23/09/2013

Mort active des solutionnistes

 

 crise et mutation,crise 1929,futur stagflation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pouvoir incantatoire de la méthode Coué : haute volupté…A n’être plus en cette heure qu’un fantôme flambant parmi 40 millions de naufragés économiques dans l’Europe.

Une larme de pétrole qatari  tombée des cieux sur une civière (paiement à tiers en Marisol Touraine), un frisson dans l’ivresse mathématique du pole emploi sous le regard infrarouge d’une télécommande  où les experts BFM business qui nous parlaient de reprise américaine devaient s’incliner devant nous  et Helicopter Ben aka Bernie la planque spécialiste de la crise de 29 qui venait de rendre son verdict.

Le Quantitative easing allait continuer jusque 2015 (au moins) puisque de reprise, il n’y en avait pas ni dans l’immobilier ni dans  l’économie réelle puisque le chômage baissait  parce que les gens ne s’y inscrivaient plus et que le cash n’était toujours pas investi dans l’économie réelle.

 Il en était de même en France avec les emplois d’avenir, la risée des cités et de la fameuse démographie française citée encore en exemple par ceux qui visiblement n’avait jamais mis les pieds dans une CAF.

L’espoir de salut résidait dans la planche de billet car en période de crise comme je le dis souvent "même les billets font la planche."

Nous étions donc bien dans le pire des scenarios celui que nous avions annoncé, celui du japon et du châtiment des neufs orifices…Vous serez punis par tous les orifices par lesquels vous avez consommé…Sarkozy préparait son retour en étudiant les abenomics planche à billet japonaise…Autrement dit,  il ne restait plus qu’à prier tel un bobo insomniaque à 10 000 boules le mètre carré, vain grain de vanité dans le flux savant de la nécronomie.

Le viager était l’avenir de la France, preuve en était que la caisse des dépôts si prompte à siphonner l’épargne se lançait dedans comme une stratégie destinée à améliorer le quotidien des retraités mais ils dont il s’agissait en réalité de récupérer les mètres carré des vieillards isolés qui n’arrivait plus à payer leurs impôts locaux. Celui qui maitrise le curseur maitrise le jeu.

Ce n’était ni le bien ni le mal mais le néant d’une faillite économique exprimée par la réalité de ceux qui ne se réincarnent pas, ne se reproduisent pas, et qu’aucune vierge n’attend dans un monde meilleur.

 

«  Mon portefeuille est triste jusqu’à la mort. »

Commentaires

Ceux qui n'ont pas compris le message nécronomique de l'au-delà en sont quitte pour les Soeurannomics. Moins de coiffeurs, moins de bébés, des orgasmes hors de prix au marché nègre, plus de dépit et un seul hydravion survolant les States avec à bord un président rebelle aux corn-flakes se faire attaquer par l'US Air Force pour digestion saine- donc terroriste - un seul. Un unique tirage au sort pour un société qui, au lieu d'enlever une à une les couches de personne-alité, nous vend d'un grain boudhique ce nihil qu'encensaient nos grands-mères sans bourse délier : la Star. Un modèle dans l'eau, d'où l'hydravion, que la plupart ne verrons même pas agoniser, car ils se verraient eux, tsars de mocassins et de toutes les parties, l'œil dans la morgue et l'autre qui s'ausculte. Décidément il se trouve toujours plus fort que soi et cette fois l'Etoile commande.

Écrit par : JefenJedi | 23/09/2013

Celui qui maîtrise le doigt, donc la tablette ou + petit, maîtrise le jeu ; jeu de doigt, jeu d'Iroquoi.
Sinonc'est clair, au viager tel que décrit tout le monde est gagnant, sauf quand c'est casse-gueule.
Parmi les méthodes encore en vogue sous nos latitudes l'on trouve systématiquement des 'améliorations' améliorantes, incitations qui désargentent, des confiances de fientes, constructions sociales destinées aux sursociaux actuels, pas forcément en devenir, la déprécarisation voulue par celles et ceux dont les lobbys sont les meilleures sources de renseignements. Notez tout se retourne, l'immo, les crêpes, les poêles, les poils et tout pitou rasé å la japonaise, le regard vers le bas, le moral entre cuisses surendettées et avenir slovènoritalopolonais. La vrai prime à la casse -> La déprime à la caisse, les doigts dans le nez. Du grand Dard.

