02/09/2011

Apprenez à vous faire des amis socialistes :

Comment créer de la sympathie chez un bobo écolo socialiste sans savoir si il est supporter de DSK ? Autrement dit assurer la transition intestinale vers une société plus juste et plus verte ?

 

Réponse une simple phrase dont la prononciation est identique :

Bobo écolo : Il faut laisser l’effet sphère

Bobo DSKahnien : Il faut laisser les fesses faire…

 

Ne pas hésiter à préciser en fin de conversation «  Un ptit trou dans le cul vaut mieux qu’un grand trou dans la couche d’ozone " pour avoir l’adhésion de l’écolo et du StraussKahnien…

Nécronomiquement Votre

Commentaires

Soyez fous, osez tout :
chiez guevara
pour savoir si vous êtes face à un anti-impérialiste conséquent ou à un quelconque trou du cul de la cia!
leonardo

Écrit par : leonardo | 02/09/2011

ET Tipi
( moi vouloir rentrer vaseline )


Bobo Bora Boulo : îles folles, aisselles, les fées, est-ce faire ?
Bobo déco marteau : il faut olé l'S et l'F S Fer

Cependant, attention à la transition intestinale, trop souvent en cette période Double-Troubled Cheese avec frites moyennes l'on se trompe de Fallope et l'on risque de tomber dans le cul-de-sac vaginal entourant le col de l'utérus. Mieux vaut donc se tenir à l'écart du vestibule de la vulve, où se situe le vagin, passant à sur-pondérer le clitoris, aux fondamentaux plus solides, because engageant l'érection, géographiquement plus proche de la sortie.
De surcroît, en cas de tornades sur ce marché si convoité ( rapace-to-palace ), le fluide lubrifiant les muqueuses fibromusculaires risquerait de s'assécher, provoquant un moindre appétit pour le risque, le moquette-tout-modèle préconisant dans ce cas-là de rester casher, des milliards de spermatozoïdes renonçant à fertiliser l'ovocyte femelle, un problème immunologique d'infertilité étant soupçonné, la solution retenue se trouvant que le lakala alieu cher aux Baruyas soit transporté dans un autre fond, en général un pis aller.

Risque d'éclatement :
intéressant

Risque de contagion :
mañana tardes graḉias Señorita

Écrit par : Psyderman | 02/09/2011

Il y a quand même des choses bizarres.
Ca a beau être la crise, la goldmania qui commence, la corruption est généralisée, tout va pour le mieux, la preuve :
"… de quel terme désigne-t-on parmi les décideurs, cet esprit de tolérance à la fraude que je viens d’évoquer ? « Esprit d’équipe ».
« L’individu en question ne fait pas preuve d’esprit d’équipe », est le langage codé utilisé dans ce monde des établissements financiers pour désigner celui qui fait preuve de probité et désapprouve les tentatives de fraude. "
in : Tavakoli vs. Jorion. La crise des subprimes : pyramide orchestrée ou spontanée ?

Il y a pourtant des choses qui clochent. J'ai beau répéter comme une litanie que
" Les japonais ne sont jamais sales ; on a de tas de cailloux ",

en particulier chez Sylvie, rien n'y fait. Cette impression d'être suivi, ce mélange de glue, d'asphalte et d'origan, cette ignorance qui à force de pénétrer dans les foyers en deviendrait presque supportable, non pas à cause d'une évidente rythmique routinière, mais assez logiquement si on s'en tient à l'aloe vera moral puisque l'asymétrie qui s'y loge nous force à capter, nous les médiateurs de l'inconnu envers la capitale, ses si singuliers signaux là où ils se trouvent, à savoir dans le débarcadère à surprise de nos meilleurs ennemis ( exit Julia Roberts, en tout cas pour un moment, ouf ), que l'on tordra à notre guise et surtout selon nos moyens, y compris le combat saccadé par impertinence, fuseau horaire déglingué et autres parking à sites classés ruines, arme fatale qu'est le tourisme gore là où la médecine des cyclistes bat en retraite, arme d'autant plus adaptée aux batailles modernes qu'en ce siècle débutant complétement 23 Rio Pâris Hélène ( Troie, nous voilà, on ne vous dira pas comment !! ), en ce siècle les yogis font la pause donuts car entre deux séances de méditation ils ont vu Eastwood à la télé en croquer pendant l'enquête et que du coup ce ne peut être mauvais pour la concentration, ormis la graisse, mais comme ils peuvent faire fondre la neige, alors ...

