16/07/2009

Où il est question de la survie du tourisme...

A observer hier, une touriste chinoise qui souhaitait engager la conversation avec de jeunes français, je me suis aperçu à quel point les millions de touristes qui visitent Paris ne peuvent désormais plus que ramener des images fixes d'une culture dont nous avons été dépossédés.

Il n'aura fallu qu'un peu plus de 20 ans pour passé du marketing localisé au marketing mondialisé et ainsi uniformiser la jeunesse en gouts et couleurs...

En cela, Michael Jackson aura été le premier et le dernier artiste de la mondialisation heureuse.

(Il est d'ailleurs curieux de constater à cette occasion devant l'événement planétaire que les démocraties de Marché représentées par les médias traditionnels, auront été incapables de trancher pour savoir si nous venions de perdre le plus grand pédophile de tous les temps ,un Dutroux version Wall Disney, ou un génie musical...prouvant une fois encore l'anomie qui règne dans nos sociétés.)

Le tourisme étant une invention du 19 siècle, on peut s'interroger sur sa survie dans un monde où toutes les différences culturelles ont été uniformisé par le Marketing pour des raisons d'économie d'échelle et de domination.

Quel intérêt de visiter un pays, dont peu de gens connaissent l'histoire à part quelques événements comme la révolution française sans même se rendre compte que la révolution Française est perçue et enseignée comme une révolution capitaliste en Chine.

Les mêmes chaînes, les mêmes magasins,les mêmes idoles... Les chinois viennent t'ils pour visiter la phase d'après du capitalisme ???

Certes pas...

Toutes les démocraties de Marché se ressemblent, on y croise des gens qui ont deux yeux et si l'on y prend pas garde, on finit par leur ressembler.

Nécronomiquement votre

 

Commentaires

Sur la révolution française et les chinois : On se rappellera la réponse de Zhou Enlai lors de la visite de Nixon en 71 en Chine. Questionné sur la révolution française. Était-ce une bonne ou une mauvaise chose ?
Il répondit : "It is too soon to say." ("il est trop tôt pour le dire")

C.f. : http://en.wikiquote.org/wiki/Zhou_Enlai

A noter qu'il fit une partie de ses études en France
http://fr.wikipedia.org/wiki/Zhou_Enlai.

Écrit par : Huzun | 16/07/2009

>Toutes les démocraties de Marché se ressemblent, on y croise des gens qui ont deux yeux et si l'on y prend pas garde, on finit par leur ressembler.

Sur la disparition programmée et voulue de la diversité des hommes et de la politique par la création d'un consommateur universel aliéné, on pourra lire avec profit ce texte.

Dynamique sociale et thermodynamique.

Ou pensée Prigogine et pensée libérale


La thermodynamique est une branche de la physique dont le champ de connaissance concerne les échanges thermiques entre éléments de matières. Le seconde principe de la thermodynamique, celui de l’entropie démontré par Clausius, puis les études d’Henri Poincarré à la fin du 19 me siècle offrent des paradigmes pour la compréhension des systèmes complexes, chaotiques, régies par un grand nombre d’éléments.

Partant des travaux de thermodynamiciens, Ilia Prigogine dans son livre: « La Fin des Certitudes» tente une approche plus générale qui fonde une conception du monde naturel ou la probabilité n’est plus une « non-connaissance » mais la seule manière d’expliquer ces phénomènes chaotiques, irréversibles, hors de l’équilibre ou la « flèche du temps » est l’élément majeur. Par la même, il démontre les mécanismes qui régissent la complexification de la matière et le non-déterminisme de cette tendance.

La société humaine, comme la biosphère qu’elle intègre, est l’exemple d’un tel système.

La thermodynamique utilise deux grands concepts décrivant des échanges d’énergie au sein d’un système chaotique: l’entropie et l’enthalpie. Ces concepts sont ils applicables aux sociétés humaines?

Entropie.

A l’origine, ce concept évalue l’énergie produite par des molécules dans un gaz. L’énergie perdue par le choc de chaque molécule entre elles, dans leur mouvement perpétuel (mouvement brownien), mène au refroidissement du gaz et à la perte de l’énergie potentielle qu’il enferme, pour atteindre zéro ou un état d’équilibre égalitaire avec une autre source d’énergie avec laquelle ce gaz est confronté.

