20/05/2008

Méfiez vous des opprimés (séquence musicale)

Picture yourself in the living room
your pipe and slippers set out for you
I know you think that it ain't too far

But I hear the call of a lifetime ring
felt the need to get up for it
oh you cut out the middleman
get free from the middleman

You got no time for the messenger,
got no regard for the thing that you don't understand,
you got no fear of the underdog,
that's why you will not survive!


Britt Daniels (Spoon)



www.youtube.com/watch?v=q1hZVDLkJDc

09/05/2008

Chateau de cartes underwater

Suite à ma note précédente

Rescap underwater :


6318e5a840fb19a8a1f2c3343e96a1cc.jpg


Rescap, filiale de GMAC, le bras financier de General Motors qui en a cédé la majorité au fonds d'investissement Cerberus en 2006, est spécialisée dans le crédit hypothécaire. Au bord de la faillite, elle cherche 3,5 milliards de dollars auprès de GMAC.

Rescap (Residential Capital, une filiale de GMAC), l'un des dix premiers organismes de prêt hypothécaire aux Etats-Unis, est au bord de la faillite, et cela fait très peur à General Motors, la maison-mère de GMAC, ainsi qu'au fonds d'investissement Cerberus. Ces derniers devront prendre en charge une partie de la dette en cas de défaut.

Le constructeur automobile de Detroit, lui-même dans une passe difficile, avait annoncé qu'il ne se sentait plus responsable du sort de ResCap alors que ses bénéfices venaient d'être altérés par l'éclatement de la crise du crédit hypothécaire. GM a en effet vendu en 2006 la majorité (51%) du capital de cette filiale à Cerberus.

General Motors cherche maintenant à sauver ResCap. Le plan de sauvetage dont le groupe discute avec Cerberus les contraindrait à rembourser une partie de l'enveloppe de 3,5 milliards de dollars jugée nécessaire en cas de faillite. Cet arrangement fait partie d'un plan financier pour fournir de la liquidité à la société pendant un an. Ce plan pourrait également donner lieu à des ventes de participations dans des créances hypothécaires titrisées et autres portefeuilles de titres adossés à des crédits, y compris en Europe.

Source les echos

Pour info, la perte de Rescap au premier trimestre est de 859 millions de dollars. autrement dit, même avec le prêt, Rescap is dead,
Il ne s'agit donc que d'un ultime aménagement du calendrier des révélations destiné à faire tenir une sépulture d'entreprise pendant encore un an...
Après l'immobilier, l'automobile, après l'automobile, les particuliers...Un vrai chateau de cartes...que nous allons payer car les américains ont exportés la dette de leurs pauvres dans le monde entier.
Des génies du marketing...