03/06/2019

Revenu universel d'activité : les dessous d'una arnaque

eric-pougeau-pierre-tombale-fils-de-pute-2-336x450.jpgLe géographe Christophe Guilluy a raison lorsqu'il dit que Macron avait imaginé que la France périphérique serait le cimetière de la classe moyenne française et que ces territoires allaient se transformer en zones touristiques peuplées d'assistés sociaux qui rempliraient leur caddie au hard discount du coin.

Le plus incroyable étant que les journalistes animateurs devenus depuis anesthésistes réanimateurs ne comprenaient pas les revendications des Gilets Jaunes qui étaient pourtant simple " NOUS EXISTONS".

Car en 2018 et 2019 plusieurs transferts s'étaient opérés du digital au mental dans la bande son de la révolution macronienne. Une bande son qui démarrait avec la cloche de Wall Street que l'on pouvait désormais entendre au fin fond de la Creuse.

Le plus important de ces transferts était un transfert massif  de revenus vers les plus aisés et les entreprises , ce qui par effet de vase communicant engendrait un creusement des déficits.

Pour combler cela, l'inéluctable réforme du chômage et le contrôle des bénéficiaires des minimas sociaux. sociaux

D'où l'arnaque du revenu universel d'activité

Ce changement de nom n'est pas anodin.

ce revenu qui comprend la fusion de différentes allocations dont le RSA  et l'allocation logement ne sera pas versé sans conditions

L’allocataire recevra son revenu universel d’activité en contrepartie d’une formation ou d’une démarche active de retour à l’emploi. 

 

Concrètement cela signifie avec les déficits transformer les ayants droits en débiteurs. Débiteurs qui ne doivent pas rembourser en argent mais en comportement docile, en attitude genre posture d'offrande à quatre pattes, recherche de sous-emploi, projet d'auto-entrepreneur de soi etc...

Et tout ceci pour compenser comme je vous le disais les transferts massifs vers les plus aisés mais lorsque l'on marche sur la tête le fameux effet de ruissellement se fait à l'envers, Les pleurs des pauvres deviennent les larmes de joies des riches.

Nécronomiquement votre

01/04/2016

Sequence Musicale du Week

Fanny D

Marie A

Bridget L

Ozge A

 

j'aime .....

Vincent 1er

JJR

Huzun

Horacio R

J'aime...

 

Jean Luc Godard

Jean Eustache

et Gilles Deleuze c'est important même dans la Meuse

 

Et dans la merditude musicale actuelle

J'aime les Liminanas (version Gainsbourg)

https://www.youtube.com/watch?v=qQKN1Ye2bVk

ou version Suicide Vega

https://www.youtube.com/watch?v=pcGDZR76hJ8

 

 

 

10/12/2007

Honneur et gloire au guide suprême de la révolution consumériste

Christine Hagarde , Ministre de l'économie du Boukistan, qui ne jure que par la relance de la consommation et du pouvoir d'achat et qui vient de déclarer dans le Monde que les nouvelles mesures (qui peut croire à ça...!) prises par le gouvernement correspondait à l'équivalent d'un treizième mois pour les français ( pour info Dame Christine :
une économie qui consacrerait à la consommation l'intégralité de ses revenus aurait un taux de croissance nul) ferait bien de lire le remarquable livre de nouvelles de notre hôte et nouvel ami Mouamar Kadhafi.
Le gouvernement en apprendrait long sur le malaise des banlieues qui sont les premières victimes de la mode et du désir de consommer quelqu'en soit le prix à payer (a la Tony Montana/ Scarface)

Je ne résiste donc pas, maintenant que le guide suprême est devenu fréquentable à vous en livrer un extrait plein de bon sens.


La ville est une mode, une fascination, une tradition stupide et une consommation maudite. des demandes futiles et une existence sans signification.
Et le pire n'est-il pas cet instinct grégaire ?
Le citadin n'a guère la capacité dé résister à une mode, même si elle lui déplaît,
ni celle de pouvoir résister à la perdition ou la consommation avide et funeste.


Extrait de Escapade en Enfer de Mouamar Kadhafi.

Nécronomiquement votre