'avaient pas les moyens d être des show room des cuisines du monde ( celle ci étant réservée à une élite qui avait encore les moyens de voyager).

Par ailleurs un  Imam assimilé distillerait sa sourate quotidienne à la radio afin de réconcilier spiritualité et libéralisme économique.

" Bonjour, chers amis, je vais vous parler aujourd'hui de l'importance d être net. La laine de vos moutons restera fraîche grâce à la chlorophylle de Hollywood Chewing gum"

Il est d'usage que les esprits soient spirituels mais cela ne sera pas avec Nadine Morano et Nicolas Sarkozy.

Bon Week en avance et musik

 

https://www.youtube.com/watch?v=VJS9SKz7yog

 

 

 

Commentaires

Sky is the Limit ..... et ce dernier * le lui a bien rendu

* le ciel

Écrit par : TrapAdvizir | 07/06/2015

L'amour bio, y compris la taxe environnementale pour les énergies renouvelables, le doux savon de la planche déshabillets, l'été de tous les sans-dangers, le glissement moite d’une signature bateau au bas d’une plage de taux bas, l’étau du crédit qui se resserre à l’ombre d’un palmier vengeur, lavandière putain de nos nuits hors de l’Histoire, français sans latin au petit croissant d’une chaleur viscérale, pratiques mentales de réinsertion professées par un burnoutiste convaincu qu’il vaut mieux mourir sans gloire à la mauvaise foi digne d’infertiles cigognes juchées sur les toits plats des nouvelles prisons modèles quoiqu’assez grandes, avec espace de jeu pour les éli(t)minni-nations, le bio fou, désaltérissant, incantatoire sous la lune et au chant des cigales, envahissaient les têtes et les tétons que d’une génée-ration de frites n’ayant point connu les Pink Floyds et la fille illégitime de Gandhi et que d’un blasphème au vinaigres esentiels s’écrivant au spray dans une rue de Rio la bellle optimiste, mais s’inspirant poreusement de leurs valeurs moins démodées qu’apparentes, ils renvoyaient au tapis, Groggy de Bio dans la troisième s’encoublant à quelques petits mêtres d’une arrivée promise royale, laissant le champ libre au déconnu Diane de Moitié monté par Christo, un bio donc pâlichon qui devait renâitre en septembre comme les amours du même nom, peureux, estimé, laudatif, tout-à-fait compréhensible et surtout, fort de sa des-terres-minée incantation saisonnière d’équinoxe, foncait dans toute l’énergie des débutants et des exilés du coeur, en s’écriant d’un ton juste et modéré, propice aux retrouvailles et aux urgences sanitaires, d’une bellle accolade : “ Vie la rentrée ! “

Écrit par : Le baiseur vert | 08/06/2015

Les commentaires sont fermés.