.. alors, comme la ƒol ambiance est pricée de toute part sauf chez les ultra-bourges, Omooramis 1 Livert 1 après tirs au but on fait quoi on brauque, ou on cause cul ? Ah ces odeurs tenaces, ses sent-bons de l'enfance, pétards cobra, gazouillis immodérés de notre Sainte-Mère-L-Eglise, refuges aléatoires de marins norvégiens divorcés ( bonjour les enfants, au revoir Naomi Klein, pas adieu merde, ah! ), la normalité s'étirant jusqu'au confins de la cuisine épicée de nos prédécesseurs en mathématiques et universités - mouadh-dhan rappelle-nous les serments bienfaiteurs, dicte-nous les choix des Dieux,
MAIS, comme vous le savez désormais, « Dieu s'est absenté »

Raconte-nous au moins les épîtres passées, lis les lettres glorieuses de nos ancêtres bâtisseurs-fornicateurs aux steppes alanguies à dépoussiérer les tabernacles du règne d'Hizquya - Isaïe, Rock & Roms même combat - , nous qui ne sommes pas gigognes, dis seulement quelque vers et nous foncerons sniffer sous le familial guéridon du Grand Empire Muet.
Nous ne te demandons point si Ghislaine a raison ni si pourquoi l’art nègre se trouve au musée de l’Homme alors que l’art grec ou égyptien se trouve au Louvre, qu'auront posé Resnais et Marker dans " Les statues meurent aussi ", critique du colonialisme colonisant les critiques , et c'est d'ailleurs fort à propos qu'il n'y a plus de journalistes indépendant en Libye, tous virés, ya rien à voir, d'où les flashbacks pour y voir clair dans les attitudes de nos élites et contemporains
http://www.youtube.com/watch?v=unlhWZ6ycqU
tandis qu'il faudra plus d'un flashforward afin d'esquisser ne serait-ce que le dôme d'un rectangle de la cuisine postérieure à la nôtre décidément bien démantibulée et ce sont censément ces choses-là qui semblent bizarres et clocher, jusqu'à ce que l'on y trouve une solution - et en tant que non-solutionistes nous en appelons à la chasse d'eau de la cousine à Falbala pour éclairer nos humbles pipis de nuit - et qu'ainsi créerons nous de suivants naufrages imaginaires, mais d'ici avons fort à faire avec les actuels, linceuls connus sous le noms de totomats gigolostomatoses enrobés dans le soir fielleux occidental déjà exprimés par des locutions hétéroclites et pas toujours polies polies, car souvenons-nous que le mensonge appelle la plaine, le chacal la fourmi, elle-même hululant les sentences cybespatiales de la vérité, ainsi la boucle est indéfiniment bouclée en spirale sans retour, vaste choix de l'âge à qui ne reste plus que contempler ou, pour tout dire conformément à nos archives qui quoi qu'on dise sont pour du brut de décoffrage relativement avancées en l'interprétation de notre temps, proportionnellement s'entend si les marins sniffent le portuaire et les parrains le mortuaire, à chaque échelle son pompier ou son pommier, l'équilibre de l'univers selon le Tao, qui est soyons sérieux une référence en dépit d'une absence crasse de Nobel du Vide, donc jamais décerné en conséquence ( là faut relire ), delon le Salo donc, donc, donc, et redonc fait que tout tient en équilibre aussi dans le désordre, c'est pourquoi la mort de Grace Kelly n'empêcha pas la gloire de Lévi-Strauss, pas le musicien le mec qui a beaucoup écrit sur les gens, les coquillages, leurs différences et par là même ce qui les unit ( là faut lire tout court, en plus il est vraiment connu pour ça vous savez ), pour ceux qui auront suivi, évidemment.

Allez, on fout le camp, c'est la rentrée.

Écrit par : Waztdheut Hazaard-Blitzboumberg | 04/09/2011

Les commentaires sont fermés.