En généralisant on peut également appeler entropie, la tendance que possèdent tous systèmes complexes à se dégrader vers la moindre énergie potentielle possible. Exemple: Un barrage érigé possède une énergie potentielle représentée par la masse et la hauteur d’eau entre l’amont et l’aval. Si le barrage est détruit les hauteurs d’eau s’égalisent et le potentiel d’énergie disparaît.

Le temps est le principal facteur d’entropie. Avec le temps, si le barrage n’est pas entretenu, il finit par se rompre. Dans le milieu vivant l’entropie mène à la mort et à la disparition du cadavre.

L’entropie amène tous systèmes à tendre vers un équilibre stable.

Enthalpie.

L’enthalpie est l’inverse de l’entropie, c’est de l’entropie négative. Cette tendance représente la possibilité que peuvent avoir tous systèmes complexes à s’auto-organiser et à produire ainsi un potentiel d’énergie. Construire un barrage c’est fabriquer de l'enthalpie. La complexification de la matière ou enthalpie se réalise grâces à deux forces en dialectique: possibilité et nécessité, ces deux forces étant inscrites dans le temps. L’apparition de la vie est le phénomène physique le plus remarquable mettant en œuvre des forces enthalpiques.

L’enthalpie conduit tous systèmes complexes à s’écarter de l’équilibre.

Equilibre.

L’état d’équilibre d’un système s’évalue par sa réaction à toute action pour le modifier.

Il est en équilibre si une petite action entraîne une petite modification du système et un retour à l’équilibre, tel un pendule qu’on frappe d’une pichenette. Par contre, il est loin de l’équilibre si une petite action entraîne une forte modification de ce système. Supposons notre pendule en équilibre sur un point situé sous sa masse et non au-dessus comme classiquement, une pichenette détruit ainsi l’équilibre. Un corps vivant est un exemple de déséquilibre pouvant être détruit par peu de chose, un objet le pénétrant (balle, lame, etc.). Un système loin de l’équilibre est perpétuellement actif pour se préserver, comme un homme en équilibre sur deux pieds d’une chaise tente de modifier perpétuellement son centre de gravité pour conserver l’équilibre. Cette activité perpétuelle expérimente des solutions différentes qui, si elles se révèlent efficaces pour perpétuer cet équilibre, sont conservées, ainsi procède l’enthalpie.

Pour produire de l'enthalpie, pour que la matière s’auto-organise, il est nécessaire:

- de multiplier les possibilités,

- de soumettre ces possibilités aux nécessités existantes dans l’ensemble observé.

On entend par possibilités toutes combinaisons survenues à l’instant T1 plus complexes qu’a l’instant T0, (flèche du temps). La complexité d’une combinaison pouvant être mesurée par le nombre de bits nécessaire pour la décrire.

L’ensemble observé est celui ou les éléments le composant possèdent une probabilité supérieure à 0 d’échanger de l’énergie. Cette probabilité ou chaos est également appelé mouvement brownien lorsqu’il décrit les échanges d’énergie affectant les molécules composant un état de la matière, gaz, liquide, solide.

Les possibilités se multiplient grâce au temps, à la fréquence des interactions (échange d’énergie) entre éléments composant l’ensemble observé mais également à la diversité des éléments (possibilités primitives) composant cet ensemble, la diversité étant un facteur d’accroissement des possibilités de combinaisons.

La nécessité est une force anthropique (de désagrégation) qui transforme certaines possibilités en impossibilités par leur non-viabilité. Le non-viable étant une impossibilité de perdurer dans un milieu donné, une intolérance. Un non-viable dans un milieu peut devenir viable dans un autre et vice-versa.

Ainsi tous systèmes loin de l’équilibre (systèmes complexes) sont soumis.

- à la flèche du temps (état de l’ensemble à T+1 différent de l’état de l’ensemble à T0),

- au chaos, (probabilité d’interaction entre élément),

- à une tendance enthalpique vers l’auto-complexification et de déséquilibre accru,

- à une tendance anthropique vers la désagrégation et l’équilibre.

Plus le système est complexe plus ces trois forces sont tendues.

On peut dire également que l’enthalpie produit:

- de l’ordre (par ordonnancement),

- de l’information, (nécessaire à décrire l’ordre),

- de l’énergie potentielle, (non dissipée, par ordonnancement)

- de la différence (bio-diversité),

et que l’entropie produit:

- du désordre (non-ordre, par désagrégation),

- de la non-information,

- de l’énergie dissipée (résultat de la désagrégation)

- de la conformité (poussière tu retourneras poussière).

