09/03/2019

Apologie du casseur

 

necronomiePour reprendre un exemple imaginé par Jean Gadrey et Florence Jany-Catrice, dans les nouveaux indicateurs de la richesse

Si un pays rétribuait 10 % des gens pour détruire des biens, faire des trous dans les routes, endommager les véhicules et 10% des gens pour réparer cela, il aurait le même PIB qu’un pays où ces 20 % d’emplois seraient consacrés à améliorer l’espérance de vie, à la santé, à l’éducation, aux activités culturelles et de loisirs.

D’où d’un pont de vue libéral, l’intérêt de maintenir un taux de délinquance élevé.

Non seulement la pratique délinquante est très productive mais elle ne demande qu'un apport humain et matériel très réduit et sans commune mesure avec les bénéfices dégagés pour l’industrie automobile mais de plus elle n’exige pas d’investissement éducatif de sorte que la participation du délinquant à la croissance du PIB est immédiatement rentable

En clair, délinquance rime avec croissance...

24/02/2019

Mon avissionnaire

heli.jpg

 

 

mario-draghi-gift.jpgChers amis nécronomistes, je pense avoir trouvé la suite des évènements et particulièrement la manipulation qui va suivre de la Money Power après les élections européennes pour nous remercier d'avoir bien voté et de ne pas entraver la marche forcée vers le fédéralisme comme il était défini dés le départ par les tenants du grand Kapital.

Aujourd'hui dans les pays de la zone Euro, la consommation fait du sur place et tous les pays sont frappés par le manque de pouvoir d'H.A.

Devant pareil blocage, le quantitative easing tel qu'il a été pratiqué jusqu'alors ne s'est pas avéré particulièement efficace. L'argent ayant du mal à sortir du coffre fort des banques pour atterrir dans l'économie réelle., je fais donc le pari osé que la solution pour faire face à la colère des peuples et les réconcilier avec l'Europe se fera de la manière suivante

HELICOPTER MONEY

initié par Milton Friedman en 1969 et repopularisé par Greenspan dans un article en 2002, il existe trois sortes d'Helicopter Money.

La première l'annulation des dettes souveraines par leur rachat. Pour info la BCE détient 26% de la dette publique européenne.

La deuxième consiste à financer des grands travaux directement par la BCE

Enfin la troisième, celle qui je pense sera retenue, un transfert de monnaie directement aux entreprises et aux particuliers.

Pourquoi je crois en cette solution, tout simplement parce que l'on ne s'en sortira pas avec pour seule stratégie de réduire les dépenses publiques ou de diminuer les salaires pour retrouver de la compétitivité.

Le moins que l'on puisse dire est que cette stratégie ne recueille pas l'adhésion des peuples et contribue à la détestation de l'Europe et les pousse à des manifestations de plus en difficiles à contenir.

Surveiller et punir n'est pas un programme économique.

Comme je l'écris depuis si longtemps le vrai danger c'est la japanisation, la trappe à liquidités avec des investisseurs qui n'investissent plus et des consommateurs qui ne consomment plus. Le Japon n'en n'est jamais sorti malgré des milliards de yens qui n'ont servi à rien si ce n'est à bétonner le pays.

c'est pourquoi le vrai danger est la déflation, un danger mortel pire que la dette et suicidaire pour les pays de la zone Euro.

Gageons, que le successeur de Draghi, si d'aventure les partis eurosceptiques ne prennent pas le pouvoir , calmera les ardeurs souverainistes avec de l'Helicopter Money en direction des menages et des entreprises afin que tout ce monde puisse CONSOMMER en disant merci l'EURO

relire ma note visionnaire du 28 12 2008 plus de dix ans j'annonçai la couleur les taux zéro et la suite

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archives/tag/...

 

PS vous le noterez, je suis hyperpositif aujourd'hui...des opiacés ne point trop abuser...

 

29/07/2017

Impressions d'Afrique

litterature,economie,crise sans fin,pauvreté en france,nouvelle crise,stagnation,stagdeflation

 

 

 

C'est ainsi, que JPC, contraint et forcé avait franchi le mur de La Grande Déconnexion et se retrouvait à Brooklyn.

Précisément à Pantin, Aubervilliers au lieu dit "les quatre chemins de la drogues".

Ici, tout est ethnicisé, c'est pour cela, j'imagine que j'ai atterri dans un immeuble occupé par des vaillants ouvriers polonais. Il  fallait bien me mettre quelque part.

En face de chez moi se trouve un resto bengali. Ni africains, ni maghrébins n'y vont. ici, l'argent ne circule  que dans sa communauté : Principe des coopératives à circuit fermés. Avantage : permet de faire des prêts sans passer par les banques (tontines et autres).

Dés la sortie du métro et l'arrivée dans les quatre chemins, on sent que l'on arrive dans un autre monde. Un monde où le paquet de Marlboro est à 1 euro la chance comme le rapido. Les restos à 5 euros plat, dessert, boisson ou 4 euros le plat. 

Autre fait marquant : la vitesse d'intervention des policiers et la rapidité à lever les bras des personnes interpellées (les individus) pour faciliter les fouilles. On ne rigole pas avec la loi du score...

Pour le reste, je n'ai jamais vu autant de PMU dans un si petit espace, quasiment un PMU à chaque coin de rue et ils sont bondés à l'inverse des PMU parisiens.

Demain, je vais me rendre au marché. Un immense marché où se bouscule une foule impressionnante. A la marge de ce marché se trouve un marché parallèle où l'on trouve des produits parallèles évidemment.

Maintenant que j'ai de nouveau un toit, il ne me reste plus qu' à faire rentrer un peu d'argent...

Nécronomiquement votre