01/09/2020

Redistribution du bas vers le haut (ruissellement à l'envers)

 

 L’économie américaine n’a connu qu’une très faible croissance depuis la dernière récession. Le boom des marchés boursiers est uniquement dû au fait qu’après la crise de 2007/08, la FED a injecté de vastes sommes d’argent dans le système et l’a donné aux grands investisseurs à des taux d’intérêt toujours plus bas.

Bien qu’elle ait tenté d’endiguer ce flot d’argent entre 2015 et 2018, la tentative a échoué à la fin de 2018. Depuis lors, elle a encore baissé les taux d’intérêt à trois reprises et, avec son intervention sur le marché du REPO, elle a annoncé une nouvelle série de prêts bon marché aux grands investisseurs.

Cette surabondance de liquidités fait en sorte que l’argent circule directement sur le marché boursier ou que les grandes entreprises rachètent constamment des actions et manipulent les prix de cette façon.

Pour la population américaine, ce processus signifie avant tout une chose : la poursuite de l’explosion des inégalités sociales. Les bénéfices des marchés boursiers ne profitent pas aux grandes masses. Au contraire, l’impression de la monnaie fait en sorte que le dollar américain continue de se déprécier à long terme, c’est-à-dire que les revenus réels diminuent partout.

Un excellent exemple de l’ampleur de la redistribution actuelle du bas vers le haut est fourni par la grande banque JP Morgan et son patron Jamie Dimon : le bloc d’actions de Dimon a connu une augmentation de valeur de plus de 250 millions de dollars au seul quatrième trimestre de 2019 à la suite des interventions de la FED – la même année où JP Morgan a licencié plusieurs centaines d’employés “ pour des raisons de coût “ au chômage.

Macron n'a pas compris le ruissellement. Il s'est trompé de sens. Si l'on veut que le ruissellement fonctionne il suffit de pendre les pauvres par les pieds !!!

 

21/08/2020

La suite, on la connaît....

De retour dans le ghetto après mon périple dans les Cercles républicains laïques du Var où j'espérais trouver une inspiration pour mon prochain livre, je rentré depité...

Jaurès a perdu Hanouna a gagné. Les jeunes pensent que la laïcité est une équipe de foot et les plus vieux sauf ceux qui ont dépassé les 90 ans, s'en foutent royalement. Il n'y a plus dé débats dans les cercles uniquement des journées bouffe et des soirées Pastis ou loto...

Le consommateur zombie a tué le citoyen !

Ainsi vont les démocraties de Marché ou l'acte d'achat est plus important que le droit de vote...

En fait, tout cela m'a conforté dans ma théorie nécronomique que vous connaissez : il n'y aura pas de mutation sans Très Grande Dépression (TGD)

Bref, en attendant que la Bulle Verte, la bulle programmée que l'on appelle maintenant le Grand Reset, la promesse du monde meilleur, puisse décoller, il va falloir maintenir les gens dans la peur et le covid va avoir bon dos. On omettra de vous dire que depuis quarante ans nous sommes dans une économie de bulle dont la crise de 2008 a été la dernière étape et que nous sommes toujours dedans...tout cela avant que le prochain moteur d'accumulation du capital ne prenne son essor avec la bulle verte, donc revendre tout estampillé d''une pastille verte, et pour le reste incitations fiscales et taxes...

Donc pour la suite : foutre la trouille aux gens et accroitre la répression...retour sur qq fondamentaux que j'expliquais en 2007

 

Marketing de la peur

QQ   principes de base :

La peur, qualifiée d’émotion négative, naît de la prise de conscience d’une menace qui met un individu en danger. Elle a pour fonction vitale d’avertir l’organisme et de le mobiliser pour la fuite, la défense et la protection. Utiliser les ressorts de la peur dans le cadre de campagnes marketing électorale est assez fréquent, notamment dans les pays anglo-saxons (Bowling for columbine).

La relation existant entre la peur et la persuasion sociale a fait l’objet de nombreuses recherches empiriques en psychologie et en marketing social.

Toutes les études démontrent qu’une communication qui provoque un niveau élevé de peur est plus efficace que celle qui en génère un faible.


En période de stagnation, le marketing de la peur est basé sur le fait, que l'acte d'achat, devient comme une sorte de rituel d’exorcisme et "dépenser son cash : en profiter de son vivant, sans le stress d’avoir à assurer pour sa descendance »
Pour certains « Shopping addicts », l’acte d’achat, en pareilles circonstances, est comparable à un orgasme…
Le Marketing de la peur peut, dans certain cas, générer des relais de croissance durables.
Le marché du recouvrement et le marché de la sécurité des biens et des personnes.
Nous rapprochons-nous de la zénitude ?

 

Perso, je n'achèterai rien qui a une pastille verte mais on aura pas vraiment le choix, incitations fiscales, taxes etc...

La promesse du monde meilleur

Comment croire à pareille connerie !!!!

voici le geste barrière

bulle.jpg

 

13/06/2020

Le Gouv

https://twitter.com/LeGouvOfficiel/status/127095733408128...

 

Si certains d'entre vous ont envie de s'investir n'hésitez pas

 

https://legouv.fr/actualite/rejoignez-le-gouv/