30/09/2009

Je hais le Green Business...

La révolution industrielle fut simplement le début d'une révolution aussi extrême, et aussi radicale que toutes celles qui n'avaient jamais enflammé l'esprit des sectaires, mais le nouveau credo était entièrement matérialiste et impliquait que moyennant une quantité illimitée de biens matériels, tous les problèmes humains pouvaient être résolus.

Karl Polanyi  La grande transformation 1944

Alors que le monde découvre avec stupéfaction, ce que nous annoncions trois ans auparavant, à savoir que seule une bulle peut nous sortir d'une autre bulle. Autrement dit que seule la bulle verte, promesse d'un monde meilleur pour nos enfants dont nous avons hypothéqué l'avenir en les endettant, pour acheter de l'inutile ( faites des cadeaux à vos enfants, c'est eux qui les paieront...Ils méritent bien le RSA...) Oui, que seule la bulle verte (le green business) pourra sortir le monde de l'impasse dans laquelle nous sommes.

Comment convaincre un cancéreux du poumon en phase terminale qu'il lui faut arrêter de fumer ?

Chèque vert

Tva sur les climatiseurs

Malus automobile

Verdissements des dispositifs sur le logement

Taxe carbone

Hélas, tout cela ne suffit pas pour vaincre les cancéreux de la consommation que nous sommes devenus...Stephane Rozes ancien Directeur de CSA et du pôle opinion, image et stratégies confiait récemment au journal Le Monde que les entreprises communiquent désormais plus sur leurs valeurs et leurs engagements que sur la qualité ou les prix de leurs biens et services. Mais les consommateurs, à 63 %, ne les croient pas. Avec la crise, elles vont devoir crédibiliser leurs discours, développer une communication par la preuve de leur engagement environnemental et sociétal.

Comment être convaincu que tous ceux qui nous ont vendu du jetable et de l'inutile lucratif ces trente dernières années veulent nous vendre réellement du Durable...???

Dans le même temps, comme le dit Laurence Parisot à juste titre : « Rien n'est durable dans la vie...le travail n'est pas durable, l'amour n'est pas durable... »

Question Nécronomique: Pourquoi donc alors, seule la consommation le serait-elle... ???

Tout ceci sera extrêmement dur à expliquer à l'opinion publique excepté les bobos blancs urbains adeptes des poussettes MacLaren à 1000 euros et leurs nounous noires fort prisées en ce moment.Il y a peu le slogan de la sépulture d'entreprise France Télécom était « Le bonheur, c'est simple comme un coup de fil ...»Il est effectivement plus qu'urgent de créer un indicateur du bonheur pour expliquer aux gens qu'ils sont heureux sans le savoir...Là encore, ils auront du mal à le croire ...après avoir passé autant d'années entretenus dans le virtuel...Quand aux pauvres qui peuplent les logements sociaux et les sixièmes sans ascenseurs (plus on descend dans la hierarchie, plus on monte dans les étages), rien à foutre du naturel, ils ne rêvent pas de crever à la campagne...

Les grands discours de vérité de 2012 (pacte de stabilité oblige )approchent...l'absence de solutions rendant ineluctable la mutation de gré ou de force...

«Leurs esprits sont comme les pages vierges sur lesquelles nous pouvons écrire»

Dr Cyril JC kennedy et Dr David Anchel sur les avantages des électrochocs 1948

 

26/05/2009

Bulle verte

Mesdames, messieurs la fête du slip est terminée et notamment celle qui constituait à transmettre son capital via une assurance vie jamais réclamée...

Dans le même temps, la bulle verte comme nous l'avions annoncée se met en place , vous le constatez sur vos écrans TV, éco ceci, eco cela, pipoti, pipota etc...

En postant une lettre recommandée ce midi à la poste, sur les écrans plasmas destinées à gérer la file d'attente des crevards, la Poste diffusait via son channel un film sur l'après pétrole et proposait aux chalands de devenir un partenaire de la consommation durable avec la Poste sur le site de la Poste....Un grand moment pour les crevards qui n'ont plus d'autres possibilités que d'avoir un compte à la poste et à qui l'on propose d'être des partenaires durables...

Duralex sed lex (la loi est dure mais c'est la loi...A ne pas confondre avec Durex sed lex...comprenne qui pourra....)

Puisque nous fonctionnons de bulle en bulle, je me suis amusé ces derniers jour à calculer la courbe de croissance de la bulle verte autrement dit le moment où les entreprises et les marchés financiers auront RV...

Tout cela nous amène en 2016 si tant est que les consommateurs acceptent de racheter tout ce qu'ils possèdent...maisons écolo,, voiture écolo et la suite qui va avec (tous les produits vont être markétés consommation durable).

D'ici là, il va nous falloir survivre...et arrêter de nous reproduire mécaniquement....

 

Nécronomiquement votre...

 

 

 

23/02/2009

En attendant Godot...

La messe est dite, seule la nouvelle bulle ainsi que nous l'annoncions, plus d'un an auparavant, pourra sortir le monde de la TGD.
La plus grosse bulle de tous les temps car il nous faut au moins cela : La bulle verte, c'est à dire l'occasion de revendre tout à tout le monde...
Plus de doute la dessus, Thomas Friedman himself, le triple lauréat Pulitzer, vient d'en faire son dernier livre dont le sous titre est éloquent : Pourquoi il nous faut une révolution verte et comment cela peut faire rebondir l'Amérique....
Le plus inquiétant dans cette future bulle mondiale étant de savoir que ce sont les mêmes qui ont vendus du jetable qui vont maintenant nous vendre du durable : ce qui est la logique puisque ce sont eux qui ont fait du cash avant...

Il paraitrait même que les relations avec les banquiers vont devenir durables...(ce qui est logique si ils finissent tous nationalisés...)


Bienvenue dans la TGD (2008-2012)