17/04/2011

RAISONNEMENT DE FIN DE MOI(S)

A Vincent, Directeur du protocole de Nécronomie Internationale et indéfectible ami.

 

Crise & Mutation.jpgLa nécronomie sur la voie royale ...C'est certain...Je le mesure désormais quotidiennement à la façon dont les gens s'adressent à moi...Necronomy Power...

Il est clair que quand tout va bien, nous n'existons pas dans la chaîne de valeur et que quand tout va mal, nous remontons mécaniquement...

A voir, il y a quelques jours, le débat avec Jean pierre Coffe, nouvel apôtre de Leader Price (famille Baud 5 em fortune de France), les agriculteurs en pleurs comme dab, suppliant le ministre de l'agriculture d'éduquer les consommateurs pour que ceux ci acceptent de payer plus cher pour de la qualité, j'ai eu la confirmation que nous avions basculé dans le surnaturel.

Pense t'on réellement que cela nous amuse de bouffer de la merde et que cela participe d'un manque d'éducation dans un pays ou MacDO est devenu le premier restaurant ?

La vérité est pourtant d'une simplicité biblique 60 % des français sont à 500 euros près en fin de mois. Précisément le montant de leur découvert autorisé qu'ils explosent et qui leur engendrent à nouveau 500 euros de frais financier à l'année.

 

Des hausses de 20 % à 30% de l'énergie (électricite,gaz, pétrole), de 20 % pour les assurances et parfois de 50 % sur l'alimentaire. Plus personne ne peut suivre et ce n'est pas ni la mise en concurrence des assureurs de Dame Christine Hagarde ni la prime de 1000 euros inapplicable que propose Baroin qui permettront au gouvernement de revêtir l'habit de lumière du solutionniste.

Vincent a raison pour la nécronomie, c'est un sans faute, il suffit de relire tous nos écrits (bon courage aux nouveaux entrants).

Le programme du mois de mai s'annonce chargé entre les monnaies complémentaires et une conférence le 13 MAI à ARRAS dans le cadre des Universités populaires de Michel Onfray.

Axiome nécronomique : Ce n'est pas le dépôt qui fait le crédit pour le consommateur, c'est le crédit du consommateur qui faît le dépot pour la banque.

La cautérisation économique se termine par  la cicatrisation sauf quand elle est associée à une titrisation. Les subprimes nous l'ont assez largement démontré. L'endettement et la vente des dettes des pauvres par les banques ne peuvent être financés ni par les pauvres eux-mêmes ni par les contribuables des classes moyennes (ASSEDIC PARK).

La cohésion sociale devient un enjeu national, Villepin et son revenu d'existence à 850 E, et Jean louis Borloo dans un autre registre l'ont bien senti. Les emplois trop (pd)aidés ne résoudront rien en Banlieue homophobieconomique. Pas plus que le FMI en Grece (va te faire voir...).

Ni de gauche, ni de droite, encore moins du milieu le Centre commercial.

En route pour le Grand Splash, la piscine des ténèbres de l'économie.


Nécronomiquement votre

 

 

Commentaires

Ils vont finir par rater le train de vie.

Écrit par : mcincha | 18/04/2011

"Pense t'on réellement que cela nous amuse de bouffer de la merde et que cela participe d'un manque d'éducation dans un pays ou MacDO est devenu le premier restaurant ?"

Franchement ? oui !!!
Quand ont voit les merdes qu'ont dans leur caddies les zombies du supermarché, je dis oui.
Quand on sait que ce sont les tv réalités qui réalisent la plupart des grandes audiences, je dis aussi oui.
Que dans le même temps pullulent les émissions culinaires qui malgré tout,enregistrent des scores de plus en plus pourris, je dis encore oui.

Aujourd'hui la majorité des gens préfèrent se serrer la ceinture sur l'alimentaire, qui est LEUR PROPRE SANTE, pour augmenter leur budget loisirs/divertissements et autres merdes qui ne leur servent a rien !!! C'est un fait..
Je ne reprendrai pas LA phrase culte de Tyler qui confirme ce que je dis, tout le monde ou presque ici la connait.

Oui je suis énervé...

Écrit par : Alexandre | 19/04/2011

Le hamburger à 200 dollars
http://www.youtube.com/watch?v=oagmlbhobnY

Écrit par : necronomie | 19/04/2011

Les commentaires sont fermés.