23/05/2016

Parlementeurs et pacte faustien

cali.jpg

 

Tu as l’air de mauvaise humeur. Serais-je parce j’ai fait mourir ton fils ?

Demande Caligula à Lepidus qui n’a d’autre choix que répondre :

« Mais non Caius, bien au contraire »

Cette tirade de Caligula ressemble fort à celle de François Hollande s’adressant aux parlementeurs de gauche pour proclamer :

« Il n’y a pas d’autres alternatives » (a part moi)

Rappel : Plus de 70 % des français sont hostiles à la loi travail

             Plus de 70 % des français sont hostiles à une candidature Hollande/Sarkozy

La démocratie de Marché se résume donc tout simplement pour les gens à élire un Président par dépit, sachant que le maitre de ce monde branlant a été élevé jusqu’au pouvoir absolu par des groupes de pressions et est assujetti à des facteurs économiques qui ne laissent guère de libertés de décision. Stupide pilote d’un engin qui lui échappe et devant faire appel à des experts pour savoir quelles manettes manœuvrer.

Je l’avoue j’ai été frappé hier de d’entendre Benoit Hamon parler de croissance molle, ce que j’explique sur ce blog plusieurs années (tapez nécronomie croissance molle)

 Quant aux nouvelles technologies, il semble être le premier homme politique à comprendre que les destructions d’emplois seront bien supérieur aux créations. Bel effort...

L’exemple Wall Mart aux USA me semble édifiant du pacte faustien consommateur/Travailleur.

Leurs serveurs sont désormais si puissants qu’ils sont capables d’aller recueillir les infos sur tous les concurrents mondiaux et combattre leur prix. Ainsi, on a pu s’apercevoir dans leur communication aux USA qu’ils baissaient systématiquement les prix par rapport à leurs concurrents. Cette nouvelle a bien été accueilli par le consommateur mais quelque temps après, on s’est également aperçu que Wall Mart licenciait massivement. Autrement dit nous étions en quelque sorte en présence d’un marché scorpionesque puisque par leurs achats, certains clients organisaient de fait leur propre licenciement de la société pour laquelle ils travaillaient directement ou indirectement (beaucoup de sociétés travaillent avec Wall Mart…)

Contrairement à ce que l’on essaye de nous vendre dans tous les medias avec le changement de calcul du PIB etc…Economiser de l’argent n’est pas la même chose que gagner de l’argent…

30/03/2016

Ces hommes sont des erreurs...

 

Celui qui nage dans le sens du courant se laisse porter par les flux mais ce lui nage à contre-courant se rapproche de la source.

Raison pour laquelle, je me suis employé avec un certain zèle ces dix dernières années à suivre le chemin inverse de la transition capitaliste qui menait du moderne au post moderne en exaltant le travail comme la matrice de nos sociétés. La compétitivité étant devenue la règle et nos vies le fruit de scénarios de banquiers centraux. Ces derniers utilisant des méthodes non conventionnelles comme le quantitative easing s’employaient alors à essayer de faire tourner une roue carré : Désinflater les coûts autrement dit les salaires tout en inflatant les désirs et les besoins des gens pour relancer l’économie.

Nous étions en train de mourir dans un océan de liquidités mais c’était une mort lente car l’inondation de liquidités avait permis d’éviter pour l’instant la TGD (Très Grande Dépression)

C’est pourquoi ayant vu venir la crise dés 2005 et donc dans l’impossibilité de me consacrer à autre chose qu’à écrire, je suis devenu un piètre agent économique. J’ai désinflaté mes désirs et mes besoins. Je ne fume plus, ne bois plus, ne me drogue plus…Je mange peu…Mes distributeurs préféres sont Emmaüs et le carnaval des affaires et pour la bouffe le marché de Barbès. De mon passé d’entrepreneur, il ne reste plus rien. Il faut dire qu’au fils des ans, je n’avais cessé de considérer le travail que comme une aliénation et non une libération. Ceux qui ont pratiqué  le Bizness le savent…Le Bizness est une tuerie…

C’est pourquoi je considère que les Hollandistes et autres Vallsiens commettent une erreur historique avec la loi Travail. Une erreur de celle dont on répond devant l’histoire. Les socialistes pouvaient incarner la nouvelle transition, ils ont choisi de s’agenouiller à un moment où l’on aurait même préféré qu’ils tombent à genoux après avoir lutté. A quoi sert un homme juste si son sang se glace dans ses veines au moindre froid ?

Cette transition inéluctable car de travail, il n’y en aura plus pour tous, c’était le revenu de base, Le revenu universel devenu même une idée de droite depuis que Frédéric Lefèvre l’ex flingueur de Sarkozy s’en est emparé.

L’idée même d’une élection qui verrait s’affronter Hollande et Sarkozy et l’un ou l’autre élu par défaut ou par dépit nous devrait suffire à nous démontrer que les démocraties de Marché n’en sont plus.

Il est temps de montrer que nous ne sommes pas des MAO (moutons assistés par ordinateur).