03/05/2020

Le sacrifice classes populaires suite

coro.pngSamedi 11 avril, les travailleurs français sont appelés par Geoffroy Roux de Bézieux, le grand chef des figures de pain sucé du MEDEF, à mettre « les bouchées doubles » quand l’économie reprendra. « L’enjeu est de reprendre le travail plein pot » martèle la secrétaire d’État à l’Économie, Agnès Pannier-Runacher. « Il faudra probablement travailler plus que nous ne l’avons fait avant » poursuit-elle, pour « rattraper la perte d’activité induite par le confinement." 

La fuite dans la cogestion de la crise  ne peut que conduire à la complicité avec le sacrifice humain, qui est objectivé et finalement réalisé consciemment ; non plus comme un sacrifice de l’énergie abstraite du travail jusqu’à ce que le matériel humain usé tombe mort, mais conséquence de l’obsolescence objective de cette coercition, pure ‘‘euthanasie’’ bureaucratique des masses des inutiles du capitalisme, qui prendra des caractéristiques anomiques. Si les métamorphoses de l’argent menant du sacrifice humain à l’objet symbolique de substitution étaient un processus partiel de civilisation sur le terrain non résolu des rapports fétichistes, le fétiche du capital, quant à lui, a mis en route un processus sacrificiel objectivé, qui de ce fait annihile tous les éléments civilisateurs de l’histoire humaine. Les prêtres de sang aztèques étaient bien inoffensifs, voire philanthropes comparés aux bureaucrates sacrificiels du fétiche capital mondial ayant atteint sa borne interne historique.

27/04/2020

Le seigneur des porcheries


A mon Ami Fabrice Bonnard " le seigneur des porcheries"

      product_9782070749966_195x320.jpg     Comprenne qui pourave

 

 

Les ramasseurs d’ordures sont les héros méconnus de la modernité. Jour après jour, ils rendent à nouveau visible la frontière entre normalité et pathologie, santé et maladie, le désirable et le repoussant, l’accepté et le rejeté, le comme il faut et le comme il ne faut pas, l’intérieur et l’extérieur de l’univers humain. Y aura-t-il assez de ramasseurs d’ordures, d’éboueurs que « notre mode de vie » engendre quotidiennement ou de personnes qui se salissent les mains à nettoyer nos toilettes lors qu’ils sont payés dix fois moins que ceux qui télétravaillent ?
Que ferions-nous en période de pandémie si les éboueurs refusaient de travailler ?


Conseil lecture : Le seigneur des porcheries.

 

 

 

 

 

15/04/2020

Courage fuyons...

mais prend l'oseille quand même...

 

Comment gagner du fric sans prendre de risques : facile…acheter ce que les banquiers centraux achètent de manière à pouvoir éventuellement leur refourguer dans le pire des cas :


BlackRock, qui gère environ 7 000 milliards de dollars d'actifs et est le plus grand gestionnaire d'actifs au monde, a déclaré qu'il prévoyait de garder un "coussin de trésorerie important" pour le moment, étant donné l'incertitude sur la durée et la profondeur du ralentissement économique, et suivra la Fed et les autres banquiers centraux en achetant ce qu'elles achètent et des actifs qui riment avec ceux-ci , a écrit Rick Rieder, chef de l'équipe d'allocation mondiale de l'entreprise, dans un article de blog.
" Nous pensons aux semaines à venir en termes de deux intervalles ", a écrit Rieder, qui est également directeur des investissements des titres à revenu fixe mondiaux et gère environ 2,3 billions de dollars d'actifs à revenu fixe: une phase initiale qui implique d'avoir une grande pile de liquidités, puis suite aux achats et achats par les banques centrales d'actifs qui riment avec ceux-là".

Bref une montagne de cash en stock et zéro investissement à part acheter comme les banquiers centraux