09/04/2009

Mollahrisation du capitalisme



Les services à la personne sont définitivement le gigantesque bassin d'emploi attendu.
Il ne se passe pas une journée sans constater l'émergence d'un nouveau métier pour assister les gogos.
la Palme se trouvait dans le Parisien d avant hier.
Jugez en plutôt :

Coach du Périnée

Ainsi la coach de Nicolas Sarkozy et de Carla nous apprend
« sans lui rien ne tient » (le périnée)
et nous propose dans la foulée, deux techniques :
Le stop pipi qui consiste à arrêter son jet régulièrement...
La marche les fesses serrées (je serre les fesses... y a rien qui presse...)

Pour les patrons, mieux vivre sa séquestration passe par un bon coaching du périnée...
Un métier d'avenir, on vous dit...

En route pour la TGD


Commentaires

Un poing ( de côté ) c'est tout

Comment faire du yoging incognito dans les rues strass de bourgeoises en pleine dégonflette de rues vides et pleines de barrières pour empêcher le marathon sans passer pour un simplet ? Impossible.
Nicolas, tu dois trouver une ville en pente..
Tu peux jurer, mais pas promettre, tu peux mettre, mais en privé.

Comment ? Tu veux du luxe et le montrer sans le montrer ?
Aucun problème, cours à l'aube et n'écris pas tes mémoires.
T'en a pas...

Écrit par : Vincent 1er jedi | 09/04/2009

Coach de Wagner à midi


la certitude n'est pas la sécurité

il n'y a pas de risque inexistant

il n'existe que des certitudes

trop de sécurité oublie la vérité

trop de vérité tue le risque

l'échelle humaine est basse

l'adaptation nécessaire

le plafond est haut

et la corde solide

le ciel n'est pas certain

mais beau

/ papa Strüdel le soir )

C'est toujours mieux que celui qui a réussi à prouver qu'on marche
+ vite et + stressé le long d'une grande artère et qu'on ralentit et qu'on est beaucoup plus calme et disposé dés qu'on va vers les petites rues et les parcs.
Le mec il est payé pour ça !!!
Sans rire. Non mais c'est une vraie.

Au risque de froisser certains ( je fais exprès ) avec tous ces prix Nobel d'économie, on n'est pas dans la mouise.

Sortons un prix Babel et ponçons les cercueils

Écrit par : 1er lapin | 09/04/2009

Papa avait raison.
L'énurésie (pipi au lit) ayant frappé de génération en génération la famille, mon père nous avait, mon frère et moi, entraîné aux techniques du "stop pipi".
Mais, je vous jure c'est pas lui le coach du Sarcome! D’ailleurs il le considère déjà comme un dangereux gauchiste.
A vrai dire, j'ai toujours soupçonné mon père de vouloir nous éviter l'Ejaculatio Praecox.
Alors Sarcome, c'est ça le problème…
Mais serrer les fesses c’est toujours mieux que la méthode coué préalablement adoptée au début de ton mandat « enrichissez-vous ! ». Ca nous permettra peut-être d’éviter l’accessoire préféré de JP, je cite le double dong.

Quant à mettre en privé (Vincent 1er) on en est bien loin, il s’est déjà occupé de la majorité des suffrages exprimés.

Écrit par : JJR | 09/04/2009

le lien de la video de l'agression dans le metro avant qu'elle disparaisse , a mediter

http://www.liveleak.com/view?i=843_1238976341

Écrit par : gabelle | 09/04/2009

j'avais pas vu la vidéo et franchement ça laisse perplexe.

Il faut moraliser le capitalisme avant que le capitalisme nous moralise !
ah merde c'est déjà fait...

Bon tant pis je passes mon tour.

Écrit par : Jacques | 09/04/2009

@ jacques , la violence est de partout , tout est lié les gros n'ont aucun respect, et les jeunes desoeuvrés sont prets a en decoudre a la moindre occasion.

cela presage un embrasement general imminant.

Écrit par : gabelle | 09/04/2009

Attends attends Gabelle, tu dis que cette vidéo est le fait de jeunes desoeuvrés ??!!!

