20/04/2017

Punk not Dead et JPC non plus

Ce n'est pas un hasard si Johnny Rotten, le charismatique chanteur des Sex Pistols s'est intéressé un temps au survivalisme au moment ou sa maison d'édition lui avait suspendu ses royalties.

Johnny n'est pas homme à se faire Ubériser et préfère être maître de son destin en toute circonstance quitte à réduire la voilure à l'extrême.

Quant à moi, je quitterai le 30 juin sur ordre officiel mon lieu d'habitation actuel. Je ne regretterai pas le squat de la gare du nord où règne la loi du score. Mes genoux perclus d'arthrose à force de monter six étages escalier en colimaçon me remercieront certainement. Les bobos et les normauxpathes seont soulagés de ne plus croiser dans le hall, le bloggeur fantôme qui voit l'avenir aussi sûrement qu'ils voient le bout de leurs chaussures.

La France crève de sa bulle immobilière qui n'a pas explosée dans les métropoles. Tant que toute l'épargne des français ira dans l'immobilier et pas dans les entrprises, l'économie ne repartira pas. Ce n'est pas plus compliqué que cela. Prix d'acquisition sur vingt ans délirants, loyers délirants qui bouffent les budgets des ménages, baux commerciaux délirants qui font qu'un commerce sur deux deux ferme ses portes après la première année où ils sont exemptés de charges...Voilà la vérité...Nous sommes maquereautés par l'immobilier. Ce n'est pas un hasard si Piketty ou France stratégie ou l'OFCE se sont penchés sur la question. C'est une grande différence que nous avons avec l'Allemagne qui voit juste le début d'une bulle immobilière se former à causse des milliards déversés par la BCE auxquels le gouvernement allemand souhaiterait mettre fin. Les Berlinois sont hallucinés par les loyers parisiens ou par les baux commerciaux parisiens.

Sur ce point précis, je donne raison à Macron l'icone de la Money Power version Flower Power aimons nous les uns les autres, lorsqu'il annonce qu'il s'attaquera à la rente immobilière (excuse moi Bridget).

Quant à moi, j'hésitai à passer l'été en plein air version camping sauvage. Soit au parc Georges Brassens soit au parc des Buttes Chaumont comme Vernon Subutex le héros de Virginie Despentes. Soit devant la CAF du 19 em avec les migrants. Etant de fait, devenu un migrant immobile.

Finalement, je serai peut être sauvé cette fois encore par le réseau social nécronomiste, GEY brillant écrivain voyageur et fidèle lecteur m'ayant proposé de résider dans la cave de sa boutique où il ne vend rien à part sa nonchalance et la vacuité de l'époque.

Une cave aménagée en bunker de la dernière rafale. Un endroit parfait pour un necronomiste survivaliste

Muzik  http://akasha-webradio.com/jean-pierre-crepin-nico-punk-i...

punk.png

 

01/04/2017

Le Grand Foutoir

matrice_jpcrepin.png

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=Q_7Z4BYB09Q

27/04/2015

L'HOPITAL

« Le plan Paulson est une transfusion sanguine à un malade souffrant d’une hémorragie interne » affirmait Joseph Stiglitz, Prix Nobel d’économie, en octobre 2008

 

 

 

Carnet du désintoxiqué. Paranoîa du début de privation d'argent à taux zéro.

Cauchemars du sevrage...

La salle de presse de la BCE est pleine. On attend quelqu'un. Un homme entre par une porte latérale, c'est Jean claude Juncker. Il décrit son plan suivant le principe de la commission européenne qui consiste à inventer des besoins pour justifier son existence.

Les banquiers européens n'y accordent aucune importance. Tous attendent l'arrivée du maestro Draghi qui seul peut leur délivrer leur potion d'argent gratuit.

Le point critique de la privation de cash se situe non pas dans la phase initiale de la crise mais en fin de parcours juste avant d'être libéré du besoin. C'est alors un interlude cauchemardesque de panique bancaire où la vie semble suspendue entre deux voies divergentes : La croissance ou le survivalisme.

Le maestro arrive enfin.

" Messieurs, vous n'aurez pas souvent l'occasion d'assister à une opération de quantitative easing et la raison en est simple...Elle est inutile sur un plan économique. Pourquoi l'a t'on inventée ? Nul ne le sait. Personnellement, je pense qu'il s'agit d'une création monétaire purement artistique...Comme le torero montre son art et son adresse en se tirant du danger qu'il a lui même provoqué, de même ici, le banquier central met délibérément le pays en danger de mort puis avec une promptitude foudroyante, il le sauve du trépas à la dernière seconde comme pour l'Irlande et bientôt pour la Grèce.

Avez vous déjà entendu parlé de mon compatriote le Docteur Sergio Canavero qui est prêt à réaliser la première greffe de tête sur un corps étranger ? Ses performances opératoires sont des exploits. Il s'arrête au seuil de la porte, lance son scalpel sur le patient à travers la salle puis fait une entrée de danseuse de ballet.

" Je ne leur laisse même pas le temps de mourir" a t'il l'habitude de dire en opérant à une vitesse prodigieuse...

Nous agissons de même, aussi gavez vous les amis et profitez en...Le temps de l'Etat qui tel l'enfant hydrocéphale fait quelques pas avant de retomber car la tête (dette) est trop lourde est révolu pour tous ceux qui sont capables de faire des réformes structurelles au détriment des pauvres et des improductifs.

Vive la Money Power...Vive l'Europa