Écrit par : al Michub ben Suiza | 24/09/2013

En parlant de doigt, je me suis doté (très légalement - Mr DCRI) d'un petit 22lr semi-automatique tout mignon, équipé d'un silencieux et d'une queue de détente toute à fait sensible et ajusté à ma pulpe ...un vrai plaisir de trouyoteuse ... et silencieuse avec ça. Heureusement que la saison a redémarrée et que les stands sont de nouveau ouverts ... j'avais hâte de retrouver mes moments de zenitude trouyophiles.

A part ca, plutôt occupé ces temps ci ... la descente du QI intellectuel dans les grandes sociétés modernes m'assure encore du boulot.... évidemment, ca renâcle toujours sur les tarifs mais le couteau sous la gorge (car les marchés veulent de la rentabilité à 2 chiffres) je tiens ... bon an, mal an.

Tout cela pour te dire, que j'aimerais bien que l'on se fasse une chtite bouffe un de ces jours mais que je suis à la ramasse en temps libre.

Je t'embrasse ... gros poutoux baveux :-)

A bientôt, j'espère.

Écrit par : huzun | 24/09/2013

Au fait comme disait notre Jacques-Bénigne dit "Bobo"

"Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes."

Bises

Écrit par : huzun | 24/09/2013

красота (magnificence)
благородство (noblesse)
привлекательность (attrait) + осенняя
Quelle ' beauté ' + automnale ?
Peut-on m'aider, merci ...

MeDjèdaionok ( Ourson Jedi )

Écrit par : MеДжэдаионоk | 27/09/2013

Yes we clap
Yes we clean
Yes we Kane
Now we sad
Novisad
Clip Clap Clop
Flip Flap Flotte
Mini Smile Flat
Flag Shit Stop
and Citizen's
Kane K Sappe
Pape ou Asie
O mot Troyen's
Sapiens too Pope
Dégueule et rote
Scary Crank Bidule
Minus démuni de rotule
Lipp Tap Rop
Yes we Rap
Yes ricane
Vessie Grass(e)
Bloue zizi de Jeanmaire DAS
Vert tailleur
Blouse taille basse
Feeling Ross mamère
Taille ta N
Thai bath Sha
Sasha Mataenka
Nada Mildiou
Bizarre the Song
Baby Taï Fong
Keke Now mad
and mis-gras Fly
Sha Shai Sha Shai
Mi Great mi Savage
Automne Bataille
Thaï Bat et in et Haut
Saham Salom Gomo
Sahmpo Lion
i Hero Glyphe
Nemo Clap
Pire à Mydi on So
Ska fendre Yeh
Now we Down
Go we Shut
and Gogo White
De retour à Novisag
Devil winn
Package Vaseline
All in One
Hair Force plus
Forman mit l'os
for-midiable
Truké
Bluffé
Snoopé
People désarme
Package PINkline
Sésame sans âme
Forget your Bague
Vanné Basse Paart
Misty mix ex fine age
Skizoo Blackout
Youth non youth
Jeunisme de genre
Et monde Perdu
Chaleur humaine
in Pub is point
Nadaientakata
Pubis no acting
So d'hommes from Sade
Paradoxal at Oldisad
Sodome in Jerk
Off the Pure
In a pavlof transhumance
Wihtout Direction
Whitout Regard
White burning house
Blindedeedy by the Porpy Pope Semoule
Poe Alan Peau super Sherlock abstention
Disamour
and from Poeple of godasse
Goa trio jek trip bats
defeated Peoples disagree
Paris Ninja Hilton Patatras
Smell Stuffy Entropic Nik
Inside News Trust
Liberty endorsed
Trough Global Toboggame
Canne à ri (s/z) burn it
Seems Say bye
Shlack Schlek Claque
A bise de Maure
Tender Root
On the Road
No, we can't
Tempo D Grad
Disaction, distraction
Diacklonion, Dislovation
Dire action of Direction
Direct Dramik Bourraskha Prudash
Black Bif Boot
Big Rama in Di kate
Kari Cana Nos Fer as-tu
Grave O D grad
Deseperate Poe vert
Godawful Green Grâce
Yourth de la bouze verte
Pig pyama in my mind
in main Dire Streets
Palissade Bay by Kate Numero
à Nombrisad ago idid it happeni
Photographer official
at Gotham & N'tGo time
Especially Just minough Saturday's Time
Visual columnist too at
French Yes we Crâme
and Catafalque
Mama canne et Baby dol
or idolâtre
Un dolor et-ou Anne Dollar
A jack CIO mi--sel mi-strahl
A soeur de scène
A Jackett and a Foule metal
Now we clap
aux gogues away
Bobo Dodo C Trop
Yes, Oui, scanne
Sacco Vanzetti
So Sots vanne Glory Pretty
No Pride Madame
und süss mein Puck
Suce mon Pouce
Mon Pied mon Mail ô vite(ch)
Dam, le pouce du pied
Better ça oui Lady Bic Macbeth
Akt ya ya Drei Dry Trail
On Destress Mail
Gift or Gifle
Robot Cadeau Maso
Smart on mars
Trash in Nova
Niet by Houmous
Tu pousses, tu mousses, je souce
J'accousse, tu lousses, on frousse
Nous mousson, il pouce, ça gange
Ils Bankgok, on revlousse la birocqu
à tata glandes de sources
En soute seiche glamardine
Jislettant chomimérant de Boelly blini bouby et boum
A small smear goal
Contre son Quand ?
Shaman cut Chut
Chattoie chu Saaba
Balaise back Pull
On the Beach Dark queen
Chiotte oui came
Tango Polar
Spectral Chute donne
Now we Clash
Slowly Quasar
Bay Bee Taille Smog
and XXTrash
La haine et ça La NSA
Si Crète il y a
Snowden on Board
Neige au Manga
Smooth Flag Box
G)are au Gants
Surfait : Néants
Nothing on Robert
Because Robert's Nothong
Time the Gong
Cool on the Gange
Transat cold Store
Close Clear Efface
Sunyata sea Farce
Now Fat, Vanish, Fatwa
Cruising Speed Speech
Yes He Clap with the mouth
By word on Mouche
A Mouchard is Finish
Next Saison
No Door