Ben on a pas vu la meme....Ce que l'on voit et entends surtout, c'est une bande de racailles avec un fort accent, qui s'en prends a un mec juste comme ça, pour le "plaisir" de tabasser qqun et accesoirement de lui voler son portefeuille.

Je passe les commentaires qu'ils font en plein "travail" qui prouvent bien que c'est loin mais alors loin d'etre une agression a but matériel.

Écrit par : Alexandre | 09/04/2009

Jeyser vert

----- ...construire une approche globale, verte et durable.
"
Enfin, et encore une fois, pour faire bonne figure, toutes ces mesures s'accordent bien entendu parfaitement dans une stratégie de développement durable. D'ailleurs je ne sais pas si vous avez remarqué comme moi mais désormais toutes les publicités, toutes les voitures, toutes les couches culottes, toutes les choses les plus immondes qui nous sont proposées à la vente, tout absolument tout …. respectent la planète. J'ai rarement vu un thème aussi sérieux aussi vite exploité et dévoyé par les publicistes et par les vendeurs en tout genre. 
Il fallait donc que le G20 apporte aussi sa touche “développement durable”.

Roque " le sage et jovial " dans pro-at

Écrit par : 1er lapin | 09/04/2009

Ba c'est bien ça fait plaisir tout cet optimisme.

Faites confiance au nouvel ordre mondial c'est un moyen de pas faire de guerre parce que on est trop alors il faut juste une société qui gère le trop.

le new world order, extension directe d'un mode de gouvernance supra démocratique qui permet la cohésion de l'incohésion a travers diverses méthodes plus ou moins non démocratiques.

On va bien voir ce que ça donne de tte façon y a pas le choix a part si vous etes comme Besançenot.


voila c'est bon j'ai fini
!!

Écrit par : Jacques | 09/04/2009

@Alexandre,

Les "racailles" comme tu les nommes,ils se débrouillent comme ils peuvent,ils ne sont pas nés avec le pack (éducation,argent ,culture, parents à l'écoute)
Il faut bien comprendre qu'on ne vit pas dans le même monde,toi tu vas te poser des questions à dix ans sur ton plan de carrière et sur le remboursement des traites de ta maison,eux ils sont au jour le jour,pas de plan de carrière (puisque pas de travail) et pas de maison (puisque pas de travail)!!!

On s'offusque,on dit que c'est terrible, que ce sont des sauvageons,mais qui a bougé?
Qui est allé aidé ce pauvre mec ?
Personne!!!
ET pourquoi?
Parce que tout le monde s'en tape,et chacun sa merde!!!
Voilà ce que j'ai vu moi ,un pauvre type à coté de ces pompes avec en gros marqué sur sa tête "venez me piquer mon portefeuille",et en façe, trois merdeux qui braillaient plus qu'ils ne tapaient.

Le problème,il est double,vois-tu :

-1)Les gens seraient prés à laisser crever leur voisin si ça pouvait leur éviter d'avoir des problèmes.(les badauds)

2)Les gens comptent toujours sur une aide extérieure pour régler leur problème.(la victime)

Je pourrais developper,mais c'était juste pour dire qu'il faut éviter de stigmatiser;c'est sur que les mecs de la vidéo ne vont pas venir te répondre sur un forum,alors je trouve que les accuser de tout les maux de la terre c'est un peu facile..même si je trouve que se mettre à quatre sur un mec c'est manquer de courage et de c...

Écrit par : jean louis david | 10/04/2009

J'ai vécu en cité, donc je suis "un peu" bien placé pour savoir de quoi je parle, mes parents m'ont nourris au resto du coeur et au aides communales pendant un temps....

Et pourtant mes parents s'en sont sortis, pourquoi ? parce qu'il se sont bougés les fesses.
Alors trop facile de dire ce sont des pauvres gens et tout et tout....
J'ai vu le balet incessant des deals de dope, et autres joyeusetés.....
Le travail ? haha !!! Va proposer un smic un a mec qui en gagne le triple et qui roule en bmw flambant neuve.

