26/08/2020

Une épidémie au besoin

Une « pandémie » de résultats de tests faussement positifs écrasants puisqu'aucun test n'est sûr, l’obligation de se masquer sans augmentation du risque d’infection, les « épidémies » de Covid sans malades, les transferts d’argent gigantesques sans compensation. Corona a rendu possible ce qu’aucune contre-réforme ou contre-information n’a pu réaliser. Baisser les salaires, licencier, augmenter le temps de travail, faire sauter des congés payés par solidarité...sauver les entreprises zombies,imprimer de l argent à tout va sans qu'on en connaisse la destination...et évidemment maintenir les Marchés financiers à flot.

Les flambées de maladies ne peuvent plus être reconnues par les ambulances équipées de lumières clignotantes et de salles d'urgence surpeuplées. Des flambées de maladie surviennent lorsque les responsables de la santé affluent vers des tests de masse dans des clusters. Les points chauds épidémiques sont créés dans les délais. La quarantaine des personnes asymptomatiques a remplacé la maladie réelle. On trouve des clusters positifs parmi les travailleurs des abattoirs, mais les lits d'hôpitaux sont restés vides.

 

Vive l'épidémie au besoin!

 

Pour le halo scientifique, vous n'avez même pas à attendre que les études apparaissent dans les revues spécialisées également disponibles dans le commerce. En attendant, vous pouvez mettre les résultats de votre étude sur Internet avant chaque évaluation par des experts. S'ils échouent ensuite à l'évaluation trois mois plus tard, les résultats supposés ont déjà pris racine. Hydroxychloroquine, Remdesivir ou Dexaméthasone - aucun rapport de réussite n'est assez absurde pour ne pas laisser sonner la caisse enregistreuse de Big Pharma pendant quelques semaines et faire grimper le nombre de «décès de Covid.

Corona est devenue une pandémie virtuelle. Même les  «décès de Covid» ne sont plus affichés sur les écrans de télévision. La panique psychologique n'est entretenue que par le pouvoir.. Même là où des flambées ont été signalées, il n'y a pas de personnes malades malgré des résultats de test positifs. La pandémie est aussi artificielle que le Nouveau Monde.

 

Nécronomiquement Votre

 

23/08/2020

Le Grand Reset : un petit récap...

reset.jpg

L’objectif de la Money Power est clair : il vise à réinitialiser l'économie mondiale. Ils veulent «renouveler» le «vieux» capitalisme catastrophe mondialisé qui a conduit la planète au bord de l'effondrement. L'objectif fondamental est de maintenir le système capitaliste dans les nouvelles conditions qui seront créées par la 4e révolution industrielle après la grande réinitialisation. Les États doivent être complètement soumis au contrôle de l'industrie financière internationale.

 

La Money Power s'efforce de privatiser les États en les laissant sous le contrôle de l'industrie financière internationale à travers l'endettement total des États. Les entreprises en faillite, qui ont été au bord de la faillite par la crise de Corona, sont ensuite placées sous l'aile étatique par les gouvernements  du marché afin de garder à l'œil les coûts de restructuration que payeront les contribuables. L'endettement total des États est un moyen d'asservir l'humanité.
On peut aussi s’interroger de savoir si la réduction de la population mondiale fait partie intégrante de la grande réinitialisation économique mondiale. Des milliards de personnes sont «superflues» pour la 4e révolution industrielle et l’intelligence artificielle. Laurent Alexandre qui fait figure de Pape en ce domaine le hurle sur toutes les chaînes de TV et même au Sénat.

 Le «nettoyage» de la population mondiale se fait par la destruction rampante des petites et moyennes entreprises ainsi que des chaînes d'approvisionnement mondiales comptant des centaines de millions d'employés. La partie des petites et moyennes entreprises qui est «utilisable» pour les stratèges internationaux en investissement sera évincée du travail indépendant vers le secteur dépendant à bas salaires, d'autres seront soumises aux sociétés numériques et aux plateformes et à leurs stratégies d'exploitation, et de grandes parties sombreront dans les oubliettes de l'économie et certains plongeront faute d'argent dans  le Grand Splaash la piscine des ténèbres de l'économie et s'y noieront.
Selon l'Organisation internationale du travail, 1,6 milliard de personnes dans le secteur dit informel étaient déjà au chômage lors du premier verrouillage,
En parallèle à cette révolution industrielle qui vise comme les précédentes à accroitre la productivité, on va nous vendre la bulle verte, la promesse du monde meilleur qui reste le prochain moteur d’accumulation du capital. Le Greenwashing, l’endroit où l’on stationne pour gagner des ronds en expliquant aux populations qu’elles doivent s 'appauvrir pour que leurs enfants puissent avoir une vie verte.

Petit rappel nécronomique

Dans le monde moderne, l'individu ne dispose de choix que parce que ceux-ci sont déjà faits  — Les « moyens » (techniques) n'en sont pas : ce sont des décisions déjà prises sur la vie de chacun, la preuve en étant qu'il n'y a pas des moyens isolés, mais un système d'objets dont chaque objet est un élément, une pièce, qui appelle l'ensemble —  — L'image ne peut expliquer le monde, mais seulement assommer le spectateur par des lambeaux qui cachent la logique réelle  — Du fait que production et vente d'objets industriels doivent sans cesse progresser, toute critique est un sabotage du « progrès » et qualifiée de réactionnaire ou d'utopie.



29/12/2019

Greta Thunberg est elle un cyborg ?

Titre trouvé par Marie

 

Nos amis allemands commencent à comprendre ce que j'explique depuis plus de dix ans l'arnaque de la bulle verte, le recyclage du capitalisme

relire ma note de 2008

https://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archive/2008...

Bref voici ce qu'en disent nos zamis teutons

En l’absence de nouvelles percées économiques et technologiques et face au déclin croissant des secteurs financiers et industriels, un grand malaise économique et social s’est propagé dans tous les pays occidentaux. Ce mécontentement large et croissant des masses, de plus en plus exprimé en paroles et en actes, a commencé à ébranler les fondements des élites dirigeantes de l’argent et de leurs experts achetés et payés dans les instituts scientifiques et dans les médias.
Du point de vue des élites dirigeantes, il y avait donc un besoin urgent d’une „réforme“ qui conduirait les masses populaires à renoncer volontairement et à céder volontiers une partie de leur pouvoir d’achat déjà fortement réduit à l’Etat pour une bonne cause sans émeutes dans la rue. Dans cette situation plutôt désespérée, les „ingénieurs sociaux“ et les manipulateurs de masse au service des „élites“ ont réussi un véritable coup de génie avec l’invention et l’exploitation RP de Greta Thunberg.

https://kenfm.de/un-faux-sauvetage-climatique-pour-sauver...