23/04/2008

V,U,W,L le débat de la semaine

Une seule lettre,aujourd'hui, provoque le débat au sein de Nécronomie Internationale :

Sommes nous dans une récession en forme de V (on monte, on descend puis on remonte) ?
Une récession, en forme de U ( on descend, on reste en stagflation un certain temps, puis on remonte...) ?
Une récession, en forme de W (c'est la théorie que je défends, le fameux double dong ou double dip...) ?
Ou sommes nous dans un scénario à la japonaise avec un L (on descend et stagdéflation pendant quinze ans...) ?


Le debat est ouvert...

Nécronomiquement votre

d9456e87d7ffe2a49d93edec0ab5299f.gif

03/04/2008

pyramide inversé ou création d'un sous-plancher

Tout ce qui est en haut sera-t-il un jour en bas comme dans le Talmud ?

Pas sûr concernant les banques si l'on en croit Ben Bernanke dont les commentaires d'hier sont éloquents :


lors de son discours devant la commission économique du Congrès, d’avoir aidé Bear Stearns. Son explication est plus qu’un aveu. En cas de crise financière, dit Bernarnke, les règles de la libre concurrence ne s’appliquent plus pour les banques. Elles ont ainsi pu faire n’importe quoi, pendant des années. Prendre des risques démesurés pour que ses patrons se gavent de stock-options. Elles survivront, de toute façon.
Libération


Un bel exemple de lucidité du patron de la FED

Mais en sera-t-il de même pour les gens qui sont endettés et qui vont voir année après année leur bien immobilier perdre de la valeur...?

Que ceux sont en bas actuellement se rassurent, ils resteront en bas mais mécaniquement remonteront d'un cran dans la chaîne de la valeur car les endéttés seront aspirés sous eux dans un sous plancher.

En quelque sorte le Krach, dont on sait maintenant qu'il ne peux concerner les banquiers destinés à être sauvé dans l'arche de Zoé, est réservé à leur clients.

Après nous le Déluge...Ce que l'argent prélevait sur le vivant ne retourne plus à la survie mais reste à l'argent. La boucle est bouclée.
"Appauvrissez-vous pour que s'enrichissent ceux qui mettent leur salut dans l'argent" aurait pu dire Christine Lagarde.

Nécronomiquement votre

30/03/2008

Songe d'Atlantide

Aujourd'hui, je laisse la parole à JJR des Basibozuk (têtes brulées en turc)
qui je l'espère me rejoindra en tant qu' auteur sous peu dans Nécronomie Internationale.
Magnifique parabole,
je me permets de la publier :
Panique à bord du paquebot France

Songe d’Atlantide.
C'était un beau navire. Il faisait la fierté de ses éternels habitants qui jamais jusqu'alors n'avaient songé à le quitter.

Sa double coque (le meilleur système social du monde et un remarquable système éducatif) était à toute épreuve.

Le capitaine dont tout un chacun savait qu’il était l’homme providentiel et nous mènerai donc à bon port. Le capitaine, dis-je était à la barre. Quand à ses seconds longtemps issue de la ligue spatiale énarquo-polytechnicienne et plus récemment du barreau intergalactique, ils savaient anticiper les problèmes.

Aucun vortex, aucune faille spatio-temporelle ne pourrait troubler le voyage vers la galaxie de la croissance permanente.

Comment faire voler un vaisseau avec un moteur diesel ? Avec la plus grande hélice du monde avaient ils dit ! Ainsi fut fait.

Mais à peine – et quelle peine – fut elle placée sur son axe qu’elle entraîna le beau navire et son équipage par le fond.


Nécronomiquement votre