24/04/2015

Personne ne sortira d'ici vivant

 " La vie est brève, nous devons tous disparaître un jour" disait avec à propos le Président Mohamed Boudiaf qui allait être assassiné à l'instant même où il finirait cette phrase.

 Cette constatation a toujours été très vraie, elle prend seulement un goût d'intensité plus vif dans le monde intra connecté.

Combien sont morts aujourd'hui alors qu'il ne se passait rien dans ma journée ?

En cela, le spectacle des migrants et la réponse de l'Europe sont assez éloquents.

J'ai souvent eu l'occasion de le dire et de l'écrire, si l'on avait voulu cesser d'importer de la pauvreté, peut être aurait il fallu exporter de la richesse bien avant surtout dans un monde où le capital s'exporte vers le travail là où il est le moins cher.

En attendant, comme disait le commandant Schill, héros de l'insurrection manquée contre Napoléon qui finit fusillé " Mieux vaut une fin dans  l'horreur que l'horreur sans fin". C'est sans nul doute ce que doivent penser ces centaines de migrants journaliers qui font regretter aux dirigeants européens l'existence d'un Kadhafi qui les avait pourtant prévenu et qu'ils ont contribué à dézinguer.

Ainsi donc, nos représentants européens veulent faire une distinction dans l'accueil de ces pauvres africains entre l'immigration politique et l' immigration économique. Les immigrés économiques embarqués seront reconduits chez eux.

Personnellement, l'économie étant une maîtresse tyrannique,je ne fais  pas de distinction entre le politique et l'économique. Quitter son pays parce qu'on y crève de faim équivaut même si la mort est plus lente à quitter son pays parce qu'on est menacé de mort.

Nos experts les plus libéraux style BFM Business ne nous rabâchent ils pas à longueur de temps que la jeune élite française s'exile à la City à Londres ou au USA à cause de la politique en France qui les privent de s'épanouir. On ne peut pas être pour les choses uniquement quand cela nous arrange.

 Dans un monde global économie et politique sont désormais décloisonnés et'il ne peut y avoir que les capitaux qui circulent librement.

Nécronomiquement votre et bon week

 

Commentaires

Trop, c'est trop. On ne peut pas accueillir tout ce beau monde. Point barre.

Écrit par : Vincent | 24/04/2015

A Vince

1 milliard officiel peut être 2
1 passeur parmi d autres, chef d'une organisation qui de la suède où il est installé a indiqué dans une conversation enregistrée avoir généré 100 millions d'euros de benefice
Ce qui en dit long sur l'ampleur du business dans un univers ultra libéral...
5 à 6 millions de personnes en attente de transit
il va falloir sérieusement se bouger le cul si l'on veut eviter la déferlante comme on peut pas faire de mur comme les USA avec le Mexique et que la libye n'est plus gouvernée
Alors c quoi la solution ?
Darwin, contrôle des naissances par qui ? ebola qui fera beau demain ?
Salle de jeux pour boko haram et daesh ??
La lutte contre le racisme a été l'alibi du capitalisme et continue de l etre, les opinions publiques vont avoir de plus en plus de mal à suivre d'autant que l'Afrique devient musulmane
Il n y a pas d autres solutions que les aider massivement...ou affreter des costa concordia

Écrit par : necronomie | 24/04/2015

bonjour pour avoir vécu 50 ans a Marseille et vu sa

transformation.....


ben comme dirait l'autre on est mal barrés!

Écrit par : gabelle | 25/04/2015

A Gabelle

Tu verrais gare du nord où c'est la loi du score...C'est surréaliste
Ils ont été obligés d installer une pissotiere d un nouveau genre tellement il y a de gens sur le trottoir...En fait ce n'est même pas une cabine, c'est comme si tu pissais dans un lavabo à la vue de tous
Bizarrement seuls les africains osent l'utiliser...l

Écrit par : Necronomie | 25/04/2015

Je confirme les propos de JP Gare du Nord, c'était plutôt en face de Château Rouge, plein été ('14), ça me faisait penser à la parole de Gianni " L'Aiglon c'est mon salon " - son appart était très petit -, sauf que là c'est carrément la rue, le salon ...

On va pas pouvoir culpabiliser longtemps parce qu'il y a des noyades, ni s'appitoyer sur les beaux visages qui nous font les poches.

On pourrait envoyer Junkie Juncker comme ambassadeur là-bas, s'ils le décapitent on refait la même chose cette fois en envoi groupé. Oh c'est pas les idées qui manquent, le pro-blème c'est le bénévolat quand la cocotte n'est pas tout-à-fait brûlante.

J'aime bien la phrase ' la liberté d'expression a ses limites '.
Soyons UK-n'est-rien, ou Ukrainiens, ou Couche-n'est-rien, Yougoslaves ou bref.
Ceci dit on vous a à peine supporté depuis la chute du mur, tous pleins de petites guéguerres bien propres, on ne va pas se la fermer parce que c'est à la mode. Pire : on a de monstres archives ! Mettez-vous devant qu'on vous voie bien. Gili gili. HAA, faites HAA.
Et puis Joan Baez est à Paléo ...

Schizophrène ça ne me gène pas
Jean-Pierre a choisi nécronomiste. Tant mieux.
Moi aussi. Sauf que je suis schizophrène.
Vous pigeâtes ?

Écrit par : Veyonce | 25/04/2015

Les commentaires sont fermés.