09/11/2017

Le feuilleton nécronomique continue...

 

BITCOIN.jpgA Nelpal

"Annulez ma souscription pour la résurrection"

                                                         Jim Morrison

Résumé : Après s'être fait gentrifié et boosté hors de Paris ; JPC atterrit dans une zone de sécurité prioritaire dans le 93. Il y est rejoint par deux nécronomistes convaincus : Marcel la feignasse, chômeur de très très longue durée et Euclide la déveine zotoentrepreneur grec ruiné.

Hier, après avoir annoncé que j'avais envoyé quatre projets d'articles à un magazine ainsi qu'un argumentaire pour un livre à un éditeur ; histoire de ramener un peu de cash,je me suis fait incendié par Marcel.

"Qu'est ce que c'est que ces histoires de travail...?"

Marcel estime que nous devons vivre selon la règle des 3 C : la Contre Culture de la Consommation. Sinon nous risquons la socialialiénation et surtout nous risquons d'être marketyrisés.

Il est partisan d'un rapprochement entre les nécronomistes, les minimalistes et les survivalistes.

Pour mémoire : http://minimalismfilm.com/

Pour ma part, j'attends d'en débattre avec Vincent le Directeur du protocole de Nécronomie Internationale.

En ce qui nous concerne , on peut dire que le cash est déjà dématérialisé car nous n'en avons pas.

Ici tout est communautaire avec dans l'ordre en nombre :

1 les Africains

2 les maghrébins

3 les sri-lankais

4 les asiatiques

5 les gaulois et les polonais

Ici tout est ethnique même les commerces et les communautés ne se mélangent pas . Elle est où la république laîcque et indivisible ?

Nous avons donc dû nous rapprocher d'une communauté pour des questions de sécurité. Marcel ayant beau être un colosse, il ne peut à lui seul garantir notre sécurité. Nous avons fait le choix de la communauté sri-lankaise, fière et orgueilleuse qui n'a pas peur des autres communautés, équipés qu'ils sont de leur légendaire coupe coupe. D'autant que par un concours de circonstances, j'ai sympathisé avec leur leader charismastique, un vieillard décharné Nadaradjah, tigre tamoul de haut rang. Mes connaissances en entreprise libre m'ont servi et j'ai pu le conseiller sur l'optimisation du bas de bilan. Je l'ai également fortement impressionné en lui ouvrant en compte bancaire par internet chez la fintech allemande N26.

De son côté Euclide n'a pas été en reste puisque il s'est branché avec le neveu de Nadaradjah dénommé Anbu, prénom qui parait il veut dire amour. Anbu est un gamin malsain et méfiant aux penchants violents. Insatiablement avide d'excès et de drogues. Il est vicieux,sournois et hypocrite et surtout incurablement intelligent malgré la quantité de drogues absorbées. Il n'a pas de limite et serait même prêt à voler le suppositoire d'opium dans le cul de sa grand mère si d'aventure il venait à être en manque. Euclide l'a branché sur les crypto-monnaies dont il a évidemment immédiatement compris l'intérêt.

Bref, nous avons solutionné le probléme de la bouffe car nous  bouffons maintenant gratos tous les jours. Poulet tika et compagnie...Notre moral est au beau fixe et nous trouvons petit à petit nos marques

A suivre...Nan poi varuginane (au revoir)

 

 

 

09/05/2017

Revenu de base ou revenu de ba(i)se ?

necrotecnlogie,necronomie,mort liberalisme,chomage,production,consommation future,inégalités,gentrifiactionclick on picture

 

Malgré quatre décennies de conflits sociaux le libéralisme a réussi à contourner toute menace de changement grâce à l’assujettissement de la science et des technologies.  Territoires virtuels, Entreprise-Nation et prochainement entrée du capital dans le corps humain (nécro technologie) sont les étapes qui se profilent dans l’avenir immédiat.

La subordination de la technologie au capital, puis des services issus de cette subordination ont donné naissance à la production immatérielle et à la consommation immatérielle.

