05/03/2020

Japanification

Comme je l’avais annoncé dans ma note du 26 février Cygne noir, La FED a baissé ses taux. C’est bien la preuve que la situation est très grave d’autant que Trump attend encore deux ou trois baisses des taux.
Désormais, il ne reste plus qu’une solution, tout du moins en Europe : l’Helicopter Money. Chaque citoyen de la zone euro va recevoir de l’argent gratos…On appelle cela un dividende monétaire. Je ne sais pas quand mais cela arrivera mais cela arrivera. Probablement en fin d’année.
On ne peut pas dire aux gens qu’il faut sauver les banques en permanence sans contrepartie et il faut les réconcilier avec l’Europe qui les a laissé tomber.
Cette crise advient dans un contexte d’inflation nulle où les marchés immobilier et actions ont été dopés par les taux zéro voire négatifs ; En clair, leurs prix ne correspondent plus à rien et ne sont que du pur gonflage de joues. Si les marchés actions crashent de 30 ou 40% alors l’immobilier suivra et les gens se réveilleront en s’apercevant qu’ils ont achetés avec des taux très faibles des biens très chers. Bonjour les nouveaux esclaves…
Dance ce contexte de crise et de chute de la demande les entreprises sont susceptibles de réagir à cette crise par une baisse de leurs marges afin de vendre leurs stocks, ou bien en s'accrochant à leurs parts de marché aux dépens de leurs concurrents. Ce comportement pourrait rapidement transformer une faible inflation en déflation.
Il est alors possible que les économies occidentales se retrouvent affectées par une déflation par la dette – même si la sévérité de cette déflation pourrait être atténuée par l'inévitable hausse des dépenses publiques que provoquerait la crise. Nous rejoindrons alors le Japon dans la liste des économies “éclopées” – embourbées dans une récession causée par la dette, avec des prix stagnant ou diminuant et, de toute évidence, un fardeau de dettes privées trop lourd pour être supporté}. »
Seul le temps nous dira de quelle manière l'explosion des bulles d’actifs immobilier et Action produira. Tout cela dans un contexte où l’endettement des ménages et des entreprises est dramatique et dépasse même l’endettement des États. Tout ceci ayant fabriqués par des taux très faibles voire négatifs.
Cette situation satisfait à tous les critères de la théorie de la déflation par la dette de Fisher, dont le résultat est une dépression économique.
D'un autre côté, Minsky affirmait qu'un “État fort” peut stabiliser une économie instable en fournissant des liquidités aux entreprises afin que celles-ci honorent leurs engagements malgré une chute des dépenses du secteur privé. Il est certain que les gouvernements occidentaux des années 2020 pèsent bien plus lourd que leurs homologues des années 1920, et que les stabilisateurs automatiques ainsi qu'une politique budgétaire permettront sans doute de rendre toute crise économique bien moins violente que ne l'a été la Grande Dépression. Mais la menace la plus probable c'est une récession durable comme en connaît le Japon depuis l'effondrement de sa bulle économique en 1990. Ce qui est ma théorie depuis le départ. REVOIR MA PREMIERE INTERVIEW à l’occasion de la sortie du livre en 2010

https://www.youtube.com/watch?v=MNd-TK_wM2Q

Vous voyez, je suis optimiste…
Nécronomiquement votre

21/02/2020

REPO ETERNEL

 

 

deutsche-bank-faillite-risques-menace-economie.jpg
Il se peut qu’une grande banque ou une institution financière soit en difficulté et ne puisse pas obtenir le financement dont elle a besoin parce que les autres prêteurs ne sont pas sûrs de récupérer leur argent. C’est l’explication la plus probable de la crise du REPO. Mais de quelle banque s’agirait-il ? Une fois de plus, Wall Street on Parade a une intuition et l’étaye de quelques faits intéressants :
La Deutsche Bank a été un casse-tête constant pour le système financier américain car elle est fortement imbriquée, par le biais des produits dérivés, avec les grandes banques de Wall Street, notamment JPMorgan Chase, Citigroup, Goldman Sachs, Morgan Stanley et Bank of America….
Le jour où une descente de police a eu lieu à la Deutsche Bank, le mardi 24 septembre, la Fed de New York a offert 30 milliards de dollars en prêts à terme d’urgence de 14 jours et a eu une demande de plus du double de ce montant. Cela a conduit la Fed à augmenter ses prêts à terme de 14 jours de 30 milliards de dollars à 60 milliards de dollars, dans la semaine. Les prêts REPO à un jour de la Fed qui ont été offerts la semaine dernière ont également été augmentés de 75 milliards de dollars par jour à 100 milliards de dollars par jour….
Wall Street On Parade estime que la crise des REPO à Wall Street pourrait, au moins en partie, être liée au fait que les grandes banques de Wall Street cherchent à se protéger des risques de leurs prêts à la Deutsche Bank. Vous pouvez lire la chronologie ci-dessous et vous faire votre propre opinion.
https://wallstreetonparade.com/2019/09/the-repo-loan-cris...
Cela expliquerait la hausse soudaine des taux ainsi que l’augmentation de la demande de prêts à 14 jours. Mais, tout de même, comment ces prêts aident-ils une banque qui pourrait être insolvable car, après tout, un prêt doit être remboursé, n’est-ce pas ?
Cela dépend si les prêts sont effectivement remboursés ou s’ils sont simplement reconduits indéfiniment. S’ils sont reconduits indéfiniment, alors ce n’est pas du tout un prêt, c’est un renflouement. Voici un autre extrait de Wall Street on Parade :
Ni le public ni le Congrès n’ont de preuve que ces prêts REPO soient remboursés. Une ou plusieurs des 24 institutions financières de Wall Street (primary dealers), qui sont autorisées par la Fed de New York à lui emprunter directement de l’argent à des taux d’intérêt super bon marché, pourraient simplement reconduire les mêmes prêts ou utiliser de l’argent à terme pour rembourser un prêt en contractant parallèlement un autre prêt.
Il y a une montagne de preuves qui suggèrent que c’est exactement ce qui se passe. (Les prêts REPO de la Fed sont-ils remboursés par les institutions financières de Wall Street ou sont-ils simplement reconduits sans cesse, Wall Street on Parade)
Ah ha, donc les opérations de liquidité de la Fed pourraient s’avérer être une discrète opération de sauvetage ?

30/08/2019

CE QUE DIS JPC FINIT TOUJOURS PAR ARRIVER

deflation,stagdeflation,stagnation seculaire,trappe a liquidité,japon,larry summers,crise,recession,depression mondialeNecronomy Power

 

Le 24 04 dans une note intitulée "Nous avons une solution à la crise" j'ai évoqué l'helicopter money en direction des particuliers. Ce qui m'a voulu d'être traité de farfelu mais qui ne l'est plus...

relire la note 

https://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/tag/helicopt...

 

et celle qui la précède du 24 02

Désormais ce qui semblait être juste une théorie nécronomique devient une réalité. En tous cas dans ce climat de panique, les banquiers centraux y réfléchissent

https://www.lepoint.fr/economie/la-banque-centrale-finira...

 

Et pour remonter onze ans en arrière la note où j annonçai la trappe à liquidité et la déflation

https://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archives/tag...

Waow quel prophète je fais...

Rien foutre et être payé pour consommé du français...