21/03/2010

En route vers le grand Splaashhh

cover_NECRObla.gif

 

 

 

 

 

Aux Icebergs qui dérivent, aux sépultures d’entreprises, aux villes fantômes...

 

 

Pendant que s’affronte l’axiome économique

« Un nouveau né est un client trouvé dans les démocraties de Marché »

Et l’axiome nécronomique :

Un salarie suicidé est un consommateur décédé

Le monde découvre avec stupéfaction avec l’apparition notamment aux USA de nouvelles villes fantômes comme au temps du far west…que l’entreprise est faite pour créer des richesses pas des emplois…

 

Et que le salarié n’est qu’un mal nécessaire et l’unique variable d’ajustement entre la Production et la consommation dans un monde qui ne veut que des auto-entrepreneurs de proximité pour mieux optimiser son bilan et mieux rémunérer ses actionnaires.

Un management qui se s’appuierait pas sur la logique de résultat n’est plus un management mais un ménagement…

Ainsi fonctionnent les Démocraties de Marché ou un salarié vaut bien moins qu’un consommateur, la consommation étant la clef de notre avenir commun.

Sauver les banquiers sans réelle contrepartie revenait à tendre les bras vers des gens qui voulaient nous les couper.

Conséquence de tout cela…La disruption est consommée…et l’incapacité de faire tourner une roue carré au plan mondial apparaître définitivement au plus grand nombre au vu du carnage annoncé…

Les actifs toxiques de demain sont les défaillances de cartes de crédit d’aujourd’hui…

Condamnés que nous sommes à nous appauvrir sur le lieu même de notre richesse…

 

Nécronomiquement votre

Commentaires

On est mal (code) barrés

Écrit par : mcincha | 22/03/2010

Viva Noé


1er pigeon : 15-24 ans
plasma, nike et pizza-moda
2e pigeon : 25-34 ans
bagnole, maison et SuperBaule

lieux : Shanghaï, Genève, Paris, non-exhaustif et non-discutable.

Quant aux vieux solvables, ils devraient rénover leur tôle, prendre le train et se cultiver encore et encore donc consommer.

C'est d'ailleurs comme ça qu'on s'en tire le mieux : Nous les pirates, les profiteurs, margines ou cascadeurs de Lunapark, dés qu'on leur à signifié qu'acheter, ça aussi c not'truc, alors qu'ils nous l'on foutu la paix. Pire que mieux, ils nous ont fait des rallonge à la conso, pardon à la dignité des opprimés ( salutaire vertu des piliers financiers sociaux en fin de démocratie ). Pire tout Pier, la loi Hadopi va A L'ENCONTRE du marchel. Chi. Elle castre. Le pneu, là.

avant-premier pigeon : les non-actifs déjà toxicos, tout en rose pour les filles, addicts via leurs mères ( mauvais point pour elles ce jour nécronomique-là. Elles se rattraperont en n'allant plus à Piknos dans les Cyclades l'été de tous les gardes-mangers ).

Quand aux actifs pourris, j'en croise tout les matins où je me lève, certains rasant - enfin ! - les murs ; mais bon, comme dit le pieu proverbe des esclaves secouant la couette : " Si ce nettoie, sert donc ton frère ".


dérivés, actifs, médusés
quel radeau

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 22/03/2010

Les commentaires sont fermés.