Dans ce cadre et fort logiquement le néo-libéralisme a décidé de s’affranchir du cadre salarial. C’est la fameuse Uberisation de la société avec le paiement à la tâche. Toutefois, pour accéder à cette Uberisation, faut-il encore être connecté ou signaler sa présence connectée d’où les débats actuels sur le droit à la déconnexion. Alors qu’en fait, on substitue un travail permanent, des arrêts maladies et des congés payés à une nécessité de connexion pavlovienne.

C’est précisément ce fait, et NKM adepte du revenu d’existence l’a bien compris, qui rend inéluctable l’établissement tôt ou tard d’un revenu d’existence que l’on nous présentera comme une immense avancée sociale. Il n’en est rien le revenu d’existence n’est rien d’autre qu’un plan de relance permanent du libéralisme puisque ce que l’on nous donne repart en consommation.

Nous payer pour une connexion à attendre du travail est somme toute plus logique que nous payer lorsqu’on est en congé pour les néo-libéraux. C’est d’ailleurs pour cela que certains n’emploie pas le terme de revenu d’existence mais d’impôt négatif. Milton Friedman son théoricien n’était pas un dangereux socialiste…Dans l'économie immatérielle, le revenu d'existence est la facturation du temps de cerveau disponible dans l'attente d'une mission.

20/04/2017

Punk not Dead et JPC non plus

Ce n'est pas un hasard si Johnny Rotten, le charismatique chanteur des Sex Pistols s'est intéressé un temps au survivalisme au moment ou sa maison d'édition lui avait suspendu ses royalties.

Johnny n'est pas homme à se faire Ubériser et préfère être maître de son destin en toute circonstance quitte à réduire la voilure à l'extrême.

Quant à moi, je quitterai le 30 juin sur ordre officiel mon lieu d'habitation actuel. Je ne regretterai pas le squat de la gare du nord où règne la loi du score. Mes genoux perclus d'arthrose à force de monter six étages escalier en colimaçon me remercieront certainement. Les bobos et les normauxpathes seont soulagés de ne plus croiser dans le hall, le bloggeur fantôme qui voit l'avenir aussi sûrement qu'ils voient le bout de leurs chaussures.

La France crève de sa bulle immobilière qui n'a pas explosée dans les métropoles. Tant que toute l'épargne des français ira dans l'immobilier et pas dans les entrprises, l'économie ne repartira pas. Ce n'est pas plus compliqué que cela. Prix d'acquisition sur vingt ans délirants, loyers délirants qui bouffent les budgets des ménages, baux commerciaux délirants qui font qu'un commerce sur deux deux ferme ses portes après la première année où ils sont exemptés de charges...Voilà la vérité...Nous sommes maquereautés par l'immobilier. Ce n'est pas un hasard si Piketty ou France stratégie ou l'OFCE se sont penchés sur la question. C'est une grande différence que nous avons avec l'Allemagne qui voit juste le début d'une bulle immobilière se former à causse des milliards déversés par la BCE auxquels le gouvernement allemand souhaiterait mettre fin. Les Berlinois sont hallucinés par les loyers parisiens ou par les baux commerciaux parisiens.

Sur ce point précis, je donne raison à Macron l'icone de la Money Power version Flower Power aimons nous les uns les autres, lorsqu'il annonce qu'il s'attaquera à la rente immobilière (excuse moi Bridget).

Quant à moi, j'hésitai à passer l'été en plein air version camping sauvage. Soit au parc Georges Brassens soit au parc des Buttes Chaumont comme Vernon Subutex le héros de Virginie Despentes. Soit devant la CAF du 19 em avec les migrants. Etant de fait, devenu un migrant immobile.

Finalement, je serai peut être sauvé cette fois encore par le réseau social nécronomiste, GEY brillant écrivain voyageur et fidèle lecteur m'ayant proposé de résider dans la cave de sa boutique où il ne vend rien à part sa nonchalance et la vacuité de l'époque.

Une cave aménagée en bunker de la dernière rafale. Un endroit parfait pour un necronomiste survivaliste

Muzik  http://akasha-webradio.com/jean-pierre-crepin-nico-punk-i...

punk.png