En outre, les processus enthalpiques, procédant par expérimentations d’un très grand nombre de combinaisons duent au hasard, ne peuvent permettre de déterminations prévisibles. Chaque rencontre-échange entre éléments étant elle même un phénomène complexe indéterminé notamment due a des phénomènes de résonance, aucun modèle mathématique déterministe réversible, non probabiliste ne peut rendre compte de la trajectoire de chacun de ces éléments. L’ensemble du système, hors de l’équilibre, est soumis à « l’effet papillon, (un papillon s’envole aux antipodes et le temps se modifie chez nous) », c’est à dire qu’une petite action sur le système peut produire de grands effets.

Les sociétés humaines sont des systèmes complexes, chaotiques, composés d’un très grand nombre d’éléments et loin de l’équilibre. Il est, par conséquent vraisemblable, que ces systèmes soient soumis à la flèche du temps, au chaos, aux tendances enthalpiques et anthropiques.

Comment mesurer l’enthalpie et l’entropie d’une société humaine.

Nous avons vu que l’enthalpie est synonyme de complexification, de diversité et de production de potentiel d’énergie. L’entropie, l’inverse, est synonyme de simplicité, de conformité de l’ensemble du système et de tendance vers l’état de plus faible niveau possible d’énergie potentielle.

Le résultat, visible et mesurable du niveau de complexité d’organisation des sociétés humaines est la production de marchandises évaluées par leur diversité, (nombre de bits nécessaires pour les dénombrer) leur complexité (nombre de bits nécessaires pour les décrire) et le nombre d’intervenants dans leur production, en quelque sorte le niveau de technologie mise en œuvre.

La capacité de production de marchandises en terme de quantité et de complexité est-elle dissociable de valeurs humanistes supposées être élevées, telle que le niveau d’éducation, de santé, de libertés individuelles? Il semblerait que non.

- La marchandise complexe peut-elle être inventée et produite sans un niveau éducatif complexe ?

- La marchandise complexe peut elle être inventée, produite et consommée sans un niveau de santé élevé ? Par ailleurs un grand nombre de produits de santé, parmi les plus complexes sont des marchandises (scanners, RMN, microscopes électroniques, ordinateurs, etc ..)

- La marchandise complexe peut elle être inventée, produite, consommée, sans les libertés individuelles nécessaires à l’accomplissement de ces processus, notamment celui d’entreprendre une innovation de la réaliser de la posséder, d’en vivre et la consommer ?

La monnaie représente des parts de marchandise, dans l’économie réelle. La complexité sociale, si elle est mesurable par la quantité de marchandises produites et consommées, peut donc être également mesurable par la quantité de monnaie échangée, (toujours dans l’économie réelle).

La complexité sociale, c’est à dire la complexité des marchandises complexes produites a également pour corollaire la quantité d’informations échangées par les individus. Plus une marchandise est complexe, plus le nombre d’intervenants est grand. Par exemple les pièces nécessaires à la construction d’une automobile sont produites pour PSA par 5000 entreprises sous-traitantes, chacune de ces entreprises peut posséder 100 à 200 fournisseurs, qui eux même en possèdent plusieurs centaines, ect... Plusieurs millions d’individus interviennent dans la fabrication d’une automobile. Ces individus communiquent, plan, prix, commandes, factures, achat, vente. Le niveau de complexité d’un groupe social est également et aisément mesurable par la quantité d’information (mesurée en nombre de bits) échangé à l’intérieur de ce groupe.

On voit également, qu’échanger de la monnaie et de l’information suit le même processus.

Les flux d’échanges de monnaie et d’information sont donc les flux d’échange d’énergie d’un corps social complexe donné. Le chaos social, vu comme probabilité d’échange de « monaie-information » entre individus régit donc la probabilité de complexification, ou enthalpie de la société. Cette probabilité, comme nous l’avons vu plus haut est également soumise à la pression anthropique de sa viabilité dans un milieu donné qui peut être plus ou moins tolérant.

La prévisibilité d’un tel système est impossible (donc inutile), comme peuvent le démontrer la non-prévision par les plus fins experts de la fin de l’URSS ou de l’effondrement asiatique dans l’année 2000. L’action sur un tel système, non prévisible, soumis à la loi «du papillon » est susceptible aussi de produire une quantité d’effets non-prévus et non-souhaités. Au cours de l’histoire, il est observable que les grands desseins n’ont que rarement abouti aux buts souhaités.