Oh bien sur, on me dira ils sont pas tous comme ça, et fort heureusement c'est le cas.
Mais faut arreter de se voiler la face, ils sont plus nombreux a vivre comme des "marginaux" que comme un citoyen lambda.

Écrit par : Alexandre | 10/04/2009

Eh oui.....les poings dans la gueule ça fait mal et j'en connais un rayon. On pourra bien dire ce que l'on veut, les parents des p'tits cons dans l'histoire ont raté la marche en terme d'éducation et ça donne quelque chose comme ça. La situation n'explique pas tout et des "voyous" trente glorieuses ou crise économique, il en y en aura toujours (c'est un peu ma spécialité, ces petits emmanchés). Ce qui me désole dans cette histoire c'est que ce soit un minot qui soit tombé sur ces branleurs et pas moi (étrangement et c'est les statistiques qui le montrent un daron d'1 mètre 92 gaullé comme une armoire normande, bien décidé et qui sait "bien" se cogner (et qui aime ça)peut prendre son bus pèpère). Bizarrement on me fout la paix et pourtant des bandes de sauvages j'en croise....peut être que je n'ai pas la gueule des mecs qui se font manger facile. La chaine alimentaire est capricieuse parfois, comme quoi même Darwin a pu se planter dans le fond. Somme toute un fait divers banal, où il y aura heureusement plus eut de bleus et de peur que de mal réel ( le minot apprend la vie de façon moche mais il en sort juste légèrement commotionné et choqué). Svp retournons à nos chroniques nécronomiques et tournons la page de cette histoire qui ne peut qu'amener des propos réacs (ce que je peux comprendre, mais bon) car les agresseurs ne sont que des pauvres trous du cul....inutile de nous attarder là dessus (ils sont d'ailleurs en taulle depuis).

Telecaster-man.

Écrit par : gabryhell94 | 10/04/2009

A Florence,

Voyez-vous je préfère au cri de Munch ( qui avait le bonheur d'être peint, donc sans son ) la prochaine expo Van Gogh..
Allez !

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 10/04/2009

A propos de ce fait divers, allez voir cette analyse :
http://www.causeur.fr/cachez-nous-donc-ce-bus-que-nous-ne-saurions-voir,2247

J'aime bien le ton de ce site un peu anarcho-réac, on y voit de vrais analyses sur les non évènements dont on est abreuvés.

Écrit par : Louis-Abel | 10/04/2009

A Vincent

* İnci Aral (1944-): Mor, Safran Sarı, Yeni Yalan Zamanlar
* Selim İleri (1949-): Cehennem Kraliçesi, Yaşarken ve Ölürken
* Ahmet Altan (1950-) : Yalnızlığın Özel Tarihi
* Murathan Mungan (1955-) : Üç Aynalı Kırk Oda(1996?)
* Latife Tekin (1957-): Sevgili Arsız Ölüm
* Hasan Ali Toptaş (1958-): Bin Hüzünlü Haz, Gölgesizler, Uykuların Doğusu
* İhsan Oktay Anar (1960-) : Puslu Kıtalar Atlası
* Perihan Mağden (1960-) : Refakatçi
* Metin Kaçan(1961) : Ağır Roman
* Tahsin Yücel (1963-): Yalan, Ben ve Öteki
* Küçük İskender (1964-)
* Aslı Erdoğan (1967-) : Kabuk Adam, Mucezevi Manderin, Kırmızı Pelerinli Kent, Hayatın Sessizliğinde
* Elif Safak (1971) : Baba ve Piç
* Sema Kaygusuz (1972-) : Yere Düşen Dualar
* Hakan Günday (1976-) : Kinyas ve Kayra, Malafa, Piç
* Hakan Erdem : Kitab-ı Duvduvani,
* Vüsat O. Benner : Bay Muannit Sahtegi nin Notları
* Feyyaz Kayacan

Écrit par : necronomie | 11/04/2009

A Gaby,

Tu as tout dit...

Écrit par : necronomie | 11/04/2009

Les commentaires sont fermés.