17/10/2010

J'aime le son du verre brisé

 

Le ciment du vivre ensemble ne reposant que sur un principe économique et sur la dalle de la consommation, Le flux ininterrompu de mauvaises nouvelles qui vont se succéder dans les deux prochaines années révèlera le constat d’impuissance des politiques de tous bords vaincu par un Marché qu’ils n’auront eu cesse de vouloir apprivoiser sans jamais le froisser.

Impuissance de celui qui constate que l’acte d’achat était plus important que le droit de vote puisque notre avenir commun se jouait au centre commercial, lieu de culte des démocraties de Marché ou l’on rentre après s’être agenouillé et avoir prêté serment d’obédience.

La période qui nous mènera jusqu'à 2012 sera une période de troubles faste en émeutes consuméristes et à ceux qui comme Nick Lowe adorent le son du verre brisé :

http://www.youtube.com/watch?v=WMJGwNqKPY0&feature=re...

l love the sound of breaking glass
Especially when I'm lonely
l need the noises of destruction
When there's nothing new

Il n’y a plus d’autres choix désormais de dire la vérité et qu’il va nous falloir muter contraint et forcé puisqu'il ne s'agit plus de vivre mais de survivre.

En route vers le grand Splaasshh la piscine des ténèbres de l’économie où parler revient à écrire sur de l’eau car de confiance, il n’y en a plus…et que chacun sait que la confiance est la base des affaires...

Règle nécronomique : les billets qui font la planche ne sont pas en mesure de créer un quelconque effet trampoline.

En conséquence les équipages assoupis des navires seront tirés de leur proverbial sommeil Osirien, coma artificiel qui aura duré soixante ans (tout de même...) avec une sur-accélération ces trente dernières années.

Gueule de bois titanesque de celui qui sous l’influence chimique du Marché n’a cessé de confondre émotion, sens et sentiment et se retrouve endetté, bloqué par les persiennes de fer d’une Très Grande Dépression synonyme de perte du bonheur dans les démocraties de Marché.

Il n’est pas de pire destin dans la mondialisation que celui qui est condamné à s’appauvrir sur le lieu même de sa richesse.

En route vers la TGD Européenne…

 

PS : Demain, on fera une squence humour africain, je vous parlerai du Congo et de la Chine...

Commentaires

Lit, Bertha !

Alors, un Foreclosure-Gate ?

Un petit pb avec les faillites immo, les proprios ex- expropriés, la justice, les intermédiaires, les banques, ..

Oh, rien de bien folichon ; juste des frayeurs préparatives, des yo-yo partys pour percer un peu plus le mur. Des mineurs de Fonds en quelque sorte.

De là à plonger direct au 3e sous-sol, non.
D'ailleurs, z'ont pas encore de bons lits, là



Comme ont toujours dits mes femmes, et le disent toujours, enfin les plus acceptables :
Vincent, il faut manger équilibré

Wall ou Street Gate ..
( le nom au moins , le choix )

Sinon A ou B ou C = A et Lady JaGua
donc = a
peuh

Sinon le VRai C ( de B-les-flots )
http://www.youtube.com/watch?v=GdJYzzyO7nc

Écrit par : Tiercé à Viçaon | 18/10/2010

Tiré du 1er Album à Véro : 1972

http://www.youtube.com/watch?v=5WEPRGDDy1M

Comme quoi, 40 ans C tikè minimu m pa

Ou les cycles de Kondratieff, moins de 100 ans, avec ou sans l'ajout de Schumpeter Joseph ( ils étaient pleins de Joseph ), un peu rikiki quand même

Ensuite " Profitez-en, c'est tous le 500 ans "

1500 selon d'autres décomptes

3114 pour d'autres encore

Encore un Williams
Par ailleurs il soulignait (c'est ce que l'on appelle le paradoxe de Jevons), que le fait d'utiliser des machines moins consommatrices d'énergie n'amène pas à une baisse de la consommation mais entraine au contraire l'utilisation de plus de machines qui contrebalancent les économies d'énergie.
William Stanley Jevons

5 125 ...


" Le Dieu Brahma vit 100 ans. Mais ce ne sont pas des années humaines. Loin de là puisque chacune des journées (jour + nuit) de ces 100 années dure...4.320.000.000 x 2 (jour + nuit) de nos années humaines. Même avec la RTT, ça fait long !! La vie de Brahma dure donc 311 mille milliards d'années humaines.

Et il a du travail Brahma ! Parce qu'il crée l'univers à chacun de ses jours et le réintègre (Pralaya) en lui dans son divin sommeil. A la fin de sa vie, un nouveau dieu commencera un nouveau cycle de création.

la journée de Brahma est divisée en deux kalpa (un jour, une nuit).

Et maintenant, suivez moi bien parce que les choses se compliquent. "

Et bien non, pas ce matin, on ne te suit pas, mais t'es cool, phénix ; c'esr d'ja ça.


La lune, elle va elle vient, donc on ne décroche pas trop ( si on suit évidemment )


Amitiés aux comanches, aux phoques et à toutes les mamans qui font des soirées crèpes
Bon fête à Joseph Maurice Ahkmar Théodore Amédée dit la Poutre

Écrit par : thanatothérapeute ado missile | 18/10/2010

http://4.bp.blogspot.com/_wkgIzuqJM0w/TMVNojA3WsI/AAAAAAAAG
4E/CBOLlnDM2dc/s1600/TLV.jpg

Tout ça c'est bien gentil, mais on en veut de l'heure hiémale, des $ qui se ramassent à la pelleteuse, de la ƒestoye de Toussuicide
( Hallolose ), emplie de jettature, de la houle de MBS, cloaque d'un aggiornamento putréfié dans le bluesy silence des sang-tristes au bord du gouffre au beau milieu des détraqués de la foi de la Croix des Petites Soeurs de la Rédemption de L'année dernière à Marie Zen Bad, du sporadique nul, de l'emblème d'étagère, de la ronron-thérapie Trichéenne, de l'offense al dente, du Noël en présoldes.

Allez mon capitaine, tu peux lever l'encre ! Histoire de nettoier la table et le ruisseau hyalin où Blanche Coke fiévreuse sniffa sa toute première bave.

PS La rédemption, c'est quand on a terminé les conneries, donc il Yale temps.

Écrit par : ex-mari de la poisseuse | 25/10/2010

http://www.youtube.com/watch?v=vzw0tHouHbg

Écrit par : Baisonnable 1er jeu d'ail, Jeudi/ maizonnable, merici/mormail,normi | 26/10/2010

Les commentaires sont fermés.