Dans le cadre des sociétés humaines, comme dans le cadre d’autres systèmes complexes, possibilité c’est à dire liberté, et viabilité c’est à dire tolérance sont les moteurs de la complexification sociale c’est à dire de l’efficacité économique, indissociable des plus hautes valeurs humanistes.

De multiples systèmes d’organisation sociale ont été expérimentés par les hommes depuis leur apparition dans la biosphère et beaucoup d’autres le seront. L’histoire nous raconte des empires qui s’écroulent, des civilisations qui perdurent des milliers d’années avant de disparaître, d’autres qui traversent le temps comme des feux follets. Certaines explosent, comme la civilisation dite « occidentale » d’autres implosent comme l’Empire romain chrétien, ou l’URSS. La sclérose s’oppose à la dynamique sociale. Dans les sociétés sclérosées, en cours d’entropie, la « pensée unique » et l’ordre moral limitant les possibilités précède toujours « l’horreur économique », puis l’état de plus faible niveau d’énergie, la disparition.

Les sociétés dynamiques sont fortement monétarisées et l’échange d’information y est grand, les sociétés sclérosées sont démonétarisées, la marchandise y joue un rôle secondaire, l’information ne circule pas, comme en URSS.

Ainsi de la thermodynamique à la dynamique sociale, les lois de la nature soumises à la flèche du temps, nous indiquent un modèle ou la posture humaine qui semble la plus socialement efficace est l’organisation de la liberté et de la tolérance…. sans desseins.

Source ici:
http://www.alain-benajam.com/article-5752446.html

Écrit par : Huzun | 17/07/2009

[ L’ensemble du système, hors de l’équilibre, est soumis à « l’effet papillon, (un papillon s’envole aux antipodes et le temps se modifie chez nous) », c’est à dire qu’une petite action sur le système peut produire de grands effets. ]

- à condition qu'au moins 1 % de la biosphère {1%du singe} répartie sur la surface dudit système soit en accord préalable et /ou conditions similaires alors oui avec effet aux antipodes, chez nous.....et ailleurs dans les limites de la société complexifiante aux compleXCités marchandes avec échanges complexés d'informations entre individus tolérants par nécessités vis-à-vis des fournisseurs, oui alors avec effet l'action papillon joue en plein son rôle non-souhaité, mais souhaitable dans une optique non-prévisibiliste, genre implosion/explosion, ir-réversible, ou encore burking : string et burka. Mais quelle loi-pygama ? L'Oraginel, la flèche tordue du temps ?

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 17/07/2009

>(Il est d'ailleurs curieux de constater à cette occasion devant l'événement planétaire que les démocraties de Marché représentées par les médias traditionnels, auront été incapables de trancher pour savoir si nous venions de perdre le plus grand pédophile de tous les temps ,un Dutroux version Wall Disney, ou un génie musical...prouvant une fois encore l'anomie qui règne dans nos sociétés.)

Prealable: il sera bon de relire la définition de l'anomie sur wikipedia ici.
En gros "L’anomie (du grec ἀνομία / anomía, du préfixe ἀ- a- « absence de » et νόμος / nómos « loi, ordre, structure ») est l'état d'une société caractérisée par une désintégration des normes qui règlent la conduite des hommes et assurent l'ordre social. L'anomie se comprend peut-être mieux entre autonomie et hétéronomie."

Ce paradoxe n'en n'est pas un. Il convient de repositionner le cadre de la réflexion pour s'en apercevoir.

D'ailleurs, la remarque de JP prouve son age ! :o)

En effet, l'anomie existante ne concernent que les anciennes lois traditionnelles évoquées ci-dessus; à savoir la sexualité ou l'expression musicale. (ce qui prouve l'age canonique du maitre de ces lieux - I8-P )

Ces normes n'existent plus et ont été systématiquement et volontairement détruites pour faire apparaitre une nouvelle norme en vigueur dans les sociétés exposés à la vulgate occidentale actuelle.

Dans le monde moderne occidental, la nómos-règle actuellement en vigueur concerne uniquement le domaine financier et monétaire.