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 03/10/2013

Salut les nécros, ça fait longtemps que j'avais pas écris de com , je vois que ceux de Vincent sont toujours aussi farfelus mais sinon a part ça c'est pour quand le cac à 1500 ?

qu'est ce que ça fera quand les ricains vont stopper le QE je commence a me dire qu'on a repoussé l'échéance (85 000 000 000 de $ tt les mois c'est bien ça ?)

bref sinon j'ai fait un ptit séjour à Barhein près du Qatar et la ba pas de crise, ça construit a tt va , (des hordes d'indiens pauvres sont la pr ça...) un pays bien moche et sans histoire mais ya du pétrodolls !

a+...

Écrit par : Jacques | 06/10/2013

Salut Mon Jacques
Content d'avoir de tes news, je vois que tu évolues bien...
Comme tu le constates les vampires ont moins de dents mais ils peuvent mordre comme avant ///
On compte sur toi pour la releve mais pour repondre à ta question; la transfusion à celui qui souffre d une hèmorragie interne ne colmate toujours pas la breche
Les boucheries halals sont moins chères que les boucheries catholiques ou protestantes sans que personne ne s'interroge pourquoi ...Djihad vs Mc intosh ///

Bref nous sommes sous perfusion

PS N oublie pas que Vincent à créer le burking la fusion de la burka et du string ou quand la religion épouse la consommation...

Écrit par : necronomie | 06/10/2013

Ouai pr le burking j'en ai fait l'amère expérience et j'ai constaté qu'une dictature Islamiste (mm si l'application de la charria était plutôt soft la ou j'étais, par exemple les femmes pouvaient conduire, l'alcool était autorisé a la vente, etc...) s’accommode très bien du capitalisme a l'américaine, avec une pub sur deux ou la protagoniste est une blanche aux lèvres gonflées, cherchez l'erreur...

Ou encore la démo de dance en anglais des schtroumpfs 2 devant un public de femmes en burka et de leurs gamins qui en pigeaient pas une... magique !!!

en guise de conclusion je dirais

"USA m a tuer" et vive le shutdown qu'on en finisse !

Écrit par : Jacques | 06/10/2013

l2:"Charia"

Écrit par : Jacques | 06/10/2013

Hello Caelo Regro

Tout immatérialisme en faveur de la plus petite percolation engendre la possibilité de la néguentropie à ciel ouvert,
a contrario le déconstructivisme illétriste décorrélant alpha du reste produit certes de la matière, cependant en une organispère paradoxale par effet retard à productivité faible, suffisante à certains besoins, mais dont l'inopérabilité en terme cosmogonique complexe est l'une des causes de l'entropisation à forte connotation autodéstructurelle, par essence bien sûr, à savoir une différence de type fondamentale bien qu'en mouvement et donc sujette à interprétation car son domaine est évolutif au sens neutre, existe bel et bien entre l'alphaisme en cercle isolé mais dont l'autonomie est loin d'être prouvée bien qu'allant dans ce sens évidemment, aussi se préparant à l'anomie par absence d'eutropie, les tonus et diverses matières, énergétiques et autres ne se satisfaisant point de la régression, mais d'une thermodynamique de type moléculaire vivante en équilibre, sinon d'une régression conscientisée par une approche de type ouvrante où le facteur d'inconnaisance n'est point un obstacle, ce qui ramène en certaine façon à la porosité à minima, d'où différence d'avec le bécédéisme, dont un des faits propres tient justement à l'intercorrélation eutropico-tonie - matière - immatière, parmi d'autres, en clair si une porte est une porte, cela signifie notamment qu'elle en est une et ce n'est pas une mince affaire vu la bande d'andouilles niant son existence même au nom d'un réductionnisme grandissant dont les appels d'air viennent à mesure de l'emmurement vianesque qui n'a d'égal, ô comble dans leurs combles, que la porosité de ses murs et de leur transpirante incantation à, in fine, plus d'espace, forcement plus de ciel.

