30/06/2008

Marketing nécronomique

J'ai été le premier à vous l'annoncer, désormais des voix s'élèvent de partout, y compris de la société générale (après l'augmentation de capital destiné aux gogos)
règle samouraî : "si tu ne vas à la chasse tous les jours, cela veut dire que c'est toi le gibier"

La récession mondiale est dans toutes les pensées.
"Les Etats-Unis ouvrent la voie, plongeant dans une récession profonde (...) et nous voyons le consommateur britannique tout aussi vulnérable que ses frères et soeurs américains, même en l'absence de débâcle liée au subprime. Une récession profonde attend le Royaume-Uni également, et ni le Japon ni la zone euro n'échapperont au bourbier de la récession", prédit 1 an et demi après JPC fondateur de la nécronomie, l'analyste londonien de la Société Générale Albert Edwards.

Chers amis nécronomistes, nous ne sommes plus seuls au monde...les institutionnels nous rejoignent...
Je vais facturer du conseil nécronomique...(mais en ai-je seulement envie ????)

En route pour la TGD

Nécronomiquement votre

28/01/2008

Pauvre type

L’état protégera la SocGen, dit Guaino, conseiller de Sarkozy

"il faut s'interroger sur la manière de corriger les vices du système, de transformer ces règles du jeu qui aujourd'hui en font un système qui vraiment est un système fou", a-t-il ajouté.

Et surtout d’un système qui rend les gens fous

Jérôme Kerviel, le trader fou de la Société Générale, nie tout enrichissement personnel :
Son but : faire réaliser des profits à son employeur...

Jérôme kerviel est un pauvre type, une version dépressive et dégénérée de Christophe Rocancourt l’escroc des stars…

Il ne sert à rien de l’accabler ou de le mettre en prison, il sera un pauvre type pour l’éternité : il est à jamais l’homme qui a voulu faire gagner de l’argent à son employeur contre son gré et sans contrepartie.
Paradoxe des médias, le pauvre type est devenu une star planétaire, il va avoir droit à sa biographie , au film sur sa vie.
Bref, il va réellement devenir riche mais d’une manière totalement différente de celle qu’il avait imaginé dans ses rêves de grandeur.

Il n’est pourtant que le produit de la culture d’entreprise de la Société Générale qui lobotomise ses traders comme Jéhovah ses témoins.
Un ex-associé, ancien Directeur de la SocGen à New-york, se plaisait à raconter qu’il était plus facile de négocier un bonus d’un million de dollar qu’une augmentation de 100 euros pour son assistante.

Jérôme Kerviel est le fils parfait et légitime de Daniel Bouton, son PDG : un rejeton de la Très Grande Dépression....

Allez , salut pauvre type…A un de ces jours…

Nécronomiquement votre