09/05/2017

Revenu de base ou revenu de ba(i)se ?

necrotecnlogie,necronomie,mort liberalisme,chomage,production,consommation future,inégalités,gentrifiactionclick on picture

 

Malgré quatre décennies de conflits sociaux le libéralisme a réussi à contourner toute menace de changement grâce à l’assujettissement de la science et des technologies.  Territoires virtuels, Entreprise-Nation et prochainement entrée du capital dans le corps humain (nécro technologie) sont les étapes qui se profilent dans l’avenir immédiat.

La subordination de la technologie au capital, puis des services issus de cette subordination ont donné naissance à la production immatérielle et à la consommation immatérielle.

Dans ce cadre et fort logiquement le néo-libéralisme a décidé de s’affranchir du cadre salarial. C’est la fameuse Uberisation de la société avec le paiement à la tâche. Toutefois, pour accéder à cette Uberisation, faut-il encore être connecté ou signaler sa présence connectée d’où les débats actuels sur le droit à la déconnexion. Alors qu’en fait, on substitue un travail permanent, des arrêts maladies et des congés payés à une nécessité de connexion pavlovienne.

C’est précisément ce fait, et NKM adepte du revenu d’existence l’a bien compris, qui rend inéluctable l’établissement tôt ou tard d’un revenu d’existence que l’on nous présentera comme une immense avancée sociale. Il n’en est rien le revenu d’existence n’est rien d’autre qu’un plan de relance permanent du libéralisme puisque ce que l’on nous donne repart en consommation.

Nous payer pour une connexion à attendre du travail est somme toute plus logique que nous payer lorsqu’on est en congé pour les néo-libéraux. C’est d’ailleurs pour cela que certains n’emploie pas le terme de revenu d’existence mais d’impôt négatif. Milton Friedman son théoricien n’était pas un dangereux socialiste…Dans l'économie immatérielle, le revenu d'existence est la facturation du temps de cerveau disponible dans l'attente d'une mission.

25/03/2016

Méfiez vous des barbus bleus en pyjamas

La pensée du Week end :

Elle est celle de G.Steiner qui fut en son temps éditorialiste à The Economist et à ce titre apte à comprendre le versant des choses.

Le cri le plus inoubliable, le plus prophétique, du dix-neuvième, est siècle, est pour moi le " plutôt la barbarie que l'ennui" de Théophile Gautier. Si nous parvenons à définir le point de départ de cette aspiration perverse, de cette passion, nous aurons avancé dans la compréhension de notre propre situation et du rapport de notre condition présente à l'idéal vengeur du passé."

Georges Steiner, Dans le château de barbe bleue

 

Visiblement, deux siècles après, on en est encore au même stade...On peut pas mettre des Start up post coloniales sur le coup...???