Dans ce cadre de référence, le dilemme posé par la mort de Michael Jackson n'existe pas i.e. sa pédophilie supposée et/ou réelle, sa capacité de création musicale n'ont d'importance en tant que telles que tant qu'elles s'expriment dans l'ordre de l'argent. D'ailleurs, Mickael Jackson tout comme Obama est noir car cela participe de l'ordre du monétaire.

A l'époque de ma jeunesse, James Brown, Muddy Waters, et autres Jimmy Hendrix n'étaient pas noirs. De la même manière que, historiquement, Jean-Sébastien Bach ou Mozart n'étaient pas blancs. La question ne se posait pas ou tout du moins elle n'avait aucune importance. Qui se soucie de la couleur de peau de Mr Alexandre Dumas ? (le fils du général Dumas, lui même enfant naturel d'un officier d'artillerie, Alexandre Antoine Davy de La Pailleterie (1714-1786), et d'une esclave, Marie-Césette, il est le premier général ayant des origines afro-antillaises de l'armée française. Il fit la campagne de Belgique, la guerre de Vendée, la guerre des Alpes, la campagne d’Italie, et la campagne d'Égypte)

Il n'y a pas si longtemps, un noir guyannais, petit-fils d'esclave, "Saint-Just" i.e. Gaston Monnerville (http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaston_Monnerville), est resté pendant vingt-deux ans le deuxième personnage de la république française alors qu'à l'époque dans "la plus grande démocratie du monde", Rosa Parks s'asseyait à sa place là-bas, au fond du bus.

Mais dorénavant être noir fait vendre... donc Mickael Jackson est noir. et battons notre coulpe si cela peut rapporter. Mea culpa. Mea maxima culpa...

Écrit par : Huzun | 17/07/2009

[ ...
Au Michigan, on a décidé de baisser de 8% le budget de Medicare, la sécurité sociale pour les plus pauvres. La ville de Dallas, au Texas, va fermer trois de ses quatre dispensaires, les sites où les gens devraient venir pour se faire vacciner contre la grippe A…

En Pennsylvanie, plusieurs services d’obstétrique fermeront boutique. Le Minnesota a supprimé la couverture médicale de 30000 familles pauvres. Dans le Maine, le gouverneur a réduit le budget des structures d’accueil des sans-abri.

Musées, bibliothèques, parcs nationaux, théâtres ou prisons font les frais de cette cure d’amaigrissement générale. Au moins douze Etats ont licencié des agents publics, 17 ont réduit les salaires et une majorité les ont gelé ainsi que les embauches.

L’agence de notation Moody’s vient de dégrader les notes des obligations principales de la Californie car « le risque de défaut sur les paiements non prioritaires et sur les obligations augmente » estime l’agence. 30000 fonctionnaires ont été licenciés par Arnold Schwarzenegger. « Terminator » prévoit d’en virer 2000 de plus. Après avoir supprimé 12 milliards de dollars de crédits aux écoles, 5 milliards de coupes supplémentaires sont prévus. Schwarzy traque les fraudeurs et prévoit des coupes drastiques dans un programme de soins à domicile dont bénéficient 440000 personnes âgées et handicapées.

La ville de Los Angeles a même lancé un appel tragi-comique à la générosité publique pour couvrir les 1,4 million de dollars dépensé pour le déploiement des forces de l’ordre lors des funérailles de Michael Jackson. Elle n’a reçu que 35000 dollars…]

http://www.solidariteetprogres.org./article5608.html


" quand ma grand mère est née l'automobile n'existait pas, quand elle est décédée on avait marché sur la Lune "
http://www.alain-benajam.com/article-32937902.html


@ Huzun

- " La vérité n'existe pas " ,
est-ce un paradoxe qui n'en est pas un ?


Quand j'étais jeune, on ne disait pas encore, ou différemment, comme dans le film d'Eastwood " Chasseur blanc, coeur noir ",
mais " sui qu'il dit c sui qu'il yest " ou si tu creuses toute la terre t'arrives en Chine "
De même aujourd'hui on ne dit plus " sale pédé ", mais " oh pardon "
" on y va ? ", mais " où va-t-on ? "


Ceci dit depuis le temps qu'on est au bord du précipice, c'est fou ce la montagne s'éloigne...

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 17/07/2009

>- " La vérité n'existe pas " ,
>est-ce un paradoxe qui n'en est pas un ?

C'et un peu court comme exposé. Peux-tu préciser ?

