25/01/2014

La Grande Déconnexion

 

EN 2014 dans la zone Euro, des signaux gouvernementaux motivaient les foules  et propulsaient les êtres par légion leur intimant l’ordre de dépasser d’une tête ou d’un talon les peuples voisins avec lesquels nous devions mutualiser nos intérêts divergents, suprême paradoxe, dans une marche forcée vers le fédéralisme, notre destin programmé.

De choc en pacte se précisait l’impact.

Cela s’appelait la compétitivité

 Le concept était difficile à comprendre sauf pour celui qui maîtrise l’art étrange de tendre les bras vers celui qui veut les lui couper.

Chaque peuple était un ami et un concurrent qui pouvait à tout moment te piquer du bizzness parce qu’il était plus attractif en baisse des salaires que l’on appelait pudiquement le coût du travail.

Les Market friendly galvanisés tentaient de promouvoir l’idée ridicule que le Marché maîtrise la promesse d’un droit au bonheur dans un paradis promis.

Un  Paradis de stress et de paillottes pour la légion des damnés dont les rangs grossissaient journellement et qui sentait confusément que rester accroché à une falaise de marbre serait un objectif inatteignable.

De nouveaux amis apparaissaient, des amis qui ne prêtaient pas d’argent, n’étaient d’aucune utilité et n’apportaient aucune solution.

Des amis avec lesquels, on ne pouvait  partager que la sous-France.

Beaucoup se trouvaient plus près de la mer (l'Amer) que des coquillages essayant déjà difficilement de ne pas sombrer vers le chômage et le hors d’usage.

 Ils ne seraient jamais des êtres de désir dans la compétition, tout juste espéraient t’ils être sauvés comme des produits de l’économie sans trop y croire. Sur le fond, ils ne souhaitaient pas vraiment accompagner cette mutation dans laquelle ils ne pourraient que croiser le bonheur.

 

Mutation pour les uns, Grande Déconnexion pour les autres…

Commentaires

Toujours ce totalitarisme de fin de règne

«  Les Etats membres de l'UE doivent sans tarder légiférer pour que la négation des crimes contre l'humanité soit punissable dans chacun de ces pays, en accord avec une décision-cadre européenne adoptée en 2008, a rappelé lundi la Commission européenne à l'occasion de la journée internationale à la mémoire des victimes de l'Holocauste. La Belgique fait partie des mauvais élèves n'ayant pas encore de dispositions pénales régissant l'apologie publique, la négation et la banalisation des crimes de génocide, contre l'humanité et de guerre.
"Je fais appel à tous les Etats membres de l'UE pour qu'ils prennent des mesures pour transposer intégralement (dans leur droit national) la décision-cadre de l'UE" visant à lutter contre le racisme et la xénophobie au moyen du droit pénal, a indiqué la commissaire chargée de la Justice, Viviane Reding. Cette décision-cadre a été adoptée à l'unanimité des Etats membres de l'UE en novembre 2008. Or plusieurs Etats n'ont toujours pas transposé cette législation européenne dans leur droit national. La Commission a prévenu qu'elle pourrait lancer des procédures d'infractions à l'encontre des Etats qui ne se conforment toujours pas à la décision-cadre à partir du 1er décembre prochain.

Outre la négation des crimes contre l'humanité, la décision-cadre entend rendre punissable l'incitation publique à la violence ou à la haine visant un groupe de personnes ou un membre d'un tel groupe, défini par référence à la race, la couleur, la religion, l'ascendance, l'origine nationale ou ethnique. Sont également punissables "l'apologie, la négation ou la banalisation grossière publiques des crimes de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre".

Selon la Commission, 13 Etats membres (Belgique, République tchèque, Danemark, Allemagne, Estonie, Grèce, Irlande, Hongrie, Pays-Bas, Autriche, Finlande, Suède et Royaume-Uni) n'ont pas de dispositions pénales régissant l'apologie publique, la négation et la banalisation des crimes de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre. »
7sur7.be

Unpopular Washington
Fée clochette en automne
http://sylvielafee.over-blog.com/article-fee-clochette---tinkerbell-87440196.html

Écrit par : Gaper System Exchequer Blood Band & the Ditch Bunker Bouboule Mates Okaypatting Bleat | 28/01/2014

Le manoir des Baskerville. C'est le soir, et sir Baskerville est assis dans son salon à la faible lueur des bougies. Un cri atroce retentit derrière la fenêtre.
- Barrymore, quel est ce cri épouvantable ?
- C'est le chien des Baskerville, sir.
Un peu plus tard, un autre cri se fait entendre.
- Barrymore, quel est ce hurlement horrible ?
- C'est le chat des Baskerville, sir.
Un peu plus tard :
- Barrymore, quel est ce silence sinistre qui glace le sang ?
- C'est le poisson des Baskerville, sir.

Écrit par : Beltham Civic | 28/01/2014

Elementaire mon cher Watson comme disait l'Ami Basil Rathbone

Écrit par : necronomie | 28/01/2014

Bad news!

je viens d'apprendre la mort de Ronny Jordan au mois de

janvier 2014 a 51 balais!, pour moi c’était un des

guitaristes

les plus talentueux de ces dernières années,

sa reprise de so What de miles Davis!


acoustic alchemy!

tinsel town!

que du bonheur!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ronny_Jordan

Écrit par : gabelle | 08/02/2014

Voter et révoltés
ou rouleau de printemps compresseur

A coup d’euros sonnant ( sic ) et trébuchant ( re-sic ), les Irlandais ont revotés, ça va mieux désormais ( officiel ).
On sait surtout pourquoi.

« Est-ce que les gens à qui on va demander de voter savent sur quoi ils vont voter ? »

« Ainsi, lors du référendum en Suède tenu le 14 septembre 2003 pour ou contre l'entrée de la Suède dans l'euro, les radios s'étaient-elles ouvertes à des « psychologues spécialisés dans les processus de décision » qui assuraient que les Suédois qui s'apprêtaient à voter Non le faisaient par bêtise. Un certain Henry Montgomery expliqua par exemple que certains Suédois se réfugiaient » dans le Non « pour protester contre l'obligation qui leur était faite de voter ».
La « sociologue » Christin Johansson, autre « spécialiste » catapultée sur les plateaux de télévision deux semaines avant le référendum, y développa, bien sûr sous couvert « d’expertise », la même analyse : la question de l’euro était vraiment trop compliquée pour demander au peuple son avis. » 
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/selon-la-commissaire-viviane-147887
Viviane, Victoria*, Woman Show

* Le " Nuland Show «  consite en un Nul & Show, qui est opérationnel quand Barbie-tue-Rick atomise Lady Beltham ( on peut rêver d’elle ... déclenchant la bagarre entre Boson de Higgs ( le chouchou ) et Lentilles Lumbago ( l’avocate de Pisse-Mollah Cathéchie ).
Le Nul & Show cartonne sur le net, normal, CNN ayant perdu 49 % de pdm en 2013 et les autres ne valant guère mieux.

Quand à la Bosnie, ses élections anticipées se présentent ... printanières.
http://www.newsxs.com/de/go/4675506/Kurier_Nachrichten/

Vive les sondages
Anything Else ?

Écrit par : Metaclad Ionix | 13/02/2014

Les commentaires sont fermés.