17/11/2010

La théorie des dominos

http://www.youtube.com/watch?v=7HfMaJJlxTE&feature=related

Tel Truman découvrant la théorie des dominos selon laquelle le basculement idéologique d'un pays en faveur du communisme serait suivi du même changement dans les pays voisins selon un effet dominos, les gouvernants européens découvrent avec stupéfaction que nous sommes dans la théorie des dominos de l'hypermarché mondial.

Le soudain élan d’ultra solidarité européenne ne signifie rien moins que l’incapacité de feu les Etats nation depuis agenouillées face au marché, à résoudre individuellement une situation qui viserait à épargner son peuple au profit d’un autre.

Les intra-connexions devenues désormais apparentes nous obligent désormais à nous sauver les uns les autres sans avoir a nous aimer les uns les autres….

Que cela soit la Grèce qui fasse tomber le Portugal qui fasse tomber l’Espagne et l’Italie et le système bancaire français et allemand

Ou que cela soit l’Irlande qui fasse tomber l’Angleterre comme s’en inquiète David Cameron, peu importe fnalement…

Chaque pays doit trouver sa place dans la mondialisation ainsi que son son business model, ceux qui n’en sont pas capables deviendront aux mieux des protectorats chinois.

En France notre Président semble découvrir qu’importer de la pauvreté et exporter de la richesse ne fonctionne pas, ce qui ne l’empêche pas de parler de sortie de crise à la manière d’un Jean Luc Delarue qui après une ou plusieurs décennies de consommation massive de coke veut faire croire qu’il s’est désintoxiqué en deux mois (record mondial) et probablement futur best seller dans la collection Marabout :

Après le cultissime "j’apprends à poser du carrelage en 24 leçons"

Deux livres évenements :

« Comment arrêter les drogues dures sans efforts en 60 jours »

« Comment sortir seul d’une crise mondiale en18 mois »

350px-Domino_theory.png

Commentaires

il y a donc une bonne raison pour les européens que de laisser l'Irlande faire faillite ;-)

Écrit par : dan_y44 | 20/11/2010

"C'est aux Irlandais de dire s'ils souhaitent un soutien européen et il n'y a pas de risque d'éclatement de la zone euro", a déclaré jeudi 18 novembre la ministre française de l'Economie et des Finances, Christine Lagarde.

La contrepartie étant un relèvement de l'impôt sur les sociétés, soit la seule chose qui fait que l'Irlande reste un pays attractif pour les multinationales.

...

Écrit par : dan_y44 | 21/11/2010

Les commentaires sont fermés.