Écrit par : Huzun | 17/07/2009

A la Banque Centrale Européenne, il ferait mieux de suivre l'exemple de l'administration zetazunienne.
Bozo le clown engagé officiellement cette fois ci.
M'étonneront toujours au pays du rire en boite.
Ils osent tout ... c'est même à ça qu'on les reconnait (dixit mon maître)

Source: https://www.fbo.gov/index?s=opportunity&mode=form&id=3014e950a92dbb0f7e066f9e088a301f&tab=core&tabmode=list&cck=1&au=&ck=

Extrait :

Titre: Humor In The Workplace
Solicitation Number: RFI-BPD-09-0028
Agency: Department of the Treasury
Office: Bureau of the Public Debt (BPD)
Location: Division of Procurement

Synopsis:
Added: Jul 09, 2009 11:28 am

This is a sources sought notice and not a request for quotations. The purpose of this announcement is to seek qualified contractors with the capability to provide presentations for The Department of Treasury, Bureau of the Public Debt (BPD), Management Meeting with experience in meeting the objectives as described herein.

The Contractor shall conduct two, 3-hour, Humor in the Workplace programs that will discuss the power of humor in the workplace, the close relationship between humor and stress, and why humor is one of the most important ways that we communicate in business and office life. Participants shall experience demonstrations of cartoons being created on the spot. The contractor shall have the ability to create cartoons on the spot about BPD jobs. The presenter shall refrain from using any foul language during the presentation. This is a business environment and we need the presenter to address a business audience.

Upon completion of the course, participants shall be able to:


• Understand the importance and power of humor in the workplace in a responsible manner
• How to use talents in a creative way that adds humor to everyday experiences
• Alleviate stress in home and the office
• Know how and why humor is important to communication
• Improve work-place relationships
• Prevent burn-out

Écrit par : Huzun | 17/07/2009

Sur la flèche tordue du temps

Extrait de wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ilya_Prigogine

Ilya Prigogine (25 janvier 1917 - 28 mai 2003), physicien et chimiste belge d'origine russe, né à Moscou reçut le prix Nobel de chimie en 1977, après avoir reçu la Médaille Rumford en 1976.

Il est connu surtout pour sa présentation sur les structures dissipatives et l'auto-organisation des systèmes, qui ont changé les approches par rapport aux théories classiques basées sur l'entropie. Jusqu'à Prigogine, la thermodynamique classique considérait les phénomènes comme théoriquement réversibles, ce qui est en contradiction flagrante avec l'expérience courante. En fondant l'irréversibilité des phénomènes temporels, Prigogine a réconcilié la physique avec le sens commun, tout en faisant date dans l'histoire de la thermodynamique.

Ilya Prigogyne expliqua ainsi son parcours : jeune émigré de Moscou, exilé en Belgique à Bruxelles, il voulut comprendre comment on arrivait à devoir fuir son propre pays. Il aborda la politique mais fut contraint d'étudier le droit. Voulant comprendre le comportement d'un accusé, il étudia la psychologie. Pour comprendre clairement la psychologie et la science du comportement, il butta sur le fonctionnement du cerveau humain. Ainsi, il étudia la biologie, la chimie et enfin la biochimie. En poussant plus loin pour comprendre les interactions chimiques, il étudia la physique des particules. De la physique, il passa à l'astrophysique et à la cosmologie. Il aborda alors les questions fondamentales : la matière, le vide, le temps et son sens unique (la flèche du temps). Pour comprendre la flèche du temps il dut étudier les structures dissipatives.

(En fait, son parcours ressemble étrangement à celui d'Henri LABORIT. Comme quoi ...)

Écrit par : Huzun | 17/07/2009

Oh, rien, il s'agissait d'un " nouvel âge " et ceux qui faisaient partie du club prétendaient que la vérité n'existait pas, en fait comme s'il n'y avait rien.
Et tous ceux qui pouvaient prétendre détenir une vérité, ils les traitaient de totalitaires, ou en tout cas ils les réfutaient sec.

J'ai eu une discussion ce matin à propos de ce genre de truc. Du genre, ça peut donner : les évangélistes sont intolérants à l'égard des autres religions. Du coup on va être intolérants avec eux. C'est plus simple : il y a du bon un peu partout. ( Bien que je n'en pense pas moins qu'ils y en aient qui se shootent à l'autre-le-mauvais, mais là aussi, est-ce qu'ils sont mauvais, eux, d'après moi ? Ca me shooterait, non ?).
Après on a parlé soduku, pis un ou deux nouveaux jeux, de l'Equateur, des échecs et aussi pleins de petites choses comme la structure de l'eau ( pas de l'air, pas encore ) et les médecins en vacances.

