09/11/2008

OBAHAMAS : l'indicateur du monde meilleur

Dans le portail social que dresse l'INSEE de la France, publié jeudi dernier, nous apprenons qu' à partir du vingtième anniversaire de l'individu, le sentiment de bien-être commence par baisser lentement puis plus rapidement jusqu'à la quarantaine. Ensuite il opère un net retournement vers la cinquantaine et connaît son apogée entre 65 et 70 ans. Au-delà il décline très rapidement.

Compte tenu du fait que dans la même semaine, nous venons d'apprendre qu'il nous faudra travailler jusqu'à 70 ans, ce ne sont rien moins que les 5 meilleures années de bonheur qui viennent de disparaître pour la plupart des gens.
Il est curieux que personne ne le note, mais à droite, comme à gauche ou au centre commercial, les partis considèrent que le bonheur sans travail est une impossibilité et ne cessent de vouloir réhabiliter ce dernier en lui prêtant des vertus qui n'existent pas.
Comme si ils craignaient que l'homme de la rue ahuri prenne conscience que le travail ne serve qu'à gagner de l'argent et à consommer jusqu'à se consummer dans le blitzkrieg du crédit-vie.
L'équation est pourtant simple dans les démocraties de Marché

VALEUR DU TRAVAIL=CONSOMMATION=BIEN ETRE

L'autre alternative comme modèle aux démocraties de Marché étant les républiques islamistes où là, effectivement , on peut raccorder travail et religion et raconter que le travail épanouit l'homme, le sublime, le fait accéder à un monde meilleur etc...
Tout cela en dit évidemment très long sur le potentiel dépressif des sociétés de consommation.
Nicolas Sarkozy qui a confié à Joseph Stiglitz, prix nobel d'économie la mission de créer un indicateur de bonheur économique autre que le PIB à sa réponse.
Pour constituer son indicateur, il devrait selon moi retirer des interviews, les alcooliques, les drogués, et les 1 français sur 6 de la population active qui sont sous anti-dépresseurs ou camisole chimique sans parler de tous ceux qui ont déjà perdu la tête ou sont en voie...les prisonniers, les exclus...
A part lui et Carla, et leurs poteaux bien nés, y aura pas grand monde dans l'indicateur bonheurométrik de l'année 2009, la future soi-disant année du Monde Neuf.
Le bonheur, même à la télé va devenir dur à supporter pour ceux qui ne font que le croiser car qu'on le veille ou non, le bien être dans nos sociétés est identifié à la consommation.
D'ou l'urgence de créer un autre indicateur qui soit plus favorable et surtout d'entamer la vente de la bulle verte du monde neuf.
Tiens j'ai trouvé un nom pour cet indicateur : obahamas...l'indicateur du monde meilleur.

Bienvenue dans la TGD

Commentaires

lol oui c'est ça. travailler plus alors qu'il y a 20% de chômeurs et qu'à 50 ans c'est la porte...très intelligent. et surtout cela permet de payer le minimum retraite a tout le monde, puisque personne n'arrivera a travailler jusqu'à 70 ans. Elle est belle la combine.

:)

Écrit par : Daniel Coulaud | 09/11/2008

Tu as raison sur toute la ligne,et peut être que dans 200 ans on comprendra que le travail est à l'origine de tout les problèmes,et on se dira que l'humanité était stupide ,comme avec l'inquisition en son temps par exemple,ou la ségrégation aux usa il n'y a pas si longtemps...

Le mot travail (de l’ancien français travail signifiant « tourment, souffrance » (XII siècle), du bas latin (VI siècle) tripálĭus...

Allez le travail c'est la santé les enfants!!!

Écrit par : jean louis david | 10/11/2008

Je reviens juste sur un point intéressant ,travail et religion dans les républiques islamiques.

Faisons un parallèle entre religion et travail:

La religion:
-Se priver et se sacrifier toute sa vie pour aller au paradis et connaître la vie éternelle.

Le travail:
-Travailler 40 ans (ou plus c'est au choix)pour pouvoir profiter de sa retraite.

Ces deux exemples montrent que finalement même en france et dans les démocraties laïques et ou non islamiques,nous sommes quand même bien influencés par la pensée judéo-chrétienne,même si on noie le poisson en nous faisant consommer.

La preuve en proverbes:

"Bien mal acquis ne profite jamais"
"On récolte ce qu'on sème"
"Le jour est le père du labeur et la nuit est la mère des pensées."
"L'écurie use plus le cheval que la course."
"À l'œuvre, on connaît l'ouvrier."
"Ne remettez jamais à demain ce que vous pouvez faire le jour même."
"Il n'est point de sot métier."
"Qui est oisif en sa jeunesse, peinera dans sa vieillesse."
"Ne charge pas autrui de ce que tu peux faire."

J'en retiendrais deux celui -ci:
"Si de beaucoup travailler on devenait riche, les ânes auraient le bât doré."en gros ce n'est pas parce que vous travaillez beaucoup que vous vous enrichirez.

Et celui-la mon préféré ,tristement célèbre:
"Travaillez plus pour gagnez plus"
Pas besoin d'explication la,en revanche c'est l'antithèse du précédent.

Moralité travailler fera de vous quelqu'un d'epanoui,d'utile et de respectable.
A contrario les chômeurs sont des merdes,parce que minoritaires ,mais la tendance pourrait s'inverser, on en reparlera dans quelques temps...

Écrit par : jean louis david | 10/11/2008

@ jean louis david:

Pas seulement les chômeurs, les squatters, les handicapés psychiques.
Exit leur dignité.
Quand la classe moyenne redeviendra populaire, c-à-d un poids pour le capitalisme à visage humain ( si, si, un truc fait par l'homme avec un visage d'homme, ces choses qu'on voit au carnaval pour ne pas taper directement sur son chef, sans autocritique du pré-carré de chacun, cependant avec un bon bouc émissaire, le chef, si possible celui des autres sinon tant pis ), alors une contre-tendance pourrait sortir du bois de la Guigne.
En clair on est tous mouillés jusqu'au cou, c'est la faute à Rousseau, c'est la faute à Voltaire.

" Il n'est point de sot métier, il n'est que de sottes gens "
" Tout travail mérite salaire "
" Tout proverbe a son contraire ", qui est lui-même un proverbe.
" Qui peut le plus, peut le moins "
" Tout proverbe n'a pas son contraire " ou
" Ancun proverbe n'a pas de contraire " ou
" Aucun proverbe n'a de contraire "

" Il n'y a pas de médecin pour la peur "
" Il ne faut pas confondre la corde et le serpent "

Parfaitement clair et on en reparle, sinon ça va.

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 14/11/2008

Du LSD au ptit dèj'

" Le monde est un asile de fous " disent les sages
" le fou trace la voie, le sage suit "
" le Shabbat commence après l'oeuvre de généalogie des familles recomposées "

Mac Caïman

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 14/11/2008

A Reims, à Rennes ou encore à Jarnac: croyez avec moi aux forces inépuisables de l'esprit humain!

Écrit par : weber | 17/11/2008

Je vous vante pour votre exercice. c'est un vrai œuvre d'écriture. Continuez

Écrit par : serrurier paris 3 | 21/07/2014

Les commentaires sont fermés.