Écrit par : Janus d'Astreux | 10/10/2013

Génération Ré-

Le «  Dongfoul », dont la Kari Cana présentait les derniers résultats, stipulait qu’en la présente époque l’expuissance fascinée par,
et pour eux, passait au revêt ( rêve de chevet, ou rejet en forme mi-consciente ).

Le désintégrativisme avait fourni au circuit une inespérée réextensibilité, dissoute elle permettait l’émancipatif com-
municationnel, donc le circuitage avait pu se régénérer en développant par la plus simple des inversions, une réorga-
nisation d’un type O D G, c’est-à-dire l’immatièrant,
le non-solutionné, le dit du non-dit excipi au lieu du dit du non-dit implosi, comme laboratoire du non-dit inssaisi, à des fins paradoxalement pour les profanes « énergéticospatiales » de type Spi = D + psy x [ 5D, niveau physique ] % Mama canne Réo°
-≑> le « Sha Shai Sha Shai » initié par le Dongfoul remettait la puisssance en mains de Eutropia, la résolue, la vénérable, la néo-taiseuse, la parlotte aux herbivores, l’inofcom’ en antilieu et la résilience infracorrélée en divers Sha Shai, y compris et surtout les nouveaux, Sha Shai Sha Shai O D G Vanessa Shlach Bliph de Bet consorts, grâce au Beau dos de budo et que la ferme de l’adversaire soit avec toi.

Kari Cana en tant que Honorable Préposé à l’insaisi, en profitait pour atomiser par la dissolutivité présente le néo-conformisme, bien qu’en l’état il ne soit pas certain que tout néo-taiseux qu’ils soient, les peuples bavards de coutume ne se snashapassent point au détriment du pur Sha Shai, et que long soit encore le chemin qui mène au Now wi Bêle ( que d’aucuns - en plus - confondent et confondrons encore avec le Novi Belge, ouf ).
En effet, faire comprendre que l’on est passé de Grand Moghol au Rameur-Foi, que leur leurre n’est plus l’heure, est affaire de modification, qui dit modifié dit passage, qui dit passé dit foutu,
qui dit fou fait la bête et ainsi de suite jusqu’à la complète transformation, transfiguration pour in fine en arriver à la négativité de la figure ellle-même, lorsque le Dongfoul n’est plus que Soi,
rien d’autre, Vide, «  transcendance de la goélette, instantanée, en ce en quoi elle tend, l’eau, l'humidité, le nuage, rien » ( proverbe Celtan ).

Ceci étant énoncé, la voit fut dégagée, afin de l'interprétation rampante ( la nuit ) à Citizen's Expansion ( le jour ), de discursion à circursion, le fameux et fondamentalement ancien, tout de même, document al-Bye/dâ' Hizu de chez Simone Zimzat zough en Bâh ze'Thaewr, dont les inscriptions mentionnent les souverains de MaédieuK' et de Rif'Hifi, s'en trouve renforcé, régénéré, rebichonné.
La question de la Réalité-réel-Où versus Virtuel- manga-Chutney s'en voit définitivement posée dans un coin, là, sur le tabernacle de nos vices.
Le film de nos vie défile au ralenti [ de ce truique arrêt sur image,
l'on stoppe les stops, en somme ], la séquence que l'on retient est éminemment subjectivisée par le traumalor du moment, tel qu'il a été démontré lors de la phase de l'implosi du non-dit du kiki, et - surtout - [ … ] lors d'un totalement, vers la vingt-cinquième minute.

Ne dit-on pas " un Ari Kana Tol Shlah " pour signifier " un Gaka la Kahane " chez la muse à Tatane ?

O D G certifié non-conforme O' Bowal
Eclairage modifié Carembasse de Crouâ pour le sevice françℎ⨙

Écrit par : | 15/10/2013

Les commentaires sont fermés.