23/11/2008

Historique Nécronomique

«Tels furent les événements de cet hiver et ainsi s'acheva la deuxième année de la guerre dont Thucydide a écrit l'histoire.»
Thucydide
Guerre du Péloponèse.

Quand le Président Bush, pour aider les Américains à sortir du cauchemar du 11 septembre a voulu trouver une métaphore pour évoquer le temps normal, il a immédiatement retenu le shopping, implorant les américains de montrer à Al Qaïda la force de leur patriotisme en allant au centre commercial reprendre leur travail : Consommer.

En plaçant délibérément le consommateur au dessus du travailleur, Georges Bush livra ce jour là le mode d'emploi des Démocraties de Marché.
En s'adressant à son peuple, non plus comme des gens qui produisent : Des travailleurs mais comme des consommateurs, Bush ne faisait que rappeler les fondamentaux économiques des démocraties de marche ou le PIB dépend de 70 à 100 % de la consommation et non pas de la production.

7 plus tard de consommation intensive générée par le crédit facile liée à une politique de taux bas mis en place par Greenspan le paniqueur et la complicité de la Money Power, le monde découvrait avec stupéfaction la taille de l'ardoise sans fin puisque les dettes des pauvres américains avaient été titrisés dans le monde entier et que la survie financière entière du monde était entre les mains d'un nouveau président.

On est peu de choses quand on est pas américain.
le capitalisme mondialisé avait eu besoin pour se développer de façon aussi diffuse d'aller très vite en privilégiant la satisfaction immédiate des besoins (le cash d'abord) au détriment des besoins à long terme.
Les politiques avait donc pris l'habitude de s'adresser au peuple en tant que consommateur, préférant utiliser le terme pouvoir d'achat au mot revenu...(excepté Arlette qui continuait obstinément à s'adresser aux travailleurs, ignorant la mutation...)
Conséquence du système et du discours chez les gens :
le travail n'était plus qu'un moyen d'accéder au ciel de la consommation.
En France, Nicolas Sarkozy souhaitait un temps, réhabiliter le travail afin que les gens gagnent plus et donc consomment plus.
Un travail, auquel personne,autre que la classe politique dans son ensemble, ne reconnaissait d'autre vertu que de permettre de consommer.
Notre valeureux Président ignorait alors que son problème serait de faire consommer les français et même sans travailler...
Les inévitables plans de relances et de soutien à la consommation, le retour des primes pour changer de voitures et soutenir l'industrie automobile qui ne constitue pourtant pas un levier de croissance pour la bulle verte, ne tarderaient pas à remettre les choses dans l'ordre et à faire qu'on continue de s'adresser à nous comme à des consommateurs.
Ce ne sont pas les entreprises qui produisent trop, ce sont les consommateurs qui n'achètent pas assez.
Ainsi fonctionnent les Démocraties de Marché.

Commentaires

c'est marrant comme tout devient plus clair sur le fonctionnement de ces démocraties, meme si j'allais aussi dans ton sens.
merci jpc

que ou qui représente Money Power, un dogme ou/et un club de gens ?

Écrit par : phz | 24/11/2008

Des grèves générales

Des fonctionnaires suisses-bétails aux français itou
Au supermarché de l'éducation, à la caissière-cheese-virable au chant du cygne de de la démocrassie
( le dégoût dans le maseugénisme, ou Halloween et la Toussaint remplacés par les affiches tête-de-mort )
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=47593

24.11.08 5.55 semaine de grèves et chiffres teutoniques

bonne semaine en WPT-Warriors Protection Team

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 24/11/2008

fin de la nécronomie et reprise des marchés financiers en 2009, bon réveillon à tous

Écrit par : tighoul | 24/11/2008

A Tighoul, homme sans trace...

http://fr.youtube.com/watch?v=qCRTCqgAkfg&feature=related

Écrit par : necronomie | 24/11/2008

en parlant du loup:
La France connaîtra la récession en 2009

L'Organisation pour la coopération et le développement économiques voit le PIB français reculer de 0,4% l'année prochaine, avant de se redresser en 2010 (+1,5%). Le déficit public passerait à 3,7% du PIB en 2009, puis à 3,9% en 2010, et le taux de chômage monterait à 8,2%.

vu dans les echos ce matin.

Écrit par : sébastien | 25/11/2008

Moi j'aime bien consommer quand j'ai de l'argent mais j'aime moins consommer quand j'en ai pas.

Écrit par : Jacques | 25/11/2008

Les commentaires sont fermés.