Entre nous, je n'ai pas abordé les fractales dans les graines de tournesol, ni des araignées jaunes copines , d'abord parce qu'on n'avait plus le temps, et en plus on se trouvait dans un café indien, ou réputé tel.
Ah oiu ! Il a été question que l'eau est un problème universel, avec des solutions locales : on s'y prendrait différemment au Bangladesh qu'au Subsahara ou dans les Andes. Ca rassure par rapport à ces grands projets globaux nazes et dévitaminants n'apportant que fonds sonores techno pour aficionados solutionistes.
Pis on s'est quitté sur l'effet de levier au golf.

Bref, rien que de très normal

http://www.dailymotion.com/featured/channel/fun/video/x9w6s7_crash-cart-dummy_fun

http://www.dailymotion.com/user/newyorkercartoons/video/x9twbz_payment-options_fun

http://www.dailymotion.com/user/newyorkercartoons/video/x9oaas_dirty-hairy_fun?hmz=707265766e657874

http://www.dailymotion.com/rated/user/newyorkercartoons/video/x9e49f_grim-shopper_fun

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 17/07/2009

De notre Univers actuel

" La nouvelle mesure de CPLEAR confirme ce que les physiciens avaient longtemps soupçonné, à savoir que les kaons violent la symétrie T, comme prévu si la symétrie CPT est respectée. La violation des symétries T et CP explique PEUT-ETRE POURQUOI
la matière domine sur l'antimatière dans notre Univers actuel. Plusieurs expériences dans divers laboratoires dans le monde étudient ce problème de physique qui sera aussi le principal sujet d'étude de l'une des expériences au futur accélérateur LHC du CERN. "
http://press.web.cern.ch

De l'Auto-organisation actuelle

L'auto-organisation est un phénomène de mise en ordre croissant, et allant en sens inverse de l'augmentation de l'entropie; au prix d'une dissipation d'énergie qui servira à maintenir cette structure.
C'est une tendance, tant au niveau des processus physiques ou des organismes vivants, que des systèmes sociaux, à s'organiser d'eux-mêmes. Cette remarque a un côté tautologique, puisque c'est en fait PARCE QU'ILS SONT ORGANISES QUE NOUS LES NOMMONS SOCIAUX, et non l'inverse.
Passé un seuil critique de complexité, les systèmes peuvent changer d'état, ou passer d'une phase instable à une phase stable. Ils peuvent aussi passer :
• d'une croissance lente à une croissance accélérée
• d'une croissance au début d'apparence exponentielle à une croissance logistique avec la déplétion des ressources.
Le terme auto-organisation fait référence à un processus dans lequel l'organisation interne d'un système, habituellement un système hors équilibre, augmente automatiquement sans être dirigée par une source extérieure. Typiquement, les systèmes auto-organisées ont des propriétés émergentes (bien que cela ne soit pas toujours le cas).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Auto-organisation

Et de notre Oeil actuel

Le soleil et la lune PARAISSENT plus grandes à l'horizon, non à cause de nappes de chaleurs ou quoi que ce soit d'extérieur à l'humain, mais parce que notre oeil a besoin de rectifier - en son spectre - pour pouvoir bien observer alentour , adaptatif en somme. La preuve ? Prenez un crayon, mettez le devant votre oeil face à la pleine lune lorsqu'elle se lève à raz le sol, et faites une marque sur ce crayon pour valider la taille de notre satellite. Puis répétez l'opération une fois la lune haute dans le ciel.
La taille est identique. Le fait que nous apercevions la lune ou le soleil plus volumineux à leurs lever et coucher est une interprétation interne.

Actuel ?
On use un silex, un crayon, un ordi jusqu'au bout puis on s'en fait un autre.

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 18/07/2009

>Il a été question que l'eau est un problème universel, avec des solutions locales.
Je suis depuis quelques années les progrès sur le sujet de l'aquaponie (du à un passé d'aquariophile médiocre)

Extrait de Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Aquaponie

L'aquaponie est la culture de végétaux en « symbiose » avec les poissons. D'après ses partisans, ce mode de culture fut utilisé depuis la nuit des temps puis oublié jusqu'à nos jours. Ce sont les déjections des poissons qui servent d'engrais pour le végétal cultivé.

