05/05/2008

Anarchy in the UK

Special dedicace to http://www.misterpatate.fr/blog/
calyptratus et toute la grande déconnection lyonnaise et aux ptits frères du logiciel libre du monde entier.


L’économie anglaise tant louée par tous les politiques ces dernières années (de gauche comme de droite) implose à une vitesse prodigieuse et ne tardera pas à ce rythme à postuler au titre de première économie européenne en récession.
Le Krach immobilier vient à peine de commencer que le virus s’est déjà transmis à la consommation via les cartes de crédits.
Après l'Espagne ou la consommation est un chute libre (fin de l'effet de richesse
lié au prix de l'immobilier).
Comme je l'avais pronostiqué, il y a 1 an, l'Angleterre est donc le deuxième pays ou le virus s'est transmis en 3 mois à la consommation. Aux USA, cela avait pris 1 an.
On mesure donc à quels points les économies européennes dont la croissance étaient basées sur la construction et les services financiers étaient friables.
Pour ceux qui parlent anglais, je ne saurai que trop vous recommander d’aller voir

Un portail familial anglais sur SKY, qui donne des conseils.
Le titre est éloquent : Comment survivre à la crise du crédit…
(tapez "how survive to the crisis" sur yahoo et c’est le numero 4)l
Les derniers conseils aux familles avant de commencer à paniquer…

Nécronomiquement votre

PS depeche AFP d'hier LONDRES (AFP) - La Grande-Bretagne s'inquiète d'une nouvelle épidémie: les fermetures de pubs, ces lieux au coeur de la vie des villes et des villages et considérés comme l'un des meilleurs symboles de l'identité nationale, se multiplient à un rythme alarmant à travers le pays.
Les chiffres sont éloquents: 1.400 établissements ont fermé définitivement leurs portes l'an dernier, faisant tomber leur nombre à 57.000, contre 69.000 en 1980.

ça en dit long sur l'état de l'économie...croyez en ma longue expérience, les bistrots sont le meilleur barometre de l'économie pays par pays.

Commentaires

Après l'Espagne et la perfide Albion, serait-ce au tour de la France? Depuis des lustres cette dernière est vouée aux gémonies par beaucoup d'analystes compétants, on dirait que ni les 35 heures, ni les RTT, ni bien d'autres entraves n'ont d'impact sur la France. Dès qu'un long week-end arrive, c'est la cohue sur les routes, une sorte de débacle sans Stukas et leurs sinistres sirènes sont remplacées par celles non moins sinistres des services de secours, au moins dans la région où je réside. Quoique, quoique ce dernier week-end à rallonge elle se sont faites moins présentes. Nous nous attendons tous à des calamités qui feront ressembler les sept plaies d'Égypte à des plaisanteries de potaches en goguette et rien, quelques petits soubresauts par-ci par-là, c'est le silence pesant qui est inquiétant, tous les militaires qui ont patrouillé en territoire ennemi vous le confirmeront. On dirait que la France, mauvais élève à tous les niveaux, dernière de la classe, loin derrière la studieuse Allemagne ( ce qui nous arrange bien!) jouie d'une impunité totale. « Pouvou qué ça doure» répétait inlassablement Laetitia la mère d'un célèbre empereur, je me garderai bien d'entonner le même refrain!...

Écrit par : Gaetan | 05/05/2008

A Gaetan,

Oui c vrai, certains français se demandent même s il faut aller dans la mondialisation alors qu'il sont en plein dedans...
Personne n'a encore osé dire la vérité...
Il va pourtant bientôt falloir le faire
"mieux vaut penser le changement que changer le pansement comme disait francis Blanche"
C'est hélas inéluctable sinon cela va être la panique.

Écrit par : necronomie | 05/05/2008

En somme ce ne sont pas des « Stocks options » qu'il faut, mais des stocks divers en prévision de la disette, car je suppose que les rayons des Supers Trucs seront de plus en plus vides, ou de moins en moins remplis, suivant que l'on soit pessimistes ou optimistes. Ne serait-ce pas d'ailleurs les prémices de la panique car à mon humble avis personne n'osera dire la vérité, comme personne n'avait annoncé l'état de décrépitude de l'armée française en 39; le démentellement des forces armées actuelles, à marche forcée, est déjà un premier signe, non ?

Écrit par : Gaetan | 05/05/2008

A Gaetan,

Absolument, nous sommes dans le non dit qui ne va pas tarder à être révélé...
autrement dit la Tres Grande Dépression...

Écrit par : necronomie | 05/05/2008

jpc, c'est parti!!!

[ A 1,50 € environ le litre, les Français peinent à remplir leur réservoir. Certains modifient leur mode de vie. D'autant que les experts ne voient pas l'accalmie se dessiner. Et une forme de délinquance se développe autour de ce new produit de luxe ]

[ Mais tout de même : jusqu'à 1,54 € le litre de super 95 hier à Paris et jusqu'à 1,59 € le litre de diesel ! Où s'arrêtera le prix de l'essence ? ]

[Les routiers se font braquer

Avec un baril à 116,59 $ (75 €) vendredi à New York, les tarifs se répercutent à la pompe... et peu d'experts estiment qu'il existe une chance qu'ils baissent sensiblement à court terme, tant tout se conjugue sur le marché pour faire monter les cours (voir ci-dessous). Confrontés à des prix alimentaires en forte progression, les consommateurs sont dans la nasse. Beaucoup s'organisent pour réduire leur consommation. Parallèlement, le prix des carburants attise des convoitises... jusqu'au « pétro-braquage » : les routiers se font pomper leur réservoir. ]
Source: Le Parisien Libéré

Écrit par : Gaetan | 05/05/2008

le baril tombera comme le reste. 40$ de spéculation minimum. 120$-40$=80$ son prix. Si les US ralentissent les émergents ralentiront et la prod industrielle chutera de 15-20% et il n'y aucune raison pour que le baril reste très cher à court et moyen terme à moins que l'on baisse simultanément la production.

Écrit par : Daniel Coulaud | 05/05/2008

Bon, alors je vais attendre avant de faire rentrer du fioul...nous passerons peut-être l'hiver au chaud sans se ruiner!

Écrit par : Gaetan | 05/05/2008

Merci pour la dédicace ;-)

Et vive le baril à 1000$ !!!

Écrit par : nico | 06/05/2008

Les commentaires sont fermés.