Le mot aquaponie, traduction de l’anglais aquaponics, est la contraction des mots aquaculture (élevage de poissons ou autres organismes aquatiques) et hydroponique (culture des plantes par de l'eau enrichie en matières minérales).

Il s’agit en fait d’un écosystème dans lequel interviennent trois types d’organismes vivants dans un cycle écologique:

* Les poissons dont les déjections, riches en azote (ammonium et urée)et en phosphore et potassium, sont la source de nutriment pour les plantes, l'aliment apporté au poissons permet d'enrichir le milieu sous forme d'engrais.
* Des bactéries aérobies qui transforment les matières organiques comme l’ammoniaque/ammonium et l'urée en nitrites puis en nitrates, ces derniers étant assimilables par les plantes sous forme minérale. Elles permettent de jouer le role de filtre biologique puisque les excrétions des poissons sont toxiques pour les poissons (blocage de l'hémoglobine et donc de la respiration) à des concentrations trop élevées.
* Les plantes cultivées épurent l’eau de l’aquarium par l’assimilation des racines, elles se servent des nutriments sous forme minérale pour croitre.

Les habitants de l'hémisphère sud notamment les australiens semblent être en avance sur ce sujet.
Voir http://www.backyardaquaponics.com/ ou http://affnan-aquaponics.blogspot.com/ par exemple.

Sur la structure de l'eau, voir les travaux du Docteur Jacques Benveniste (décédé) ici http://www.digibio.com et de Luc montagnier (Nobel 2008) ici : http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/quand-luc-montagnier-fait-remonter-48506

Bonne nuit.

Écrit par : Huzun | 18/07/2009

A Huzun,

L'anomie a egalement des conséquences positives.
En période de crise , l'anomie se caractérise par la création de nouveaux réseaux qui n'auraient pu exister avant et qui vont générer ensemble de la créativité et donc de la valeur (Jorion appelle cela la percolation)

Jean Marie Guyau l'unique philosophe qui souleva l'admiration de Nietzsche en son temps parle de l'anomie en ces termes dans son Esquisse d'une morale sans obligation ni sanction,

Hayek, le maitre spirituel de Friedman et de l'ecole de chicago à qui devons le bordel économique actuel parle également de l'anomie dans les mêmes termes

Nécronomie International est un blog anomique en ce sens...

Écrit par : necronomie | 18/07/2009

>L'anomie a également des conséquences positives.
Certes ... 8-P

Pour l'instant, le lieu ou l'anomie est la plus développée est le centre de l'empire. J'observe(rai) donc avec attention la forme que prend(ra) cette créativité et cette création de valeur aux USA. Je m'étonne que Jorion ait quitté ce pays si prometteur, si créatif pour se réfugier en France.
Bref, pour l'instant, je suis comme sœur Anne, je ne vois rien venir.

Comme disait mon maître ...
- La retraite faut la prendre jeune !
- Faut surtout la prendre vivant. C'est pas dans les moyens de tous le monde.

Dans la vie, il n'a pas de bons, il n'y a que des vieux (biais du survivant http://en.wikipedia.org/wiki/Survivorship_bias). Et ce sont ces vieux/survivants qui écrivent l'histoire et nous donnent les mythes fondateurs des nouvelles générations.

Je te soupçonne d'être un adorateur de Kâlî, la noire. :o)
http://blog.couleurs-eternite.com/index.php/2007/04/21/164-kali-la-deesse-noire

Amitiés et taquineries

Écrit par : Huzun | 18/07/2009

A Huzun,
Concernant Jorion, même analyse...car ceux qui y ont cru, y croient encore....

Écrit par : necronomie | 18/07/2009

Une bonne illustration graphique des changements de règles en cours ... ici :
http://blog.crisedusiecle.fr/index.php?entry=entry090718-220818

Ça a de la gueule quand même :o)

Écrit par : Huzun | 19/07/2009

--------Γ--–———— ⏄
-------------v-------▎▊ ◹
_____☺______ |-------
--------------------|_☴☴☴
____╪╡__|__|╧
☴﹌__ ____|___|▧ᙱ
_______|____|▛
__|▞__/__䷇_|_____|◹

( ça aide )

Écrit par : Slaouf Hakri, un prohète | 11/09/2009

Les commentaires sont fermés.